Test et avis NARUTO X BORUTO Ultimate Ninja STORM CONNECTIONS

par Bastien

Naruto est pour moi, avec Dragon Ball, de loin un de mes mangas préférés. Pour autant, je n’ai pas terminé le volet Shippuden (par manque de temps et de hype, parce que sur la fin ça devient quand même n’importe quoi, disons-le), et n’ai pas pour ambition particulière de commencer le volet Boruto (pour à peu près les mêmes raisons).

Concernant les jeux-vidéos Naruto « Storm », je me suis arrêté au volet « Revolution » sur Xbox 360, par conséquent, c’est avec une grande joie que je m’attaque à ce volet, 2ème opus sur Xbox One, avec l’espoir que mes attentes ne soient pas déçues.

Après avoir lancé le jeu, et m’être laissé aller à quelques niveaux du tutoriel, histoire de me remettre dedans, que ne fût mon étonnement de voir exactement le même jeu que celui sur lequel je m’étais arrêté en 2014 sur Xbox 360 !

 

Même graphismes, peut-être un peu moins aliasé malgré tout (bon c’est vrai que c’était déjà très beau à l’époque), gameplay rigoureusement identique, même décors… je me suis de ce fait arrêté à la première mission du tuto, pour ensuite me lancer sur le mode Histoire.

NARUTO X BORUTO Ultimate Ninja STORM CONNECTIONS

Et au lancement du mode Histoire… j’observe que plusieurs chapitres sont jouables, dans l’ordre que l’on souhaite, brossant la période Naruto et Shippuden, bon pourquoi pas, je lance le premier chapitre et là… c’est le drame.

Dans un premier temps, le mode Histoire est dénué de toute phase de plateforme (dans un Storm précédent, je ne sais plus lequel, on pouvait se déplacer librement dans Konoha, c’était plutôt sympa, on avait des quêtes annexe à remplir, c’était plutôt pas mal) ; là, on se retrouve vraiment avec, disons-le, un mode histoire très paresseux, qui reprend dans les grandes lignes la timeline de Naruto, je dis dans les grandes lignes, car certains évènements ne seront que narrés via une voix off qui commentera des images fixes…

 

Certains combats importants ne seront, eux aussi, pas du tout jouables (comme ceux mettant en scène Hidan, par exemple), et ne seront que simplement raconté, j’ai trouvé cela vraiment très bizarre. Alors oui, celui qui, comme moi, aura joué aux précédents softs, se dira que ce n’est pas dérangeant en ce sens qu’on l’a déjà fait auparavant… mais quid du nouveau joueur qui n’a jamais tâté de jeu estampillé Naruto Storm ? Il y a fort à parier que dans ce cas, il se sente lésé… pour ne pas dire autre chose.

A lire aussi :   Risen 2 : Toutes les informations

Je rappelle que dans le Storm Révolution de 2014, on avait droit à un vrai mode histoire, avec des cinématiques animées inédites créées spécialement pour le jeu, et des pans de l’histoire rajoutés spécialement pour le jeu (comme la création de l’Akatsuki par exemple)…

naruto x boruto ultimate ninja storm connections

Au niveau des combats, il n’y a pas à chercher, ce sont rigoureusement les mêmes que dans les précédents opus, à la séquence QTE près pour les grands moments des combats. C’est à cet instant qu’on jauge la facilité avec lequel ce jeu a été développé car, même s’il est évident que l’on ne va pas modifier les évènements narrés dans l’histoire de Naruto, un peu de renouveau çà et là auraient malgré tout été bienvenu je pense.

 

Alors, bien sûr, on ne va pas jeter le bébé avec l’eau du bain, il y a quand même du bon dans ce Storm Connections, à commencer par les voix des personnages, qui ont toutes été doublées par les doubleurs français officiels, et ça c’est vraiment cool pour qui, comme moi, n’a connu l’anime Naruto qu’en VF. Cela étant, le peu de ligne de dialogue en combat va achever de vous saouler (ex : Naruto qui assène toutes les 10 secondes « Orbe tourbillonnante », c’est marrant au début, mais curieusement on s’en lasse vite) ; il sera également possible de positionner les voix en japonais, bien entendu.

On regrettera toujours l’absence des musiques officielles (c’était déjà le cas dans les précédents volets), néanmoins les morceaux joués collent tous à l’action, et sont plutôt bien orchestrés, c’est un bon point. On aurait également aimé se battre avec les katana Naruto !

Citons également la présence d’un mode Histoire inédit prenant place dans la période Boruto… et là franchement… ce n’est pas au niveau du tout, quand bien même cela ait été supervisé par Masashi Kishimoto himself, l’histoire est (de mon point de vue encore une fois) insipide au possible, inintéressante, redondante… les mêmes lignes de dialogue reviennent plus ou moins en boucle… alors, pour les plus jeunes, ça fera sans doute le job, et ça le fera bien, mais objectivement pour ceux qui ont vécu leur adolescence avec Naruto, on va vite sentir le décalage, car je pense qu’on est plus du tout le cœur de cible.

 

Pour le reste, on notera le classique mode en ligne, trusté par des adversaires qui ne jouent que Naruto en mode Baryon, Minato, ou Sasuke et son Susanô, l’occasion d’observer les différences d’équilibrages crasse entre chaque personnages, car n’espérez pas faire la différence en jouant « Hinata enfant » si vous affrontez le Sasuke de la période Boruto… Du coup, le mode en ligne perd vite de son intérêt, même si je ne doute pas que des nerfs seront effectués dans de prochaines mises à jour.

A lire aussi :   Les jeux PlayStation Plus du mois de avril 2017

Enfin, le jeu dispose d’une encyclopédie de Naruto, qui s’étoffera au fur et à mesure de votre avancement dans le jeu, sympa pour le fan service, et également d’un mode boutique où vous pourrez dépenser l’argent gagné en jeu pour acheter des skins particuliers pour vos persos préférés, ça peut inciter les joueurs à poncer toujours plus le jeu.

Vous pourriez également aimer

À PROPOS...

Julsa.fr est une fenêtre sur l’univers du jeu vidéo et de la high-tech. Notre mission ? Découvrir et partager avec vous les pépites du web, les jeux incontournables et les innovations technologiques qui façonnent notre quotidien. Plongez dans une exploration enrichissante et demeurez à la pointe des tendances digitales. En savoir plus…

Julsa.fr – © 2010-2024 -Tous droits réservés