Image Image Image Image Image Image Image Image Image Image
Scroll to top

Top

Pas encore de commentaire

[Cinéma] Avis / Critique : The Place Beyond the Pines #Club300

Stark Bears Alexis

20503476.jpg-r_640_600-b_1_D6D6D6-f_jpg-q_x-xxyxx

Nous avons eu l’occasion de voir en avant-première The Place Beyond the Pine, de Dereck Cianfrance (Blue Valentine…). N’affichant rien de moins au casting que Ryan Gosling, Eva Mendes, Ray « Mi$e à prix » Liota, Rose Byrnes et Bradley Cooper, on pourrait s’attendre à quelque chose d’explosif.

Coper est méconnaissable en jeune recrue, mais porte le film quasiment seul

Coper est méconnaissable en jeune recrue, mais porte le film quasiment seul

En quelques mots le synopsis:

Cascadeur à moto, Luke est réputé pour son spectaculaire numéro du «globe de la mort». Quand son spectacle itinérant revient à Schenectady, dans l’État de New York, il découvre que Romina, avec qui il avait eu une aventure, vient de donner naissance à son fils… Pour subvenir aux besoins de ceux qui sont désormais sa famille, Luke quitte le spectacle et commet une série de braquages. Chaque fois, ses talents de pilote hors pair lui permettent de s’échapper. Mais Luke va bientôt croiser la route d’un policier ambitieux, Avery Cross, décidé à s’élever rapidement dans sa hiérarchie gangrenée par la corruption. Quinze ans plus tard, le fils de Luke et celui d’Avery se retrouvent face à face, hantés par un passé mystérieux dont ils sont loin de tout savoir…

Nous nous retrouvons donc devant un triptyque cinématographique, où nous découvrons les deux principaux personnages du film, ainsi que leur histoire récente. Luke le délinquant décoloré rencontre donc le jeune flic Avery suite à un enchaînement d’évènements qui vont propulser l’intrigue du premier panneau au second, à savoir la vie d’Avery après leur rencontre. Et enfin le troisième panneau qui sera sobrement la rencontre des enfants des deux protagonistes.

Ce couple Working class est assez intime, l'alchimie marche suprenament bien entre Gosling et Mendes

Ce couple Working class est assez intime, l’alchimie marche suprenament bien entre Gosling et Mendes

Au final, ça donne un film de 2h20 qui donne vraiment l’impression d’être trèèèèèèèèèèès long. Hormis quelques scènes un peu punchy, ne vous attendez pas à de grands climaxs, la narration est très étirée, et l’intrigue se met en place lentement. Peut-être un peu trop d’ailleurs, car si on suit un temps soit peu, on peut avoir un coup d’avance sur quasiment tous les rebondissements du film. En clair l’action n’est pas au centre de The Place Beyond the Pines, mais plutôt une réflexion sur l’éducation des enfants et les prédestinations qui vont avec l’hérédité. Ce n’est pas très palpitant mais ça a le mérite d’être très bien filmé, et le jeu d’acteur de Cooper remonte largement des scènes sans saveur (car Gosling semble perpétuer son personnage de Drive, sans innover). Ni bon ni mauvais, le principal défaut de The Place Beyond the Pines est d’être terne, sans parti pris (Mais on a Eva Mendes qui fait la grève des soutifs donc ça va).

 

 

Note: 2.5/5