Image Image Image Image Image Image Image Image Image Image
Scroll to top

Top

Pas encore de commentaire

[Cinéma] Avis / Critique : Black Panther, un faux pas acclamé par la critique ?

[Cinéma] Avis / Critique : Black Panther, un faux pas acclamé par la critique ?
Stark Bears Alexis

Grâce à Disney nous avons pu être invités à découvrir le film Black Panther en avant-première il y a de ça quelques semaines. 
Film extrêmement attendu par le monde entier, c’est un hit qui séduit de par son originalité, son casting et son histoire. Est-ce que j’ai passé un bon moment devant Black Panther ? Pas vraiment, je ne comprends vraiment pas l’engouement fou qui a pris le public. Je vous livre ici mon avis sur une très grosse déception de Marvel.

(je précise que cet avis n’engage que moi).

 

Une qualité globale déconcertante

J’ai eu l’impression que Marvel a décidé au premier tiers du film de passer d’un film sérieux à un … film Marvel quoi, avec des moments d’intensité, des blagounettes, du méchant badass. J’aurais préféré une approche sérieuse tout du long, car à cause de ce traitement, le personnage principal, T’challa perd en badassitude au point que je regrette celui de Civil War. 

Outre une façon de dérouler le scénario de manière inégale, les personnages pâtissent pas mal d’un manque de saveur sérieux. Quid du Black Panther qui casse des gueules ? Il disparaît pour devenir un Homme d’Etat, qui a des responsabilités, et un devoir envers son peuple. On perd donc ce côté action pour quelque chose de plus « formel ». 

 

Les personnages sont, pour la plupart, correctement joués, mais ça manque de conviction dans le casting. Je n’ai vraiment trouvé aucune saveur à la plupart des persos secondaires hormis Suri, la sœur de T’Challa. La fameuse garde rapprochée des souverains du Wakanda est complètement ratée, et n’inspire rien. Bref, ça tombe à plat. Suri, la soeur de Black Panther sauve un peu la mise, et risque d’une super sidekick avec Spiderman si jamais les deux se rencontrent.

 

L’histoire est très prévisible et un peu trop caricaturale de ce que fait Marvel actuellement, une perte de souffle qui risque de s’oublier avec Infinity War (je l’espère très fort). 

Du mauvais, mais aussi du bon dans Black Panther

Si il y a bien une chose à sauver du film, c’est Erik Killmonger. Michael B. Jordan est énervé, et presque légitime dans sa quête (disons que son point de vue est un peu extrémiste. Killmonger, de par sa rage, sa volonté de fer et sa prestance gomme totalement T’Challa de son propre film, et on en vient presque à souhaiter un film entier sur ce fou furieux dont le corps est marqué de tous ceux qu’il a tué au cours des années. Un perfect pour Jordan !

Call me badass !

Hormis ça,Black Panther a totalement raté son coup à mon sens, mais il y a quand même de belles choses dans le film. 
Déjà, le Wakanda. Nation supposément en cours de développement aux yeux du monde, c’est un écrin de haute technologie dissimulée. Les environnements mêlent le Roi Lion à un Labo Stark, et c’est pas désagréable à regarder. Malheureusement, ce n’est pas assez fouillé pour être vraiment intéressant, mais l’ambiance apporte au film plus qu’elle n’en retire.

 

Toutes les références aux différentes cultures africaines présentes dans le film sont faites dans le respect, et montre un vrai travail de décorticage des coutumes, et surtout des recherches sérieuses. Bon point pour Marvel. 

Enfin, le film Black Panther ne fait pas la genèse du héros, mais reprend directement après les événements de Captain America: Civil War. Pas de perte de rythme sur la continuité des films, ce qui est appréciable et évite de se taper 5 films avant d’aller voir la dernière sortie au ciné.

Conclusion

Un scénario très convenu, peu de surprises, des personnages peu intéressants, Black Panther brille dans tout ce qui manque de développement pour en faire un bon film. On apprécie la bande-son, le fait que ça ne soit pas une Origin Story, mais au-delà, c’est compliqué de qualifier Black Panther d’autre chose qu’un film médiocre.