[Manga] Avis / Critique : Black Bullet – Tome 1

par Lusgem

Dans un future assez proche, l’humanité a été décimée par Gastrea, un virus se transmettant par les liquides organiques. La propagation fut très rapide et une grande partie de la population ont vu leur ADN modifié et se sont transformés en différents types de monstres. Ce qu’il reste des humain est donc devenu leur proie. En 2031, 10 ans après le commencement, les survivants se sont retranchés dans des zones protégées par des murs censés être impénétrables par les Gastreas. Cependant, certains incident s’y produisent encore. Pour remédier à ce problème, différentes milices ont été créées afin d’aider la police lorsque cela se produit. Rentaro Satomi (le promoter) et Enju Haira (l’initiator) en font partis. Le promoter a le devoir de contrôler l’initator qui fait parti des “enfants maudits”, nés avec le virus et bénéficiant d’une grande agilité et d’une meilleure résistance. Ils vont alors se confronter à un problème sans précédents, des monstres apparaissent sans origines logiques et sans foyer de contamination alors qu’un mystérieux individu masqué se présente à eux avec l’intention de détruire le monde.

Black Bullet est un manga adapté d’un light novel écrit par Shiden Kanzaki et illustré par Saki Ukai qui a été également adapté en anime en 2014. Le manga a quant à lui été dessiné par Morinohon et scénarisé et illustré par les auteurs du light novel. Les dessins sont très agréables à regarder et l’action, malgré les nombreux effets apportés aux combats, reste tout à fait lisible. Du coté du chara-design, on retrouve un héros à l’apparence classique ainsi que d’autres personnages un peu clichés. Les personnages ne sont pas vraiment mémorables visuellement mais sont bien représentatifs de leurs personnalités.

Au niveau de l’histoire de Black Bullet, on a tout ce qu’il faut pour rendre l’intrigue palpitante, un thriller dans un futur dévasté où l’humanité est constamment menacée. Mais cela ne se limite pas simplement à cela, l’auteur a introduit quelques notes d’humour à son œuvre, ce qui enrichit le récit et nous permet de faire des pauses entre les scènes de violences. Black Bullet est un manga aussi humain que cruel. Si il y avait quelque chose à reprocher au manga, ce serait peut-être l’intégration d’une petite fille de 10 ans comme deuxième personnage principal, même si le contraste entre nos deux protagonistes permet des dialogues amusants, quelques situations sont en revanches un peu gênantes.

Black Bullet est une série disponible aux éditions Doki-Doki et sera terminée en 4 tomes.

BLACK BULLET T01Black Bullet 1Black Bullet 3Black Bullet 2

Vous pourriez également aimer

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.