Image Image Image Image Image Image Image Image Image Image
Scroll to top

Top

Pas encore de commentaire

[Test] Darkest Dungeon : un jeu certifié Xanax ?

[Test] Darkest Dungeon : un jeu certifié Xanax ?
Gornwain

Alors comme ça, on veut tester un nouveau jeu de la RNG ? Qu’à cela ne tienne, présentation rapide devant vos yeux ébahis de Darkest Dungeon, le nouveau jeu de Red Hook Studios, backé sur Kickstarter, qui va vous apprendre la vie, mais aussi qui testera votre santé mentale de joueur dans tous les sens du terme.

 

50 Shades of Stress

Darkest Dungeon, c’est donc de l’Heroic Fantasy à la sauce RPG, avec une aventure très travaillée, et une RNG aux petits oignons, comme vous n’en avez jamais vu ! Ici, vous contrôlez plusieurs personnages à niveaux, qu’il faudra améliorer et faire grimper en compétences, pour partir à l’assaut de la demeure familiale finale, afin de contrer la malédiction qui s’est répandue au sein de votre doux village d’enfance ! Pour ee faire, une gestion complète de personnages, de ses compétences, objets et résistances mais aussi de sa santé mentale vous seront demandés.

Une RNG horrifique

Il faut me comprendre : c’est le 1er jeu de ma vie à avoir une RNG tellement dégueulasse et difficile qu’elle en devient magistrale et addictive. Tout est fait dans ce jeu pour vous pourrir de toutes les façons possibles (test de santé, gestion de la lumière, dégâts des monstres, …) pour tester vos personnages sur la longueur et savoir s’ils sont vraiment de vrais durs à cuire !

Ici, il faut alors parcourir tous les donjons de la carte pour réussir à débarrasser le Hameau de cette malédiction grandissante. En plus de pouvoir améliorer les différents bâtiments du village pour vous aider dans votre mission, vous formerez et préparerez votre petite équipe hebdomadaire, et vous lancez chaque jour (semaine dans le jeu) dans une quête particulière.

Du combat tour par tour rythme vos rencontres ! Alors négociez bien en matière de stratégie et de composition suivant les aptitudes de votre équipe : du Healeur, du Chevalier-Tank, du Bandit ou encore du Mage ; et plein d’autres … Avec un positionnement de groupe SUPER important, chaque sort n’étant géré que suivant la place au sein de la composition. Tout cela pour équilibrer le plus possible le jeu, et lui donner tout son piquant. Sachant que le taux de mortalité de vos héros est de l’ordre de celle d’une souris dans une malle à serpents, et pour toujours donc adieu les 5 heures de jeu utilisées pour le faire devenir un Super-Saiyan, vous pouvez juste tout recommencer avec un autre personnage !

Je pars pas sans mon Prozac !

Alors oui, ce jeu est super profond. Avec de multiples missions vous permettant de débloquer de nombreux bonus pour améliorer le village au fur et à mesure et aider vos héros à devenir de plus en plus puissant et résistant, une fiche très complète pour chaque apprenti, une gestion du stress totalement malade (suivant vos actions et ceux des ennemis), des bonus aléatoires dans tous les coins, ainsi que des mini-Boss et des succès à n’en plus finir. Darkest Dungeon est bien le jeu qui peut vous faire passer du côté de l’asile, pour tenter ne serait-ce que pour le finir.

Et sans mentir, le stress (autre donnée importante du jeu) met à mal votre esprit pieux et saint.

Concrètement :

– vous reculez dans un donjon : STRESS
– vous recevez un Critique : STRESS
– pas assez de nourriture pour le voyage : STRESS
– vous interagissez avec un objet : STRESS (ça arrive sérieux!!)
– pas assez de Lumière : STRESS

Et qu’importe que vous gériez de main de maître votre stratégie, la jauge de stress va devenir votre pire cauchemar. Ne descendant que très rarement, elle fera succomber à haute dose vos aventuriers dans moult joyeusetés du cerveau (Masochisme, Dépression, Égoïsme, …).

Points positifs :

  • Jeu très complet/profond …
  • Aspect stratégie/gestion impressionnant
  • Mécaniques de gameplay assez révolutionnaire
  • Ambiance de dingue
  • Des heures de torture cérébrale

Points négatifs :

  • … mais tellement exigeant
  • Avoir les nerfs solides

Pour Conclure

8

sur 10

Clairement un jeu où on devient Masochiste sur une RNG qui vous trolle dans tous les coins. Un environnement finement rendu, et une profondeur de jeu rarement atteint pour de l'indépendant à mon sens, gros jeu à avoir de ses cartons ;)