iGBA : premier émulateur approuvé par Apple n’a pas fait long feu, voici pourquoi !

par Arielle Lovasoa

Apple a commencé à autoriser les émulateurs dans son magasin d’applications. Pour preuve, Wes Davis, un rédacteur de The Verge, a récemment rapporté qu’un nouvel émulateur dénommé iGBA semble être le premier émulateur Game Boy Advance à avoir été approuvé par la firme à la pomme sur son App Store. Sauf qu’il y a un hic avec cet émulateur.

Alors qu’un certain Mattia La Spina ait fait croire que l’émulateur était le fruit de son travail, Apple a confirmé que ce n’était pas le cas. Par conséquent, l’application a été retirée de l’App Store pour violation des règles en matière de droits d’auteur et de spam.

iGBA, une copie non autorisée de l’émulateur open source GBA4iOS

iGBA

Dans un e-mail adressé à The Verge, le développeur Riley Testut a expliqué que l’émulateur iGBA est un clone non autorisé de l’émulateur open source GBA4iOS qu’il a créé pour iOS il y a plus de dix ans. Il ajoute également que son application utilise la licence GNU GPLv2. Or, un utilisateur de Mastodon a constaté qu’iGBA ne faisait aucune référence à la licence.

 

Le reporter Joe Rossingnol de MacRumor s’est entretenu avec Apple et a rapporté que l’entreprise a retiré iGBA pour violation des directives d’évaluation des applications de la société concernant le spam et les droits d’auteur. Les directives en question indiquent dans la section 5.2 relative à la propriété intellectuelle que le développeur doit s’assurer que son application inclut uniquement du contenu qu’il a créé ou pour lequel il dispose d’une licence d’utilisation.

Apple prévient également dans cette clause que l’application peut être supprimée si le développeur enfreint les règles ou utilisent du contenu sans autorisation. L’entreprise assure également que l’application d’une personne peut être supprimée si elle copie le travail d’une autre.

A lire aussi :   Test : Bodycount

Le vrai développeur reproche à Apple son manque de contrôle et de vérification

GBA4iOS screenshots

Cependant, avant qu’iGBA ne soit retirée, Riley Testut a déclaré qu’il en voulait non pas à La Spina mais à Apple. Il a déclaré à The Verge :

 

Je travaille avec Apple pour lancer AltStore en tant que marché d’applications alternatif depuis plus d’un mois maintenant, et je suis déçu de voir qu’ils ont approuvé une contrefaçon de l’application phare d’AltStore, Delta, pendant cette période. Cependant, nous prévoyons toujours de lancer Delta dès que possible, et nous aurons plus à partager à ce sujet très prochainement.

Contacté par The Verge, La Spina a avoué avoir utilisé le code de Testut. Toutefois, il ajoute qu’il ne pensait pas que l’application aurait autant de répercussions. Le développeur en tort s’est excusé et a ajouté qu’il avait contacté Testut par courriel. Outre ces péripéties, il semblerait qu’iGBA collecte des données, comme des données de localisation et des identifiants, qui peuvent servir à identifier un utilisateur.

Vous pourriez également aimer

À PROPOS...

Julsa.fr est une fenêtre sur l’univers du jeu vidéo et de la high-tech. Notre mission ? Découvrir et partager avec vous les pépites du web, les jeux incontournables et les innovations technologiques qui façonnent notre quotidien. Plongez dans une exploration enrichissante et demeurez à la pointe des tendances digitales. En savoir plus…

Julsa.fr – © 2010-2024 -Tous droits réservés