Image Image Image Image Image Image Image Image Image Image
Scroll to top

Top

Pas encore de commentaire

[Cinéma] Avis / Critique : Drôles d'Oiseaux

[Cinéma] Avis / Critique : Drôles d’Oiseaux
Stark Bears Alexis

Nous avons eu une gentille invitation à découvrir le film « Drôles d’Oiseaux » il y’a quelques jours, à laquelle nous nous sommes empressés d’assister. Petit voyage en Afrique donc, pendant 1h20, et je dois l’avouer c’était très sympathique.

Le synopsis: 

Au cœur de l’Afrique, au bord des majestueuses chutes Victoria, se dresse l’étonnante Cité des Oiseaux, Zambezia, perchée sur un baobab géant.

C’est là que se rend Kai, un jeune faucon qui vit isolé avec son père dans la brousse et rêve de connaitre la ville. Débarquant en pleine effervescence des préparatifs de la Fête du printemps, il rencontre entre autres Jed, un oiseau oisif et farceur ainsi que la belle Zoe.

A eux trois, ils vont découvrir que la cité est sous la menace d’une attaque et qu’ils sont les seuls à pouvoir en sauver les habitants.

Vous l’aurez compris, c’est un film dont les héros sont des oiseaux, chose sur laquelle les jeux de mots fuseront tout du long (plus ou moins réussis d’ailleurs).

20172461.jpg-r_640_600-b_1_D6D6D6-f_jpg-q_x-xxyxx

On ne va pas se le cacher, ça n’a rien d’un Pixar ou d’un Disney. Le film a commencé à être produit en 2011, soit un an après Le Royaume de Ga’hoole. Pourtant deux ans après, les animations ne sont pas superbes, mais dignes d’un film début 2000 peut-être. Heureusement, ce n’est pas le plus important, car le film est principalement destiné aux enfants (à partir de 6 ans) et leur plaira sans nul doute. L’histoire est assez classique (un jeune faucon qui souhaite découvrir le monde par lui-même laisse tout tomber et accomplit de grandes choses, à l’instar de son père au même âge), mais s’en sort pas trop mal, notamment grâce à des doubleurs sympa (Samuel L. Jackson ou encore Jeff Goldblum au cast original), une bonne ambiance et une volonté de bien faire assumée. On assiste donc à un périple, une fable même au coeur de l’Afrique, avec des personnages attachants et une bande-son qui se démarque vraiment en qualité, comparée aux autres productions récentes.
20172456.jpg-r_640_600-b_1_D6D6D6-f_jpg-q_x-xxyxx
Bref de l’humour et des sacrés oiseaux, ça ne casse pas trois pattes à un canard mais le divertissement est là !

Note: 3,5/5