Image Image Image Image Image Image Image Image Image Image
Scroll to top

Top

Pas encore de commentaire

Vampyr, un jeu original avec des défauts fréquents.

Vampyr, un jeu original avec des défauts fréquents.
Maxi
  • Le 3 septembre 2018

Après un gros succès de Life is Strange et dans l’attente d’un deuxième opus. Le studio français Dontnod Entertainment nous sort un action-RPG venu tout droit des mythes connu de tous. Vampyr est sorti sur PS4, Xbox One et PC et nous fait voyager dans un Londres d’après guerre, sombre.

Nous avons très rarement des jeux de vampire avec un univers sur la grippe espagnole. Que vaut donc l’histoire de Jonathan Reid ?

Le jeu a été testé sur Playstation 4, il se peut qu’il y ai des problèmes n’ayant pas lieu sur PC.

Plus beau gosse que Nosferatu

Nous incarnons Jonathan Reid, médecin reconnu dans le pays, qui revient de la première guerre mondiale. Il retourne dans sa ville natale Londres, où sa famille l’attend. Nou socmmençons directement avec une attaque d’un inconnu qui mord notre personnage, et devient alors un vampire. Nous serons alors recueilli par le docteur Swansea, directeur d’un hôpital, qui va alors nous demander d’enquêter sur différentes personnes. Médecin, patients ou citoyens des différents quartiers.

Voilà le contexte. Le jeu mélange action-rpg mais aussi jeu d’enquête pour ainsi retrouver le créateur de Jonathan, mais aussi trouver l’origine de cette épidémie. Nous suivons deux histoires qui vont se lier au fur et à mesure du temps. Le scénario de Vampyr est digne des plus grands films que nous avons connu, Nosferatu pour citer le premier film de Vampire, mais aussi le Cauchemar de Dracula de Terrence Fisher (qui est un des meilleurs films du genre soit dit en passant). On prend plaisir alors à vagabonder dans les quatre quartier de Londres pour enquêter sur des affaires du coin et de proposer nos services à ceux dans le besoin. Le jeu est un RPG, nous aurons donc le choix d’upgrade les différentes compétences de notre personnages. Coups spéciaux, barre e vie, barre d’endurance et pouvoirs. Nous n’avons pas un large choix, mais cela suffit pour les phases de combat contre les ennemis. La difficulté est défini en fonction du choix du joueur. Vous pourrez décider ou non si vous vouliez boire le sang d’un citoyen qui sera alors votre victime. Si vous voulez le tuer, vous gagnerez de l’exp et la maladie se propagera dans la ville. En revanche, si vous ne voulez tuer personnes, alors la difficultés augmentera au fur et à mesure du jeu.

 

Une ambiance incroyable.

Au vue des premiers trailer du jeu, on en attendait beaucoup sur l’ambiance du jeu, et manette en main, vous ne pouvez pas être déçu ! Le jeu se passe entièrement de nuit, puisque vous êtes un vampire, vous êtes obligé de vous déplacer dans la pénombre de Londres. On a un sentiment de danger à chaque ruelles que nous traversons. Et on peut applaudir des deux mains la bande original du jeu qui est plus que réussit, sans ça, nous ne pouvons pas avoir ce sentiment de stress permanent, la musique, les sons des Skal (vampire errant) est le gros point positif du jeu. Je vous laisse écouter la musique du menu qui vous anticipe l’univers dans lequel vous allez être plongé :

 

Et cet univers composé d’une musique et de personnages inquiétants n’a rien a envié aux films de la Hammer. On ne sait pas à qui faire confiance, chaque personnages, dans leurs nombreux dialogues, ont un côté ange mais aussi un côté diable, c’est à nous de faire le choix de leur faire confiance ou non, de rapporter quelques informations à d’autre personnes ou de les garder pour sois même, ce qui va impacter la suite du jeu. Si vous aimer les films du genre mais aussi les livres. Ce jeu peut être une révélation pour vous.

Les nombreux dialogues et des une soixantaine de personnages vous parlerons de leur histoire avant et après cette épidémie. Les nombreuses lettres que vous allez trouver dans des maisons inhabités vont améliorer cette expérience. Il faudra compter de nombreuses heures de lectures et de dialogues construits et bien menés malgré les expressions des personnages parfois douteux. Et oui… Lors des dialogues, nous avons peu de dynamismes, les expressions des personnages reste statique, on aurait voulu un peu plus d’immersion concernant les expressions du visages et émotions des personnages, ce qui aurait fait une ambiance parfaite et inoubliable.

Un gameplay redondant et des temps de chargements infinissable.

Le jeu n’est pas parfait, loin de là, il faut donc penser aux nombreux défauts que comporte le jeu, et ça passe par le gameplay. Vampyr nous propose un univers bien à lui et nous prenons plaisir à marcher dans les rues de Londres. Nous tombons dans pratiquement chaque rue sur des Skal, ekons ou la milice Londonienne qui recherche les vampires, chacun de ces groupes ont des caractéristiques différentes : armes, pouvoir, vitesse … Mais malheureusement, ça s’arrête là. Dès qu’on a compris le patern de chaque ennemis, on peut alors facilement les anticiper et les esquiver.

On se contentera alors des boss qu’on aura plus de difficultés à battre et des combats alors plus intense tout en restant à 30 FPS sur console, avec parfois des baisses gênante de framerate (contre 60 fps sur PC). Ajouter à ça un problème de verrouillage des ennemis. Par exemple, quand nous utilisons notre capacité spécial sur un ennemi, le verouillage se désactive, ce qui peut déstabiliser le joueur assez facilement. Le gros point noir du jeu (sur console encore une fois) reste les temps de chargement interminable… Dès qu’on lance le jeu, il faut bien attendre 5 minutes avant que la première cinématique commence. Si on meurt, il faut attendre quelques minutes pour réapparaître. Quand on passe une maison important (un grand manoir par exemple) encore quelques minutes. L’expérience de jeu est gaché par les nombreux temps de chargement qui nous coupent dans notre élan, et c’est bien dommage….

Monsieur… je vous parle, que faîtes vous ?

Comptez une trentaine d’heure pour finir le jeu complétement, avec les quêtes annexes qui vous permettent de découvrir d’autre coin du jeu que vous ne faîtes pas forcément dans la trame principale.

 

 

Les + :

  • Hyper immersif
  • Un scénario digne des grands films du genre vampirique
  • Une bonne durée de vie : une trentaine d’heure.
  • Une bande original exceptionnelle.
  • Des tonnes de dialogues et de personnages…

Les – :

  •  … Qui peut être très ennuyant pour certains
  • Certains bug
  • Chute de FPS (30 FPS de base)
  • Temps de chargement extrêmement long

Pour Conclure

7

sur 10

Vampyr peut nous marquer du à son histoire original et sa musique envoûtante. Malgré quelques petits soucis qui pouvait être corriger. Vampyr nous vampirise dans un Londres qu'on a pas l'habitude de voir. A noté qu'une série est à venir, basé sur ce jeu, nous n'avons plus qu'à attendre.