Image Image Image Image Image Image Image Image Image Image
Scroll to top

Top

Pas encore de commentaire

Test : Resistance : Burning Skies sur PS Vita

Test : Resistance : Burning Skies sur PS Vita
JulSa_
  • Le 14 juin 2012
  • http://www.julsa.fr

 

Après un troisième opus bien réussi sur PS3, Resistance arrive sur PS Vita avec un nouveau challenge à relever. En effet Resistance : Burning Skies est le premier FPS sur console portable jouable avec les deux sticks.

 

En ce qui concerne la chronologie, Burning Skie se situe entre le premier et le second Résistance sur PS3. Vous incarnerez Tom Riley, un pompier New Yorkais, qui après avoir sauvé sa ville de l’invasion part à la recherche de sa femme et sa fille. Bien entendu, ce ne sera pas si simple, car les chimères sont en pleine invasion de la Terre. Mais pas de souci, notre pompier a à sa disposition un arsenal qui rendrait jaloux Arnold Schwarzenegger. Au début, vous serez armée d’une simple hache (il faut vous rappeler que vous êtes un « simple » pompier), mais vous allez récupérer rapidement votre première arme sur une chimère. Entre mitrailleuse, arme lourde, fusil à pompe, bazooka, arme lourde, vous avez de quoi varier la mort de vos ennemis. Il faut savoir que chaque arme à un tire secondaire. Par exemple, avec un mitrailleuse vous allez pouvoir locker une cible ce qui vous permettra de toucher dans n’importe quelle position même dos à la chimère. Sur une autre arme, le tire secondaire appellera un drone qui vous viendra en aide un court instant.

 

 

Au niveau de la jouabilité, je n’ai vraiment rien à redire. Elle est vraiment très bonne. J’avais quelques craintes avant de commencer, mais les deux sticks sont vraiment efficaces et prouvent que la PS Vita est vraiment la seule console portable permettant de jouer agréablement à des FPS. Bien entendu, la PS Vita ayant un écran tactile les développeurs ont intégré certaines actions à faire avec celui-ci. Pour ouvrir des portes, ramasser certains objets ou encore activer les tires secondaires de chaque arme. Mais ce n’est pas tout, l’écran tactile permettra de lancer les deux types de grenades à votre disposition. Pour cela, ils vous mettre votre doigt sur la grenade que vous souhaitez lancer et glisser sur l’écran pour choisir lendroit ou la lancer. Simple et efficace.

Revenons sur les objets à ramasser. En effet, vous trouverez tout au long de votre aventure des cubes qui vous permettront d’évoluer votre arsenal. Chaque arme a en tout 6 évolutions, dont deux activables, en même temps et vous permettra d’avoir par exemple une meilleure portée de tir, moins de recul, un plus gros chargeur, etc…

 

 

Graphiquement, le jeu est en dessous de ce que l’on a pu voir avec Uncharted Golden Abyss et Wipeout 2048. Les textures rendent plutôt pas mal dans l’ensemble, mais une fois que l’on se rapproche on voit tout de suite que c’est moins réussi et plus grossier. Le bestiaire quant à lui est un peu léger je trouve. On doit retrouver 6 types de chimères. C’est peut être un peu léger pour moi, mais on est sur une portable et non une console de salon, il ne faut donc pas être trop exigeant, je pense. L’IA des ennemis n’est pas folichonne. En effet, les chimères vous tireront dessus sans pour autant essayer de vous débusquer bien que parfois une petite grenade vous sera envoyée. Par contre, vos alliés sont utiles et tuent parfois des chimères \o/

 

 

Concernant la durée de vie, vous mettrez environ 8h pour venir à bout de la campagne solo et peut-être 10-12h pour le platine qui est vraiment simple.Un mode multijoueur est disponible. Il est constitué de trois modes : Deathmatch, Team deathmatch et Infection. Chaque mode vous fera gagner de l’XP qui vous permettra de faire évoluer vos armes pour le multijoueur.

 

Au final, malgré que Résistance Burning Skies soit le premier FPS sur PS Vita il s’en sort plutôt pas mal. On regrettera une réalisation qui aurait pu être plus réussie (notamment graphiquement) et un scénario un peu trop basique.

 

Ma note : 13/20