Avis Manga : La Métamorphose

par Inconnu Day

Au début du XXème siècle, Grégor Samsa est un jeune vendeur prometteur. Soutenu par les contacts de son père, marchand de luxe à Prague, l’avenir lui tend les bras. Mais c’était sans compter sur les tensions sociales qui causeront la mise à sac du magasin du père de Gregor. La famille est au bord de la ruine et Grégor n’a pas le choix : il doit travailler pour assurer la subsistance de sa famille. Mais ce n’est pas tout, puisqu’il va également devoir rembourser les dettes de son père envers la compagnie qui l’emploie et sa paye de simple employé est loin d’être suffisante. On lui propose alors de devenir démarcheur afin d’augmenter significativement ses revenus en fonction de ses ventes, mais les choses ne sont pas aussi simples …

La Métamorphose : réinterprétation Kafkaïenne

A force de travail et d’ingéniosité, Grégor parvient non seulement à sauver sa famille de la rue, mais à leur faire gagner plus d’argent que jamais. La tension est de plus en plus étouffante et au summum de son talent, un évènement va bouleverser sa vie. Grégor se réveil transformé en un insecte géant… Sa famille parviendra-t-elle à passer outre sa nouvelle apparence répugnante ?

Le savoir-faire narratif de Kafka n’est plus à prouver. Absurde et sensiblement critique sur son époque, il pointe d’un doigt moqueur les portraits qu’il dépeint, parvenant à faire ressortir les contrastes les plus malfaisants. Si quelques libertés sont prises dans cette œuvre, ajoutant notamment quelques touches de romance à l’enfer intérieur qui déchire le héros, le titre se veut assez respectueux de l’œuvre originale.

 
La Métamorphose

La Métamorphose ou Die Verwandlung, est un roman écrit par Franz Kafka en 1912. Il a été plusieurs fois adapté en film et les références dans la pop culture sont assez nombreuses. Il a été adapté une première fois en manga par Sakurai Toshifumi en 2008 chez Akata et en 2019 par Sugahara Hiroyuki pour Kurokawa. Mais le titre qui nous intéresse aujourd’hui est également en 2008, n’est pas signé et est publié chez nous par Soleil Manga le 13 Mars 2024 dans sa collection Classique.

A lire aussi :   Test : The Last Of Us

Métamorphose d’une prose en énantiose

J’ai eu beau scruter la couverture extérieure, je n’ai pas trouvé de mention de l’auteur. Et pour cause, car en dehors d’une discrète ligne sur le rabat intérieur et d’une ligne à la dernière page, aucune fois le nom du / des dessinateurs n’est mentionné. En effet, ce titre est une œuvre de la Team Banmikas, également appelée Variety Artworks. Il s’agit en effet d’une équipe de production qui s’est spécialisé dans l’adaptation d’ouvrages classiques ou de sujets historiques et scientifiques en manga. Elle est à l’origine de pas moins de 139 ouvrages, qui sont en partie publiés chez nous chez Soleil dans sa collection Classique ou chez Kurokawa dans sa collection Kuro-savoir. Je n’ai pas d’information quant au nombre de personnes qui se cachent derrière cette appellation. Les styles changent beaucoup d’une œuvre à l’autre et la machinerie visiblement bien huilée masque les styles personnels des différents dessinateurs.

Côté dessin, il n’y a pas grand chose à dire. C’est bon, ça colle à l’ambiance assez sombre du titre et la qualité est au rendez-vous. D’un point de vue maîtrise, les trames sont utilisées de façon très classique, mais n’ont pas vraiment de défaut. De façon analogue, les trames de fonds sont efficaces, situent très bien l’action, mais ne cherchent aucunement la performance graphique. De même, le charadesign s’accorde très bien avec le titre, mais se focalise sur l’utile, ne cherchant jamais à aller plus loin. Un maître mot qui se transmet jusqu’à la réalisation, qui ne cherche jamais à nous surprendre, mais n’en est pas mauvaise pour autant. Pour ce qui est du rythme, il va crescendo, jouant d’une première phase de mise en place très longue avant de partir dans un cauchemar frénétique.

 
la metamorphose 1 3

L’édition est de bonne qualité, la couverture est de circonstance et j’aime personnellement beaucoup le rappel fait au roman sur la couverture cartonnée. A noter que si ce titre nous vient bel et bien du Japon, il est toutefois publié dans le sens français.

A lire aussi :   Critique / Avis : Dream House

Conclusion

  • 2Q==
    La Métamorphose
    8,50 €

Vous aimez les œuvres classiques et vous voulez les faire découvrir ou les redécouvrir ? Alors ce titre est pour vous. L’interprétation s’efface pour laisser place à l’œuvre originale d’une façon relativement fidèle. De même, si vous êtes curieux de l’œuvre originale, mais pas encore prêt à sauter le pas et à lire le roman, ce titre peut faire une excellente passerelle.

J’ai passé un très bon moment à lire La Métamorphose, même si j’aurais apprécié une interprétation un peu plus personnelle de l’œuvre de Kafka. Le titre reste quoi qu’il arrive très appréciable. 

 

Vous pourriez également aimer

À PROPOS...

Julsa.fr est une fenêtre sur l’univers du jeu vidéo et de la high-tech. Notre mission ? Découvrir et partager avec vous les pépites du web, les jeux incontournables et les innovations technologiques qui façonnent notre quotidien. Plongez dans une exploration enrichissante et demeurez à la pointe des tendances digitales. En savoir plus…

Julsa.fr – © 2010-2024 -Tous droits réservés