Image Image Image Image Image Image Image Image Image Image
Scroll to top

Top

Pas encore de commentaire

[Test] Mario et Luigi Paper Jam Bros sur 3DS

[Test] Mario et Luigi Paper Jam Bros sur 3DS
Lusgem
  • Le 1 février 2016
  • https://twitter.com/lusgem

La célèbre licence de RPG Mario et Luigi semblait avoir du mal à se renouveler avec son dernier opus Mario et Luigi Dream Team Bros sur 3ds. C’est très certainement pour cela qu’arrive le jeu dont je vais vous parler puisqu’il s’agit d’un cross-over de deux licences très appréciées des fans : Mario et Luigi et Paper Mario. Mario et Luigi Paper Jam Bros est disponible sur Nintendo 3ds depuis le 4 Décembre 2015.

C’est l’histoire de…

Dans une bibliothèque sombre du royaume champignon, Luigi et Toad sont intrigués par un courant d’air. Luigi décide d’aller inspecter le trou d’où il provient, une souris en sort et court après Toad. Les deux personnages tombent de la bibliothèque et avec eux entraînent le livre contenant le monde de Paper Mario. Tous les personnages du livre s’en échappent et ainsi sont mélangés les deux mondes. La suite, vous vous en doutez très certainement, Bowser et ses sbires s’allient avec leurs homologues de papier et enlèvent les deux princesses.

L’histoire est simple et un peu tirée par les cheveux mais ce n’est certainement pas pour cela que l’on joue a un Mario et Luigi. D’ailleurs, Nintendo l’a très bien compris et utilise en grande partie l’humour dans ses textes. L’autodérision fait partie intégrante des dialogues du jeux, ainsi, on pourra notamment entendre les princesses se lamenter sur le fait de toujours être enlevées par Bowser et d’appeler Mario au secours. Les développeurs nous ont même offert un magnifique bouton avance rapide utilisable lors des dialogues et des animations !

Un système de combat efficace

Le système de combat reste majoritairement assez classique au niveau des personnages de Mario et Luigi. En revanche quelques modifications ont été apportées par Paper Mario dont je vous parlerai au prochain paragraphe. On retrouve les attaques frères qui sont efficaces et assez agréables à utiliser, ainsi que les classiques attaques saut et marteau.

La présence de cartes de combats dans le jeu fait partie des nouveautés de ce nouveau Mario et Luigi. Ces cartes sont des bonus que l’on peut utiliser en combat tels qu’une carte défense parfaite (qui permet de ne pas prendre de dégâts lors d’une parade d’urgence), elles sont déblocables dans la deuxième moitié du jeu et sont au nombre de 154. Avec celles ci, on peut constituer des decks de 10 cartes. Il peut y avoir trois cartes en même temps sur le terrain et on peut les utiliser en échange des points étoiles que l’on gagne en réalisant parfaitement ses attaques. Ces cartes sont utiles si on s’y intéresse mais ne sont pas spécialement indispensables.

Mario Luigi Flower

Le bestiaire est le mélange des ennemis normaux et de ceux de papier avec chacun un schéma d’attaque différent, ce qui rend le challenge des esquives assez importants et entraîne un renouvellement continu des combats. Les boss ont aussi chacun leurs caractéristiques et leurs attaques spéciales. Contrer une attaque spéciale requiert un apprentissage rapide de l’utilisation d’un Paper Mario transformé soit en boomerang, soit en avion. Malheureusement, ces techniques reviennent trop souvent et ces phases peuvent être lassantes.

Le système de niveau est accompagné d’une augmentation automatique de vos caractéristiques mais au bout d’un certain nombre de niveaux, vous allez débloquer des rangs. Les rangs vous permettent de faire des choix sur l’orientation de vos prochains lvl up. Ainsi, lorsque vous atteignez un nouveau rang, vous pouvez choisir par exemple d’augmenter vos points de vie de +2 pour tous les prochains niveau ou encore choisir d’augmenter de 20% vos dégâts de saut ou de marteau. Ces améliorations ne sont pas à prendre à la légère car elles détermineront la direction que devront prendre vos personnages et ne sont pas modifiables par la suite.

Un, deux et trois !

Marteau géant

Paper Mario vient compléter le célèbre duo formé par Mario et Luigi. En plus de contrôler Mario et Luigi avec les boutons A et B, on contrôle Paper Mario avec la touche Y. Cet ajout rend la prise en main assez difficile au début, surtout lors des sauts. Mais cette difficulté va pouvoir être contourner plus tard dans le jeu lorsque vous obtiendrez le turbo, en appuyant sur la touche X vous allez pouvoir faire sauter un peu moins haut les trois personnages en même temps.

Le pari de ce Mario et Luigi était d’intégrer des éléments de Paper Mario dans leur univers et le cocktail est au final, plutôt plaisant. En effet, le petit Mario de Papier a amené beaucoup de choses avec lui. Outre le fait qu’il soit capable de se glisser dans des endroits étroits pour découvrir des objets, sa forme et sa flexibilité vont lui permettre d’ajouter quelques éléments majeurs de cet opus.

Tout d’abord, lors des combats, vous allez pouvoir découvrir l’outil de recopie de Paper Mario. Il permet à ce personnage de se dupliquer en six exemplaires. Chaque copie est capable d’effectuer la même attaque à condition de respecter le timing. C’est sur cet élément que repose la majeur partie du gameplay de Paper Mario en combat et cela facilite parfois les choses.Contrairement à Mario et Luigi, Paper Mario est rapide dans ses exécutions (sauts et attaques aux marteaux), cela induit des contre-attaques et des esquives beaucoup plus simple pour celui ci. De ce fait, il est très difficile de laisser mourir Paper Mario.

Il va ensuite permettre l’utilisation des attaques Trio, ces attaques se débloquent au fur et à mesure du jeu et sont présentés sous forme de mini-jeux. Paper Mario sort un énorme marteau, frappe les ennemis et les transforme en papier. Viendront ensuite différents mini-jeux selon l’attaque choisie, tels que la raquette ou le shuriken trio.

Mais ce n’est pas tout, en dehors des combats, Paper Mario sait se rendre utile, notamment au travers de quatre actions trio : Forage, Marteau, Avion, Saisie. Ces différentes actions permettent au trio d’atteindre de nouveaux endroits et seront souvent utilisés pour surmonter diverses difficultés, lors d’énigmes ou encore lors de la chasse aux toads.

Des Titans un peu trop en carton ?

Goomba géant

Durant votre périple, un Goomba géant créé par Kamek va venir vous barrer la route ! Il s’agira de votre première rencontre avec les Titancartons ! Mais ces géants ne peuvent pas être détruits en les frappants simplement. C’est pour cela que le génie Toadette va créer nos propres Titancartons. De cela en découle un élément qui reviendra tout le long du jeu : La bataille de Titancarton.

Le principe de ces batailles est simple : Renverser les ennemis puis leur sauter dessus. Pour cela, vous aurez besoin d’énergie et cette énergie sera rechargeable aux travers d’un petit jeu de rythme. Le système de recharge est plutôt bien pensé mais devient vite lourd au fur et à mesure de son utilisation. Chaque ennemi est différent, mais est souvent assez facile à battre, seuls les boss présentent un réel intérêt. Les combats sontt trop long et inintéressant. On s’en lasse vite, d’autant plus que le jeu est rythmé par des apparitions de titancartons. Vos titans évolueront aussi mais à part le tout dernier, ces évolutions ne sont pas vraiment intéressantes. Si vous aimez vraiment la bataille de titancartons, ne vous inquiétez pas, vous avez la possibilité de les rejouer dans les salles d’arcade Lakitu.

La Chasse aux toads

La chasse au toad

Le monde de Paper Mario n’a pas laissé s’échapper que les sbires de Bowser, les très nombreux Toads se sont vu éparpillés dans tout le royaume champignon et donc souvent, vous serez amené à accomplir différentes quêtes ayant pour objectif de les secourir. Même si elles ne sont pas toutes obligatoires, vous y passerez forcement ! En effet, durant le voyage de nos trois protagonistes, vous allez rencontrer des obstacles tels que les titancartons ou encore la mer. Pour remédier à ces problèmes, Toadette va alors vous demander de ramener un certain nombre de Toads en papier afin de construire un nouveau titancarton ou un bateau. Pour participer aux missions, vous allez devoir vous rendre dans des centres Lakitu qui prennent la forme de bureau de quêtes. Ainsi, dans chaque zone du jeu, vous allez avoir plusieurs centres qui vont vous proposer différentes missions de sauvetage. Malgré les apparences qui pourraient présager des missions répétitives, on se retrouve avec une multitude de façon de ramener des toads, comme par exemple la course poursuite (avec glissade !), l’infiltration, ou encore des minis-jeux d’esquive. Certains défis relèvent même parfois du challenge, et pour les moins motivés, Nintendo a prévu un bouton continuer l’histoire si on échoue trop souvent dans une quête obligatoire.

Amiibo, toujours aussi utile?

Vous vous posez certainement la question, à quoi peuvent bien servir nos chers amiibos dans un Mario et Luigi. En réalité, comme d’habitude, leurs ajouts sont largement dispensables et heureusement ! Ils ne sont pas indispensables, mais leurs effets auraient pu être largement optimisés. En effet, les amiibos vous permettent de débloquer des cartes bonus en combat. Pour créer une carte, il vous faut un amiibo de l’univers Mario et une carte vierge de niveau 1 ou 2 déblocable dans le jeu. Un seul amiibo permet de créer une vingtaine de cartes. Sur le papier, cela reste classique, mais cela pouvait sembler plutôt intéressant. Une carte est un bonus utilisable pendant le combat, ces bonus sont très nombreux et peuvent, par exemple, augmenter vos statistiques pendant un combat. Dans les faits cependant, pour utiliser une carte, il vous faudra à chaque fois, avoir votre amiibo sous la main pour ouvrir son paquet de cartes associé, impossible donc de l’utiliser lors de vos transport. On est donc amené à se poser les questions suivantes : Nintendo a t’il oublié que la 3ds était une console portable ? Les amiibos ont ils réellement leur place sur celle-ci ?

Mais aussi…

Je vais maintenant vous parler des éléments anecdotiques présents dans le jeu mais qui peuvent s’avérer utiles. Tout d’abord, on pourra noter la présence du bouton accélérer que je vous ai présenté plus tôt dans le test, il s’avérera très utile lors de phases de textes longues et inintéressantes qui peuplent le jeu. Parlons maintenant de ce qu’apporte la New 3ds par rapport a son ancienne version. En plus d’une caméra amovible, ils ont pensé a attribuer une fonction aux nouvelles gâchettes. En effet, dans Mario et Luigi, elles permettent d’utiliser automatiquement vos objets de soins de PV et de PB pour tout le groupe, cette fonction est très plaisante et évite les allers-retours dans le menu.

On continue avec une amélioration qui plaira très certainement aux joueurs les moins expérimentés, je vous parle bien-sûr du mode facile. En effet, la difficulté est modifiable tout le temps et le mode facile simplifie grandement les combats et les attaques spéciales. Cependant, utiliser ce mode désactivera les défis experts, or ces défis vous permettent de gagner des points étoiles que vous pouvez échanger contre de l’équipement. On peut souligner aussi la présence de quelques quêtes annexes vers la fin du jeu, vous aurez, par exemple, la possibilité de faire la course avec un Yoshi ou encore d’aider des Toads dans des mini-jeux. Mais celles-ci restent peu présentes et dispensables. Elles vous permettent cependant d’allonger un peu la durée de vie et de débloquer certains items.

 

 

Points Positifs

  • Un Gameplay efficace et une prise en main facile
  • Durée de vie d’environ 25h 
  • Attaques trio et frères intéressantes 
  • Bestiaire diversifié avec des attaques différentes 
  • Pleins de façons de secourir des toads
  • Une difficulté modulable
  • Le Bouton avance rapide

Points Négatifs

  • Batailles de Titancartons vraiment lassantes
  • Fonctionnalité amiibo vraiment pas pratique
  • Certains combats traînent en longueur
  • Quêtes annexes trop annexes

Pour Conclure

7.5

sur 10

Mario et Luigi Paper Jam Bros est une très bonne expérience à vivre, le style fonctionne toujours autant et les ajouts de Paper Mario ne lui ont pas causé de tort. On notera quand même des combats de titancartons largement améliorables. Je le conseille aussi bien aux habitués du genre qu'aux novices.