Avis Manga : No Longer Allowed in Another World – Tome 1

par Inconnu Day

En 1948, plus déchu et dépressif que jamais, un écrivain décide de se lancer dans un double suicide avec son amante. Alors qu’ils sont sur le point de se jeter dans une rivière déchaînée, un camion surgit de nulle part et les fauche tous les deux.

Notre écrivain se réveille dans un monde fantastique et on lui dévoile qu’il est devenu l’un des héros de ce monde. Mais contrairement aux autres, non seulement il n’a pas d’autre souhait que de mourir, mais en plus il n’a ni équipement, ni capacité particulière. Sans plus attendre, il se met en marche, sans vraiment savoir où il va, en espérant soit retrouver sa bien-aimée, soit mourir en chemin. Mais il ne tardera pas à faire des rencontres…

No Longer Allowed in Another World : Il y a erreur sur la personne

Aussi étonnant que cela puisse paraître, ce titre est comique. Notre héros s’entoure très vite bien malgré lui de personnages qui pourraient très bien sortir de KonoSuba (chez Meian). Il restera quoi qu’il arrive fidèle à lui-même et prendra garde à ne mettre aucune volonté dans chacune de ses actions, que ce soit aider une demoiselle en détresse sur la route ou simplement se déplacer. Il se met à aider les autres bien malgré lui, y trouvant l’occasion de se rapprocher enfin d’un danger potentiellement mortel. Mais derrière ses multiples tentatives infructueuses pour mettre à son existence, à l’instar de Dazai Osamu de l’excellent Bungo Stray Dogs (chez Crunchyroll et Ototo), notre héros a conservé sa vision d’écrivain, d’être humain raté et vivant en marge de la société. Si son empressement à se jeter la tête la première vers le moindre danger assure une bonne partie du comique de répétition, c’est bel et bien ce point de vue détaché qui donne tout son intérêt au titre. N’ayant pas peur de la mort, il est capable d’analyser ce qu’il voit dans le plus grand des calmes peu importe la situation. Si je n’apprécie pas, personnellement, la façon dont les personnages féminins qui l’accompagnent sont traitées, il faut bien avouer que le cahier des charges est validé : c’est aussi drôle qu’intéressant.

 
No Longer Allowed in Another World tome 1

No Longer Allowed in Another World est un manga scénarisé par Noda Hiroshi et dessiné par Wakamatsu Takahiro depuis 2020 pour actuellement 10 tomes au Japon. Le 1er tome est sorti chez nous chez Kana le 8 Mars 2024 et le suivant est prévu pour le 3 Mai 2024. Un anime est également en préparation et devrait sortir en Juillet prochain sous le nom Isekai Shikkaku.

A lire aussi :   Critique / Avis : Green Lantern

Mieux vaut mort que jamais

Côté dessin, c’est assez classique. Si le charadesign du héros est travaillé de façon à le rendre plus sombre, rappelant un petit peu un personnage de gothic manga, les autres sont de ce point de vue sans véritables surprises, étant là où on les attends, malgré la bonne qualité générale. L’utilisation des trames est là encore de bonne facture, quoique extrêmement classique. Les trames de fonds sont nombreuses, fines et de très bonne facture, même si elles sont très peu mises en avant. Côté réalisation, force est de constater que le titre joue une nouvelle fois sur son côté cliché, jouant les scènes les plus attendues avec ses personnages, quitte à utiliser son scénario pour les prendre à contre-pied par la suite. On pourra également noter un certain nombre de références au RPG classique, même si cela ne semble pas particulièrement intégré à l’histoire pour le moment.

L’édition est de bonne facture et j’avoue apprécier la référence au novel de la couverture cartonnée. 

 
No Longer Allowed in Another World tome 1

Conclusion

No Longer Allowed in Another World est-il pour vous ? Si vous n’avez pas encore fait une indigestion d’isekai, alors sans aucun doute. C’est un titre sympathique, agréable, bien dessiné et bien écrit. Adapté au grand public malgré sa thématique quelque peu morbide, ce manga n’a aucun mal à trouver sa place.

J’ai apprécié la lecture de No Longer Allowed in Another World, autant pour son scénario intéressant que pour son dessin. Toutefois, je ne peux que décrier le manque de personnalité du titre. Tout est bien, mais les auteurs ne s’incluent pas du tout dans leur œuvre. C’est sans doute pour cette raison qu’ils ne laissent aucun message et que leur style, quoique de bonne facture, est assez plat. Malgré tout, je suis assez curieux de la suite des évènements.

A lire aussi :   [Manga] Avis / Critique : Omega - Alien mégalo sous contrôle (Tome 1)

Vous pourriez également aimer

À PROPOS...

Julsa.fr est une fenêtre sur l’univers du jeu vidéo et de la high-tech. Notre mission ? Découvrir et partager avec vous les pépites du web, les jeux incontournables et les innovations technologiques qui façonnent notre quotidien. Plongez dans une exploration enrichissante et demeurez à la pointe des tendances digitales. En savoir plus…

Julsa.fr – © 2010-2024 -Tous droits réservés