Image Image Image Image Image Image Image Image Image Image
Scroll to top

Top

Un Commentaire

2 heures sur... : J-Stars Victory VS (PS3 - PS Vita)

2 heures sur… : J-Stars Victory VS (PS3 – PS Vita)
Bastien

Comme vous le savez, une nouvelle chronique nommée « 2 heures sur… » a été créée il y a peu, et par le biais de cette chronique, je vous parle de jeux récents ou non, en les testant sur 2 heures, ce laps de temps étant pour moi suffisamment long pour pouvoir dire ce que l’on en pense.

Le nouveau 2HS de la semaine porte sur un jeu assez récent sorti le 19 mars 2014 exclusivement sur PS3 et PS Vita.

J-Stars Victory VS, c’est son nom, est un jeu de combat cross-over mettant en scène les plus grandes franchises de manga du Weekly Shõnen Jump, tel que Dragon Ball Z, Naruto, One Piece, Saint Seiya, Toriko, Jo-Jo’s Bizarre Adventure, Hokuto No Ken, Hunter X Hunter, Bleach ou encore Dr Slump pour ne citer que les plus connus. Néanmoins autant être clair d’entrée de jeu, sachez que ce soft n’est disponible qu’au Japon et il est fort peu probable que cette licence voit le jour en Europe, tout comme son illustre aïeul Battle Stadium DON sorti il y a quelques années sur PS2 et Game Cube, il vous faudra donc vous le procurer en import.

 

J-stars-victory-vs-goku-1

 

Parler du contenu de J-Stars va être légèrement compliqué car en effet, ne parlant pas un mot de japonais (à part bento, maki, yakitori, sashimi et sushi… xD), il m’a été bien impossible de comprendre tous les modes de jeu proposés, et a fortiori de comprendre le mode histoire. En revanche, ce que je peux dire, c’est que ce mode est assez long. Vous avez le choix entre 4 histoires différentes mais elles se ressemblent visiblement toutes, à la différence que vous ne commencerez pas avec les mêmes personnages suivant l’arc choisi.

Pour ma part j’ai choisi l’arc mettant en scène Luffy, Portgas et Seiya. Dans le mode Histoire vous arpentez une carte du monde à bord d’un bateau, et vous serez amené à aller à droite à gauche pour débloquer des missions, lesquelles consisteront à aller taper un tel ou tel autre de manière générale. Le plus compliqué est lorsque vous devez aller voir un bonhomme à un point spécifique de la carte pour qu’il vous aide à passer un endroit où vous êtes bloqué, comme par exemple lorsque vous allez chercher Gaara pour qu’il vous aide à franchir une tempête de sable. Si l’on identifie bien la tempête de sable qui nous bloque, l’association d’idée avec le fait qu’il faut trouver Gaara pour la franchir n’est pas forcémment évidente… et quand bien même elle le serait, comment savoir où se trouve Gaara? Tout est écrit en japonais !!!!!

Donc après avoir fouillé sur Internet, on arrive à s’en sortir, mais ce n’est pas simple pour autant, alors on se retrouve souvent à aller visiter des endroits dans lesquels on est déjà passé 15 fois, juste dans l’espoir que par miracle un script se lance…

 

J-stars-victory-vs-luffy-1

 

Au fur et à mesure que vous avancerez et gagnerez des missions, vous cumulerez des J-Points, monnaie virtuelle vous permettant d’acheter les personnages manquants. Et des personnages manquants, il y en a beaucoup car au départ vous ne disposez que de 6 personnages parmis lesquels on retrouve notamment Son Goku, Naruto, Luffy, Toriko et Portgas (je ne me souviens plus du 6ème xD). Mais par la suite le roster s’étoffera bien plus puisque vous pourrez débloquer une trentaine de personnages parmi lesquels se trouvent Seiya, Sasuke, Madara, Freezer, Vegeta, Boa, Kenshiro, Aralé, les frères Joestar, Gon, ou encore Ichigo pour ne citer que les plus connus, les autres relevant souvent de franchises dont seuls les nippons doivent avoir connaissance je pense.

A noter aussi que dans tous les personnages, beaucoup (environ une douzaine) ne sont sélectionnables qu’en tant que Striker uniquement, c’est à dire en soutien. J’ai trouvé ça un peu dommage car cela dénote une volonté des développeurs de ne pas avoir voulu se fouler sur les animations de ces personnages.

Parlons du système de combat maintenant, le gameplay ressemble beaucoup à ce qui se voit dans les volets de Naruto Ultimate Ninja Storm, dans des environnements ouverts et entièrement destructible, lesquels sont bien évidemment tirés des diverses franchises de manga, comme Konoha, Namek ou le temple d’Athena; seul bémol, il y a peu d’arènes à mon goût, seulement une dizaine. Le principe est assez simple, les matchs sont souvent en 3 vs 3, 2 personnages principaux et 1 en soutien, et le but du jeu est de générer 3 KO chez l’adversaire. Pour ce faire, vous avez la possibilité de vous concentrer sur un ennemi spécifique en le lockant, un peu à la manière du dernier Dragon Ball Z Batlle Of Z, ce qui est très appréciable tant certaines arènes sont vastes.

 

J-stars-victory-vs-kenshin

 

Au fur et à mesure du combat, plus votre suprématie sera grande, plus vous farmerez une jauge de spécial qui vous permettra de faire rentrer votre équipe en « furie ». Les furies sont souvent dévastatrices et vous permettent d’asséner jusqu’à 2 attaques ultimes par équipe au maximum, en appuyant sur un simple bouton. Ceci aura pour effet, naturellement, de maximiser vos chances de KO contre l’adversaire; même si malheureusement certains personnages sont plus favorisés que d’autres, et parmis eux, les grandes stars que sont Naruto avec son mode Bijuu, Son Goku avec son Genkidama, et Luffy avec son Elephant Gatling ne font évidemment pas exception.

Une jauge de Ki est également disponible et c’est cette dernière qui vous permettra de lancer des attaques spéciales, au nombre de 3 différentes par personnage, sans compter les combos pieds/poings classiques.

Graphiquement, le jeu n’est pas moche du tout, limite je le trouve plus beau que le dernier DBZ sorti en date (pas bien compliqué en même temps), en revanche l’ensemble est tout de même nettement moins dépouillé qu’un Naruto UNS 3. Les effets de lumière et d’explosion sont quant à eux très bien fait et soulignent bien l’action des combats. Enfin, tous les sons et voix sont tirés des mangas originaux, donc que du tout bon, entendre Vegeta lancer son « Finaal Flaaaaash !! » est jouissif ! ^^

Au niveau des modes de jeu, il faut noter qu’un mode VS existe, peut être même jusqu’à 4 joueurs je pense, mais je n’avais que 2 manettes et pour avoir testé à 2 joueurs, j’ai trouvé que l’ensemble n’était pas super lisible, alors à 4 joueurs je n’imagine même pas ! Un mode en ligne est également de la partie, mais là encore c’est tout un poème pour comprendre les différents modes de jeu donc je ne m’y suis pas trop attardé. Enfin, les compétences des personnages peuvent être customisées par l’intermédiaire de « cartes à jouer » que vous gagnerez dans le mode Histoire, pour ma part j’ai trouvé cette fonction anecdotique car je n’ai pas eu besoin de tout cela pour avancer, mais il y en a à qui cela peut plaire !

 

 

Reste à savoir que ce soft est disponible en version standard et en version « collector Anison Sound », cette dernière version ne proposant pas grand chose de plus hormis les génériques originaux des mangas que l’on peut mettre en remplacement des musiques du jeu, assez dispensable à mon sens dans la mesure où vous pouvez vous même mettre vos sons dans le jeu.

Prix import chez Nin-Nin-Game.com (Paiement en Yen, hors fdp):

  • PS3 Version Standard : environ 51€
  • PS3 Version Anison : environ 72€
  • PS VITA Version Standard : environ 45€
  • PS VITA Version Anison : environ 64€

Priorisez les frais de port « Via Amazon » pour vous éviter les frais de douane potentiels !! 

 

 

Pour Conclure

8

sur 10

Et après 2h de jeu alors? Et bien j'y joue encore ! J-Stars Victory VS est un jeu très défoulant qui sent bon le fan service, mais le fun y est. Même s'il n'est pas le plus technique des jeux de combats, loin s'en faut, et que l'action est souvent brouillonne: ça pète de partout, tout le monde tape tout le monde, la caméra est souvent aux fraises, mais qu'importe, on lui pardonne tout tellement le plaisir de retrouver un cross-over de ce type est jouissif ! Son accessibilité, une fois que l'on a compris les règles et sorti son premier combo, donne envie de s'y remettre, encore et encore; néanmoins sur la durée je doute que le joueur lambda y revienne régulièrement, sinon entre potes. Un incontournable pour les fans, un jeu sympa pour les amateurs de baston, une curiosité pour les autres, à vous de choisir votre camp ! ;o)
  • john

    Bonjour,

    Je dois avouer que la qualité d’image m’a beaucoup étonné. C’est vraiment dommage que le jeu n’arrive probablement pas en France. Merci pour cette nouvelle.

    Au revoir