Image Image Image Image Image Image Image Image Image Image
Scroll to top

Top

5 Commentaires

Test: Thief (PC)

Test: Thief (PC)
Stark Bears Alexis

Aujourd’hui nous partons pour la Cité, ville où sévit le maître voleur Garett. Ce même Garett qui en 1998 se faisait découvrir du grand public, et devenait dans la foulée la référence du jeu d’infiltration. Le jeu proposé par Square Enix en ce début d’année a souffert de muliples reports, est-ce qu’il arrive au niveau des versions plus anciennes, ou souffre t-il de lacunes ?

Voici Garett, le maître des ombres.

Voici Garett, le maître des ombres.

Ce qui choque lors du lancement du jeu, c’est que le jeu n’a pas l’air super joli. En soi, ce n’est pas forcément un drame, TitanFall tourne sur le Source Engine, dans le genre on avait aussi Dishonored qui jouait sur le même genre. On retrouve d’ailleurs pas mal de similitudes entre les deux softs. Un univers fantasy/steampunk, un personnage dôté de gadgets et de pouvoirs, et de l’infiltration à gogo. Les deux se déroulent dans une ville avec des checkpoints, et la population souffre d’une étrange maladie, tandis qu’une lutte de pouvoir surnaturel se déroule à travers vous.

Cette jeune femme vous donnera beaucoup de fil à retordre durant l'aventure.

Cette jeune femme vous donnera beaucoup de fil à retordre durant l’aventure.

Après une première mission/tutoriel relativement simple, et qui anonce les grandes lignes de l’intro (soit pas grand chose) vous voilà dans le QG de Garett, un beffroi abandonné en plein coeur de la Cité. Votre but est d’accomplir des missions pour votre commanditaire dans différentes zones de la ville, lesquelles seront aussi remplies de trésors à découvrir. Ca sonnerait bien si les zones en question ne nécessitaient pas des temps de chargement entre elles. Ca serait pas mal aussi de pouvoir escalader deux pauvres caisses, ou une conduite d’aération, mais non, ce n’est pas possible non plus. Beaucoup de portes sont aussi factices, et on se fait facilement avoir. 

L'industrialisation est en marche  yiss !

L’industrialisation est en marche yiss !

Au niveau de l’infiltration, Garett peut faire beaucoup de choses: distraire les gardes, éteindre les lumières (en étouffant les flammes ou en tirant dessus une flèche à eau), se déplacer furtivement en glissant sur le sol, assommer, voire tuer des gardes avec son arc quand la matraque n’est pas utile, les distraire en tirant avec ledit arc différentes munitions…Bref pas mal de choses en vérité. Mais ce qui est applicable in-game est beaucoup moins fôlichon. On sent le jeu bâclé quand certaines voies sont inexploitables, alors qu’elles devraient naturellement l’être. L’IA n’aide pas non plus, et il est possible d’assommer un garde devant un de ses collègues, pour peu qu’il soit dans l’ombre, sans se faire détecter. 
Tout est évidemment fait pour éviter les confrontations, et les gardes sont très difficiles à abattre une fois alertés. Privilégiez les déplacements silencieux, car un gourdin contre une épée, ça marche plutôt moyen.

C'est glauque et on aime.

C’est glauque et on aime.

Suite à une rencontre un peu curieuse, notre Maître voleur est aussi affublé d’un oeil « magique ». J’entends par là qu’il a la même capacité que Lara dans Tomb Raider : scanner les environs pour voir ce qui est interactif (objets à ramasser, ennemis, endroits où monter…). Le jeu étant déjà très dirigiste dans les déplacements, ça n’aide pas à s’intégrer dans la narration. Mais au moins on sait ce qu’on rate en passant à côté.

Grimoire, mon beau grimoir...

Grimoire, mon beau grimoir…

L’ambiance en général est certainement la chose qui sauve Thief d’une note en-dessous de la moyenne. Poisseuse, ténébreuse, une ville dévorée par une maladie et des hommes louches, c’est agréable. Les effets sonores sont aussi très bien gérés, et ça donne un cachet certain à un jeu qui n’a pas beaucoup d’atouts sinon. 

 

 

Pour Conclure

5

sur 10

Bref vous l'aurez compris, Thief est très loin d'être un bon jeu, faute à un développement chaotique et un retard évident comparé aux productions actuelles. Passez votre chemin aventurier , le gameplay laborieux ne colle pas avec le prestige des jeux précédents, et ne vous apportera aucun plaisir passé la première heure.
  • Tout à fait d’accord, ce jeu est très moyen : à oublier rapidement.

  • Merci beaucoup d’avoir partager ces précieux renseignements !

  • Zalmoxis ♫♪‏ (@NolDrums)

    je n’accroche pas du tout :s
    c’est n’est vraiment pas un jeu que je vais finir ou m’attarder dessus…

    • Lucian

      Je t’avouerais que je ne suis pas allé plus loin que la première heure. J’ai forcé un peu, mais aucun intérêt pour moi.

  • Ah mais quelle déception ! Moi qui pensais que ce serait le nouveau « Assassin’s Creed ». Je ne me l’achèterai pas dans ce cas !