Image Image Image Image Image Image Image Image Image Image
Scroll to top

Top

Pas encore de commentaire

[Cinéma] Avis / Critique : Vampires En Toute Intimité

[Cinéma] Avis / Critique : Vampires En Toute Intimité
ERROR_815
  • Le 16 novembre 2015
  • https://twitter.com/ERROR_815

Le 30 octobre dernier est sorti en e-cinema (encore) Vampire en toute intimité, l’histoire de 4 vampires centenaires qui vivent en coloc’ et qui ont du mal à s’adapter à leur époque.

Vampires en toute intimité ou What We Do In The Shadow pour le titre original est avant tout le travail de deux néo-zélandais : Jemaine Clement et Taika Waititi. Si ces noms ne vous disent rien, sachez qu’ils sont les auteurs de la série Flight of the Conchords. Mais c’est ici la version française qui sera jugée. Pourquoi ? Et bien parce que le film nous a été présenté sous sa version VFO (pour Version Française Originale) réalisée par Nicolas Charlet et Bruno Lavaine, auteurs des Messages à caractère informatif et du film à la Recherche de l’Ultra-Sex. Leur délire : reprendre des vieux films tout pourris pour en refaire les doublages à leur sauce… Cela peut paraître bizarre mais c’est pourtant très drôle à regarder. Mais avant de rentrer dans le vif du sujet, jetons un oeil au synopsis de la version de Nico et Bruno :

Comment fait-on quand on est vampires depuis des siècles et qu’on doit discrètement vivre en coloc en 2015 dans la banlieue de Limoges ? C’est ce que nous propose de découvrir une équipe de documentaire, en partageant l’intimité d’une bande de potes suceurs de sang ! Geoffroy, Miguel, Aymeric et Bernard nous ouvrent les portes de leur cœur et celle de leur quotidien un tout petit peu complexe. Comment organiser les tours de vaisselles sur 5 siècles ? Comment rentrer en boîte de nuit en redingote et chemise à jabot ? La vie éternelle, est-ce vraiment si cool ? Doit-on forcément traiter son esclave comme un esclave ? Un humain peut-il aussi être un ami et pas un diner ? Comment éteindre un pote vampire qui a pris feu sans extincteur ? Comment dévorer une fille sans lui faire passer une trop mauvaise soirée quand même ? Comment se retenir de casser la figure à JC, apprenti vampire super sympa mais super pas discret ?Autant de questions auxquelles ils n’ont pas forcément les bonnes réponses !

GRAVITY

Au casting au retrouve premièrement les deux réalisateurs à savoir Taika Waititi et Jemaine Clément qui incarnent respectivement Aymeric le vampire dandy et Geoffroy le vampire de mauvais poil (doublés par Bruno Lavaine et Alexandre Astier). à leur coté on a : Jonathan Brugh qui joue Miguel le vampire “branché” (Fred Testot), Cori Gonzales Macuer qui joue JC (Bruno Salomone), Stu Rutherford alias Gilles (Nicolas Charlet) et enfin Jackie Van Beek alias Christine (doublé par Zabou Breitman). Je n’ai malheureusement pas eu le temps (ni l’envie) de voir la version originale du film, ma critique se portera donc principalement sur la VFO de Nico et Bruno. Si dans la salle le public rigolai, s’esclaffai et se roulait limite par terre, j’ai regardé ce film avec un air de désolation absolu… Car oui, j’ai trouvé que Vampire en toute intimité était un navet total. Alors certes, je ne suis certainement pas la cible de l’humour de Nicolas et Bruno, mais quand même.

GRAVITY

Le film est d’une lourdeur incroyable, les blagues redondantes, les doublages (je reviendrais la dessus) nulles, et la réal’ n’est vraiment pas ouffissime. C’est bien dommage car le film et son doublage en VFO étaient plein de bonnes intentions, mais nous sortir le style documentaire en caméra embarquée c’est plus possible, j’ai l’impression de ne voir que ça. Les acteurs dans l’ensemble jouent plutôt bien, les acteurs français choisis pour le doublages collent bien aux personnages (mention spéciale au doublage d’Alexandre Astier). Mais le travail de réécriture de Nicolas est Bruno est juste totalement raté. Pourquoi avoir voulu rendre encore plus décalé un film qui l’était déjà énormément à la base ? Leur travail de détournement pouvait peut-être marché correctement sur leurs précédents films et courts métrages, mais pas là. Déjà que l’humour du film de Waititi et Clement semblait lourdingue de base, la surcouche de nos deux français n’arrange vraiment pas les choses. Alors oui on ri, un peu, mais les comiques de répétitions deviennent rapidement désolants et le film perd vite de sa saveur initiale.

GRAVITY

Mais encore une fois, je suis mauvaise langue, le public présent dans la salle semble avoir apprécié, j’ai surement du loupé un truc. Car le film malgré tout ça aurait pu s’en sortir, le casting est bon, les acteurs jouent bien, l’histoire (bien que relativement simple) est sympas et apporte un petit truc aux films de vampires. Mais le coup du délire entre potes lors de la réécriture des dialogues, j’y arrive pas.

GRAVITY

Pour Conclure

3

sur 10

Vampires en toute intimité est une déception, car même si je n’en attendais rien, je ne m’attendais vraiment pas à cela. Humour lourd, doublages ratés, histoires sympas mais sans plus, tout ça pour une sortie en e-cinéma… Non franchement, à moins d’être un grand fan du travail de Nico et Bruno, ne vous infligez pas cela.