[Test] The King of Fighters XIV

par Bastien

Totalement décrié avant même qu’il ne sorte à cause de ses choix en matière de technique, King Of Fighters nous revient cette année dans une 14ème version, exclusive à la PS4. En vaut-il la peine ? Réponse dans ce test.

En préambule, je préfère rappeler que je ne suis pas particulièrement calé en matière de KOF, mais que je suis en revanche grand adepte des jeux de combats, et que j’ai notamment pu m’adonner aux joies du gameplay KOF dans les cross-over qui ont été faits par le passé via Capcom VS SNK ; c’est donc en comparaison de ces jeux que j’ai testé ce nouvel opus.

1472138883-7738-capture-d-ecran

De prime abord, j’ai beaucoup gardé en tête ce qui avait été dit au sujet de ce KOF avant même qu’il ne sorte, à savoir que sa réalisation était « datée et indigne de la PS4 », que le gameplay avait radicalement changé, bref, que ce jeu était en quelque sorte mort-né.

Pourtant, en me lançant dans une partie, je n’ai pas eu le sentiment de retrouver les défauts qu’on opposait à ce KOF. Au niveau de la réalisation, j’ai pu voir une technique correcte, pas moche du tout, avec de beaux effets, qui n’était pas sans me rappeler un certain Street Fighter V. Ce KOF est le premier de la série à intégrer des personnages complètement en 3D, tout en utilisant un gameplay 2D. En ce sens, disons-le tout net, je ne vois absolument aucune différence avec Street Fighter en matière de maîtrise technique;  reste que le character design est effectivement un peu moins inspiré, notamment concernant le personnage de Kyo qui est franchement raté, et ne ressemble absolument pas à ce qu’il était autrefois, et ça c’est bien dommage.

1472138844-8245-capture-d-ecran

Pour le reste c’est du tout bon, on retrouve un nombre de personnages franchement impressionnant pour du « day one », puisqu’il y en a à peu près 50 au compteur. Un nombre de mode de jeu assez conséquent également, parmi lesquels on retrouvera les sempiternels versus, entrainement, histoire, online etc. ; à noter que le tutoriel est vraiment très bien fourni et très complet, ce qui est un excellent point pour un jeu de combat.

Côté gameplay, du peu de souvenir que j’ai des précédents opus, j’ai l’impression que ce dernier volet est beaucoup plus accessible que les précédents, et se joue beaucoup comme un Street Fighter, sur lequel il lorgne d’ailleurs sans aucun complexe, ce qui n’est pas plus mal, car de mon point de vue, je ne vois pas l’intérêt de créer un jeu dont seule une élite pourra s’amuser avec.

1472138831-278-capture-d-ecran

Enfin, je soulignerai volontiers le dynamisme des combats, de plus, le fait de pouvoir combattre en 3vs3 fait que chaque partie ne se ressemble pas, et le challenge demeure assez relevé, particulièrement lorsqu’on arrive dans les derniers niveaux.

Vous pourriez également aimer

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.