Image Image Image Image Image Image Image Image Image Image
Scroll to top

Top

Pas encore de commentaire

[Anime] Avis / Critique : Erased - Un anime d'exception

[Anime] Avis / Critique : Erased – Un anime d’exception
Lusgem
  • Le 30 mars 2016
  • https://twitter.com/lusgem

Pour cette première critique de série anime, j’ai choisi de vous parler d’Erased. Erased (« Boku dake ga inai machi ») est l’adaptation animée du manga de Kei Sanbe (Le berceau des esprits, L’ile d’Hôzuki) et si vous suivez un petit peu l’actualité anime, vous en avez très certainement entendu parler ! Si j’ai fait ce choix, c’est principalement car je n’avais pas eu l’occasion de lire le manga papier à l’époque de sa sortie et qu’il me tentait énormément, je ne pouvais donc pas passer à coté de sa sortie animée.

L’histoire d’Erased commence en 2006 lorsqu’un jeune mangaka en situation difficile nommé Satoru, se retrouva projeté 18 ans en arrière, lors de son école primaire. A cette époque plusieurs enlèvements et meurtres d’enfants s’étaient déroulés. Étant persuadé de l’innocence du « coupable » désigné à son époque, il va alors s’engager dans une lutte ayant pour but de protéger les victimes et de découvrir le véritable meurtrier.

Le trailer n’étant pas disponible en Vostfr, je vous le partage donc en Vosta (Anglais)

Actuellement, j’ai commencé la lecture des premiers tomes d’Erased, afin de pouvoir comparer certains points. Tout d’abord, je vais vous parler des dessins. Dans le manga, ils étaient dotés d’un style très particulier et pouvait en repousser plus d’un. Dans l’anime, les dessins sont plus accessibles tout en gardant une certaine originalité. Nous pouvons donc remarquer quelques points dérangeant dans l’anime aussi, mais cela fait parti du charme d’Erased. On peut notamment être étonné par le contour des lèvres de la mère de Satoru qui est, cette fois, bien plus étrange dans l’anime que dans le manga. L’animation est fluide et l’ost colle plutôt bien à l’univers. Mention spéciale à l’opening, Re:Re des Asian Kung-fu Generation qui donne envie !

Parlons de l’histoire maintenant, l’intrigue principale d’Erased tourne autour d‘une enquête. Et cette enquête n’est pas banale, puisqu’elle est menée par Satoru, adulte dans un corps d’enfant et ne bénéficiant donc, que de moyens d’un enfant. Mais ce n’est pas tout, nous allons pouvoir avoir une approche différente, notamment concernant les sentiments mis en jeu dans cette histoire, ceux envers les victimes mais aussi ceux envers ses camarades qu’il redécouvre avec un point de vue plus mature. De plus, l’intrigue est passionnante, le suspense est extrêmement bien géré d’un bout à l’autre de la série et le thème du voyage dans le temps est justement dosé. Cette série nous offre une histoire complète et presque parfaite en seulement 12 épisodes. On dit souvent d’une œuvre qu’elle est meilleure dans son format original, et vu le niveau de l’anime, je vais m’empresser de rattraper mon retard sur le manga papier !

L’intégrale de l’anime est disponible chez Wakanim et le manga est édité chez Ki-oon.

Pour Conclure

9

sur 10

Vous l'aurez compris, Erased est une des pépites de cette année 2016 et vous ne devez sous aucun prétexte passer à coté ! C'est très bien réalisé et vous ne verrez absolument pas passer les 12 épisodes !