Image Image Image Image Image Image Image Image Image Image
Scroll to top

Top

Pas encore de commentaire

[Manga] Avis / Critique : Black Bullet (Tome 4)

[Manga] Avis / Critique : Black Bullet (Dernier tome)
Lusgem
  • Le 19 juillet 2016
  • https://twitter.com/lusgem

Toutes les choses, bonnes ou mauvaises, ont une fin. Comme vous l’avez certainement compris, la critique d’aujourd’hui à pour sujet le quatrième et dernier tome de Black Bullet. Je vous invite par ailleurs, pour éviter d’éventuels spoilers, à lire les tomes précédents ou les critiques qui leurs sont associées (Tome 1, Tome 2 et 3) avant de continuer ce paragraphe.

L’histoire reprend lorsque notre cher Rentaro, accompagné de la petite Enju, entame son ultime combat contre l’homme masqué. A travers ce dernier épisode, et plus particulièrement ce combat, l’auteur nous propose un schéma exploité à foison dans des mangas comme bleach, avec un combat intérieur, un héros proche de l’échec utilisant son ultime recours sorti de nul part pour vaincre son adversaire. On est alors face à un spectacle agréable, mais parfois trop prévisible. Après le combat, on a le droit à quelques révélations pas vraiment surprenantes, à travers lesquelles on se perd. Pour le coup, le fait que cela soit une série courte ne sert pas le récit puisque le rythme a empêché le développement de certains des personnages nécessaires au twist final, par conséquent, on est presque indifférent à la découverte de celui-ci.

J’ai envie malgré tout de dire que, globalement, Black Bullet n’est pas un mauvais manga. Il est dans sa globalité plutôt prévisible mais nous offre avec ses quatre tomes, une aventure complète assez bien rythmée et à l’univers intriguant. Les seuls gros points noirs de cette oeuvre sont ceux dont j’ai parlé dans ma première et ma dernière critique. Tout d’abord, la partenaire de notre héros à un sacré problème au niveau de la cohérence entre ses paroles et ses actes. Ainsi se créée une relation ambiguë entre le héros et la petite fille d’à peine 10 ans et ce coté malsain et totalement injustifié n’a pas sa place dans ce manga. Le deuxième point noir serait qu’il aurait certainement fallut un tome de transition pour nous présenter un peu plus le contexte afin d’appuyer les révélations du dernier acte.

L’intégrale de la série est disponible aux éditions Doki Doki

Pour Conclure

6.5

sur 10

Black Bullet n'est pas le manga de l'année mais ses quatre tomes, non dépourvu de défauts, arrivent à nous offrir quelque chose de qualité. N'oubliez pas que l'univers de Black Bullet est tiré d'un light novel et qu'il convient très certainement de les lire pour pallier aux quelques défauts du manga, les œuvres originales sont bien souvent les meilleures.