Image Image Image Image Image Image Image Image Image Image
Scroll to top

Top

Pas encore de commentaire

[Test] Attack on Titan 2 (Switch): On prend les mêmes et on recommence !

[Test] Attack on Titan 2 (Switch): On prend les mêmes et on recommence !
Bloblor

Après un premier épisode plutôt bon sorti en 2016, Omega Force remet le couvert avec une seconde adaptation de l’anime/manga Shingeki no Kyojin (l’Attaque des Titans par chez nous). Nous allons donc refaire toutes les aventures de nos trois héros: Eren, Mikasa et Armin, de leur début après la chute du mur Maria jusqu’à la fin de la saison 2. Est ce que le jeu sent le réchauffé, ou parvient-il à faire mieux? La réponse ci-dessous !

 

Seid ihr das Essen ? Nein, wir sind der Jäger ! (Mention spéciale à ceux qui connaissent par coeur l’opening de l’anime)

Avant de commencer, il paraît important de présenter cet univers assez intriguant: l’Humanité vit recluse derrière des murailles, les protégeant des Titans, créatures humanoïdes au comportement imprévisible et chassant les humains. Trois murs protègent donc ce qui reste des Hommes, et le manga commence quand justement deux titans détruisent l’un des murs, permettant à ses comparses de se jeter sur les humains. Eren, Mikasa et Armin, sont donc des rescapés de cet événement et intégreront l’armée afin de se venger des Titans.

Petit résumé, mais la spécificité de ce second opus est de ne faire jouer aucun des 3 personnages principaux, puisque l’on commence par créer son personnage parmi quelques modèles. Un éditeur très limité en passant, mais qui permet cela dit d’avoir un point de vue inédit de toutes les situations relatées sur papier ou en animation. Cela dit pour tout lecteur, on n’apprend absolument rien de plus, puisque le jeu n’est tout simplement pas considéré comme canon à l’univers. Malgré tout, revivre les principaux conflits et combats est quand même extrêmement sympathique, bien qu’une partie de ceux-ci à déjà été évoquée dans le premier épisode.

Chasseur de titans simulator

Tout au long du jeu, vous allez devoir trancher des cou de Titans avec votre équipement : en effet, il vous faudra utiliser votre grappin afin de vous glisser derrière eux, sans se faire attraper et asséner le coup fatal. Et bis repetita jusqu’à la fin de la mission. Au fur et à mesure de votre progression, vous allez pouvoir vous lier avec les personnages principaux et secondaires du jeu afin d’améliorer votre chasseur de titans avec plusieurs capacités et compétences. Attention à ne pas les négliger car à certains moments, un boost de santé est vraiment non négligeable. Egalement, l’équipement de notre avatar se personnalise avec des points de compétences mais aussi des matériaux trouvés sur les ennemis ou en récompense de fin de mission afin de crafter un nouvel harnais tridimensionnel, ou bien avoir de nouvelles lames. 

Enfin niveau variété, il y a très peu de types de missions : Eliminer les titans, à l’instar d’un Dynasty Warriors classique. Ou bien les missions d’explorations, divisés en plusieurs parties ou il se passe exactement la même chose… Vous l’aurez compris, niveau répétitivité, on est bien loti. Et ce n’est pas le faible nombre de moments ou vous devrez, à l’aide de base à construire, tenir une position qui va changer grand chose malheureusement. Cela dit, la possibilité de faire des missions à plusieurs relance un peu l’intérêt du titre, même s’il n’y a pas foule sur les serveurs.

Et tu tranches tranches, ce refrain qui te plaît

Toujours dans le cadre de la variété, dans le cahier des charges des développeurs, il n’y a pas eu de mention de faire des environnements détaillés, car on compte que très peu de cartes différentes. Niveau originalité et variété, on repassera, car on doit compter grand maximum une demi douzaine d’environnement de jeu. A noter également que les décors ne sont pas très beaux et pixellisent par moment (tout du moins sur Switch). Déjà que visuellement, ce n’est pas moche, mais ce n’est pas folichon, avec un champ de vision assez faible pour palier aux performances moins importante de la portable de Nintendo. De même, les alliés ont même la fâcheuse habitude de passer à un rythme saccadé et on peut même rencontrer de nombreux ralentissements sur le framerate du jeu, impensable pourtant de nos jours ! C’est vraiment dommage, car il y avait un gros potentiel, vu le faible nombre d’environnements de tenter de faire quelque chose d’extrêmement réaliste et varié.

Cependant, il est important de noter que les cinématiques sont de très bonne facture ainsi que le doublage japonais qui est fait par les voix officielles du jeu. Point de vue sonore, les musiques bien que peu variées sont quand même prenantes et rajoute de l’intensité à l’action. Mais malheureusement, une composition musicale et des cinématiques de qualité ne parviennent pas à sauver un jeu.

 

 

Les points positifs :

  • Pouvoir interagir avec tous les personnages du manga / de l’anime
  • Les combats contre les Titans toujours dantesques
  • Un personnage inédit avec un autre point de vue des événements

Les points négatifs:

  • Le faible renouvellement des environnements de jeu
  • Une animation moyenne et un framerate parfois à la ramasse
  • Trop peu de variété dans les missions

Pour Conclure

6.5

sur 10

Malgré un nouveau personnage et les événements de la saison 2, ce second opus de l'Attaque des Titans ressemble plus à une grande extension du 1 qu'à un jeu à part entière. En soi le jeu n'est pas entièrement mauvais, mais de trop grands défauts entâchent le jeu, surtout en tant que seconde entrée dans la licence (sans compter l'opus 3DS) Dommage qu'Omega Force se soit reposé sur ses acquis en gardant le même gameplay et ne proposant que les missions d'exploration en guise de nouveauté. Avec ce qu'il se passe dans le manga, on ne peut qu'espérer un renouveau de la série de jeu !