Image Image Image Image Image Image Image Image Image Image
Scroll to top

Top

Pas encore de commentaire

[Manga] Avis / Critique : Versus Earth (Tome 1)

[Manga] Avis / Critique : Versus Earth (Tome 1)
Lusgem
  • Le 17 mars 2016
  • https://twitter.com/lusgem

Haruto Teragane est un lycéen de 16 ans sans réel but dans la vie, il passe ses journées entre le lycée et ses amis. Dans un café de sa ville, un énorme et monstrueux pilier recouvert d’yeux sortit du sol et massacra la plupart des personnes présentes. Heureusement pour Haruto, une brigade luttant contre ces piliers fit son apparition et dans un élan de courage, il les aida à détruire ce monstre. C’est alors qu’il trouva son but, lutter contre ces choses pour protéger les personnes qui lui sont chères.

Des idées originales

Original, car pour une fois, les monstres ne viennent pas d’autres dimensions ou d’autres planètes. Cette fois-ci, c’est la terre elle-même qui s’attaque aux humains. Sa volonté de destruction se matérialise en piliers ravageurs. Elle agit soit de son propre chef, soit via différents humains l’idolâtrant. Certes, il s’agit toujours d’une histoire où une bande de jeunes protecteurs essaient de sauver l’humanité, mais l’origine des monstres et la manière cohérente avec laquelle ils sont amenés rendent le manga différent. De plus, même si on peut trouver étrange que des piliers censés représenter la terre possèdent des yeux, on trouve une certaine logique dans leur capacité d’attaque principale, la chaleur.
Dans ce premier tome, on ne peut pas vraiment juger de l’intérêt d’autres personnages que Haruto car on les voit très peu. Celui-ci est par ailleurs plutôt classique et représente peut-etre même le type de personnages qu’on voit le plus dans les mangas depuis quelques temps. J’attends tout de même la suite afin de voir son évolution.


Un premier trait efficace

Versus Earth est le fruit de la collaboration entre Kazutomo Ichitomo (Scénario) et Yoshihiko Watanabe (Dessin). Ce manga est la toute première œuvre reliée du dessinateur Y. Watanabe mais on sent pourtant la grande aisance de celui-ci. C’est avec un trait assez personnel et sombre qu’il met parfaitement en scène cette histoire. La plupart des planches sont facilement compréhensibles par le lecteur même si il y a parfois un petit peu trop de noir sur certaines. On peut aussi remarquer l’originalité du design des armes comme le marteau anti-carapace de type 11, dont on peut admirer la complexité à la fin du tome.

Versus Earth est disponible aux éditions Kurokawa et sera terminé en 9 tomes.

© Ichitomo Kazutomo, Watanabe Yoshihiko/Akita Shoten/Versus Earth Project

Pour Conclure

7.5

sur 10

Ce premier tome est vraiment prenant et prometteur. On peut néanmoins espérer que la suite ne tombe pas dans la banalité. Un manga plein d'action avec une dose d'originalité non négligeable qui trouvera facilement son public.