Image Image Image Image Image Image Image Image Image Image
Scroll to top

Top

Un Commentaire

Compte rendu : Preview / Test Sleeping Dogs

Compte rendu : Preview / Test Sleeping Dogs
Stark Bears Alexis

 

 

Microsoft et Square Enix ont eus la gentillesse de nous inviter à tester la version presque finie de Sleeping Dogs ce mercredi 1er août. Le lounge Microsoft nous a accueilli avec confort pour essayer le jeu sur Xbox 360 pendant quelques heures.

« Bienvenue à Hong Kong, une cité de néons débordante de vie, qui cache derrière ses enseignes exotiques et ses rues bondées l’une des plus puissantes organisation criminelle du monde: les Triades. Vous incarnerez Wei Shen, un flic inflitré qui essaie de les détruire de l’intérieur. Vous devrez faire vos preuves et vous frayer un chemin jusqu’au sommet de l’organisation, tout en prenant part à des activités criminelles brutales pour ne pas dévoiler votre couverture. Déchiré entre votre fidélité envers la police et le code d’honneur de la pègre, plongé dans un monde où les frontières de la vérité, la loyauté et la justice sont plus troubles que jamais, vous devrez tout risquer. « 

Sleeping Dogs  est un jeu vidéo d’action en vue à la troisième personne actuellement en cours de développement, dont la sortie en Europe est prévue pour le 17 août 2012. Il est développé par United Front Games et sera édité par Square Enix.

On y retrouve donc Wei Shen , notre personnage, pour un GTA-like dans les rues de Hong Kong.

 

 

L’un des points forts du jeu est justement cette ambiance exotique qui s’exhale de cette ville si différente de nos standards européens. Graphiquement, on y est: les néons des enseignes brillent de mille feux, on peut assister à de jolis effets de lumière lorsque qu’il pleut ( la météo est aléatoire). On a vraiment cette sensation de ville surchauffée et surpeuplée.

GTA-like car Sleeping Dogs emprunte beaucoup au genre, à commencer par son type de gameplay. Une carte/radar dans le coin inférieur de l’écran vous donne un aperçu de ce qui vous entoure (planque, magasins, quêtes…).  La jouabilité aussi n’apporte rien de nouveau, on saute/courre avec A, on frappe avec X, on vole des voitures avec Y … Un changement appréciable dans les mécaniques de jeu sera l’aptitude de Wei Shen au Parkour ( l’art de se déplacer dans un environnement urbain en escaladant les obstacles à mains nues). Les déplacements sont donc plus dynamiques, et on se surprend parfois à courser un malfrat en escaladant des camions ect…

En parlant de véhicules, on se retrouve avec une variété de bolides appréciables, autant en deux qu’en quatre roues. On trouvera donc des scooters, des motos de courses, des camions, des voitures familiales et des limousines tout autant que des grosses cylindrées. La conduite n’est pas le point fort du jeu, la maniabilité n’étant pas au rendez-vous, mais apporte des sensations correctes. Les véhicules sont par contre très résistants aux impacts, contrairement à vous: une trop grosse collision et vous passerez à travers le pare-brise. Petite anecdote, lorsque que vous chevauchez une moto, Wei Shen sort un casque de ses fondements à chaque fois.

 

 

Qui dit Triades dit forcément de la castagne, et Sleeping Dogs vous en offrent plusieurs types. 

On a tout d’abord des combats à mains nues. Souvent confronté à plusieurs ennemis en même temps, Wei Shen aura plusieurs possibilités pour les vaincre:

  • les attaques légère: des enchainements de coups.
  • les attaques plus soutenues: des coups plus puissants, aptes à casser les gardes de vos adversaires.
  • les contres: utile pour casser l’enchainement d’un ennemi.
  • les prises: mon coup de coeur.

En effet, l’environnement est interactif dans le jeu, ce qui vous permet d’effectuer des finish assez surprenant sur vos ennemis. Un rideau de fer qui se ferme sur un ennemi assommé, un moteur de voiture qui écrase la cage thoracique d’un autre, les manières d’en finir avec eux ne manquent pas, et sont un petit challenge  à trouver. Vous pourrez sinon leur tataner la tronche en les tenant d’une main. J’ajouterais simplement que l’IA n’est pas très poussée, et il sera rare de se faire attaquer par plus d’un ennemi à la fois.

Une jauge d’adrénaline se remplit pendant le combat, et se déclenche une fois pleine, lançant une sorte de bullet time agréable mais pas forcément utile en combat à mains nues. Cependant les fusillades seront beaucoup plus impactées par ce petit coup de pouce. On arrive bien souvent désarmé sur une zone où les ennemis ont des tromblons. Il faudra réagir vite pour vous emparer d’une arme à feu et vous défendre. Vous pouvez effectuer des glissades pour rejoindre un élément de couverture, à la Gears of War ou à la Mass Effect. Le système de couverture permet de passer d’un obstacle à un autre sans trop se faire toucher par les ennemis et vous offre deux possibilités de ripostes: à l’aveugle et en vous redressant. La première vous fera tirer sans précision, la deuxième vous exposera un peu plus mais vous assurera plus de coups au but ( à savoir que l’IA, bien que peu élaborée dans la version testée est très précise. Une salve de quelques malfrats et vous reviendrez à la sauvegarde la plus proche).

 

 

Enfin, des courses poursuites sont aussi au programme, soit en conduisant un véhicule, soit en étant le passager qui doit défendre la voiture 

Au niveau des armes, on retrouve les catégories classiques, sans licence cependant:

  • Pistolets: Pistolet 9mm, Pistolet .45, Pistolet .50
  • Pistolets-mitrailleurs: PM 9mm (sorte de MP5), PM .45 (sorte de UMp .45)
  • Fusils d’assaut: une sorte de G36 Bullpup avec une lampe tactique bien pratique
  • Fusil à pompe

Rien de très nouveau donc, mais les sensations de tir sont très agréables, et les bruitages très réussis. Un plus indéniable.

Au niveau des missions, vous avez les quêtes principales qui vous font avancer dans l’intrigue, et les quêtes secondaires qui feront augmenter votre score. Une particularité à noter est qu’en fonction de vos actions pendant une mission (tuer des civils, détruire des éléments de décor) votre réputation augmentera ou diminuera ( des points seront attribués soit à la jauge Triade soit à la jauge Police). Cela influera sur les vêtements que vous pourrez porter, et sur les aptitudes à débloquer à travers un arbre de compétence (pour le combat notamment). Des mini-jeux seront aussi au programme, comme des combats de coq ou des combats clandestins.

 

 

Vous serez amenés à rencontrer des personnages hauts en couleur ( je pense à Mme Chu qui m’a bien fait rire), parfois même irrévérencieux, mais tous attachants. L’intrigue et la façon dont les personnages tournent autour est intéressante, prenante même. ( A noter que Lucy Liu, Emma Stone et d’autres ont donné leur voix à un personnage, et que le doublage était réussi en anglais. Reste à voir ce que ça donnera en français).

Le seul élément qui me gêne est l’aspect technique du jeu. On est clairement sur un moteur graphique dépassé, même si il est agréable à regarder. On a aussi eu le droit à des textures pas forcément très bien finies, ce qui peut gâcher un peu le plaisir de jeu.

Au final, nous avons une sorte de GTA mêlé à du True Crime, avec une histoire très noire, un polar bien ficelé qui nous amène dans les recoins sombres d’une ville pourtant très illuminée. Les personnages sont réussis, et la trame principale est fluide. Ce jeu ne révolutionnera pas le genre, mais sera une bonne expérience pour tout fan de GTA-like cherchant un peu d’originalité et d’exotisme.

 

SLEEPING DOGS  sortira le 17 août 2012 sur PS3, Xbox 360 et PC ! 

 

Note: 3.5/5

 

Edit by JulSa_ : Merci à Lucian pour ce compte rendu. Lucian s’occupera essentiellement des critiques Cinéma et parfois il couvrira certains events Jeux Vidéo. Encore bienvenue à lui 🙂