Image Image Image Image Image Image Image Image Image Image
Scroll to top

Top

Pas encore de commentaire

[Test] Spider-Man (PS4) : Le retour du super-héro en jeu vidéo !

[Test] Spider-Man (PS4) : Le retour du super-héro en jeu vidéo !
Maxi
  • Le 26 septembre 2018

 

 

 

 

Qu’est qu’on a aimé le Spider-Man 2 de chez Activision, se balader partout où on veut avec le scénario du film avec Tobey Maguire. Alors quand Insomniac Games nous annonce le retour de l’homme araignée sur PS4 avec une bande annonce lors de l’E3 2016 (déjà ! ) tous les fans de Marvel ont été impatient jusqu’au mois de Septembre 2018. Mais ça y est, il est là, et pas qu’à moitié !

Un vaste monde pour une grande araignée

Spider-Man sur PS4 ne se déroule pas à une date précise, avec les différents indices des sacs à dos et des dialogues, on peut imaginer que l’histoire se passe 7-8 ans après Spider-Man 2, Peter Parker, jeune homme qui travaille chez Octavius Industry, a déjà arrêté pas mal de super vilain : Rhyno, Le Scorpion, Electro ou encore le Vautour qui ont fini tout droit dans la prison du Raft. Mais Peter fait face à son ennemi de toujours, Fisk alias le Caid mais aussi M,Negative et une petite surprise qui mène au final aux histoires des différents méchants.

Bien évidemment, le jeu est un Open World dans les rues de New York, le but étant de vous balader de toile en toile. Mais qu’en est-il de la prise en main ? Eh bien… On y est vite addictif ! Dès les premières toiles, on sent cette sensation de vitesse et cette fluidité dans les mouvements, rien n’est laissé au hasard, la vitesse que vous prenez en fonction de quand vous lâchez la toile. Si vous lâchez assez haut, Spider Man fera un backflip pour se remettre droit… Ça y est, nous avons là la perfection des mouvements dans un jeu spider-man, c’est-à-dire qu’on peut passer des heures à se balader dans les rues de New-York, à visiter à passer entre des grues, montrer l’empire state building ou prendre un selfie avec une fan dans à Time Square. Insomniac réussi à ne pas à nous ennuyer, il y a tout le temps quelque chose à faire : Quêtes annexes, événements surpris (arrestation de prisonnier, accident de camion ou braquage), une cinquantaine de sacs à dos à récupérer avec des objets cachés qui rappellent certains détails des films, des comics ou des dessin animés spider-man ou encore des monuments de New York à prendre en photo. New York est une ville rempli d’histoire et d’action, c’est une ville pour Spider-Man !

 

Une histoire Marvel originale

Vous l’aurez compris, Spider-Man ps4 est le jeu phare de la société Marvel Industries, et c’est ce qu’on attendait depuis quelques années, DC a eu Batman avec sa trilogie sur les anciennes et nouvelle génération. On peut anticiper une trilogie aussi pour ce Spider-Man sur PS4. Car oui, nous retrouvons des personnages bien connus, Mary Jane Watson, tante May, le fameux et haineux JJJ, mais c’est une histoire inspirée d’aucun comics ou de film. Tout le scénario a été crée par Insomniac Games. Malgré un début peu mouvementé et des dialogues entre Fisk et Spidey peu convaincant. La suite est spectaculaire, explosion, action, caméra qui bouge dans tous les sens et ajoutez à des expressions du visage crédible avec des graphismes très beaux… On se croirait dans un blockbuster Hollywoodien ! Ce jeu n’a rien a envier à l’univers MCU en terme de qualité d’écriture de scénario. On veut savoir la suite à chaque cinématique. Je n’ai pas envie de vous spoiler, il faut y jouer pour être plonger dans ce genre d’univers.

J’ai envie de vous parler d’une chose qui est assez importante pour moi, c’est le doublage dans les jeux-vidéos ou les films. Ici, on nous prouve encore une fois l’important de la voix française dans les jeux vidéos ou encore les dessins animés. On peut ne pas être fan d’un doublage français pour des films. Mais le jeu vidéo à besoin du doublage, et notre pays est très douée en ce qui concerne les comédiens du doublage. La voix de Spider-Man est occupée alors par Donald Reignoux, qui est sûrement un des piliers du doublage français, nous l’avons entendu dans Titeuf, La Reine des Neiges ou encore Kingdom Heart, Insomniac lui ont fait une totale confiance et ça se voit. Des petits clins d’œil à des memes d’internet ou a des films, et des dialogues de cinéma, je pense que la VF mérite un total respect et ce jeu montre qu’elle est très importante dans les jeux-vidéos.

 

Des phases de gameplay très correct mais perfectible.

Le système de combat est très bourrin, on frappe, on esquive grâce à nos sens très développés, on balance des objets et on a des coups spéciaux. C’est simple mais efficace, les combos et les différents gadgets nous permettent de ne pas avoir trop de répétitivité, avec les prises de toile et des gadgets comme le Spider-Drone ou le changement de gravité, on s’amusera à tout tester sur les ennemis. Les coups spéciaux seront un peu lassants au bout de quelques combats. Il y a aura 3 groupes d’ennemis à affronter, dont 2 que vous débloquer au fur et à mesure de l’histoire principale (sans trop spoiler). A noter quelques problèmes de caméra lors des combats avec énormément d’ennemis, il n’y a pas possibilité de verrouiller un ennemi donc on peut se perdre assez facilement dans certains combats, mais ce n’est pas extrêmement dérangeant.

Les combats de boss ne sont pas extrêmement nombreux, comptez 4 combats de boss dans l’histoire principale et une petite en quête annexe. Le combat du début contre Wilson Fisk est très intéressant et nous met directement dans le bain. On devra jouer sur les ruses de Spider-Man pour pouvoir venir à bout à 3 fois plus grand que lui. Mais le combat final est un peu décevant, malgré les explosions et les animations qui sont au rendez vous, on aurait aimé plus de difficulté sur ce boss… On aura le choix dans certains moments d’utiliser soit la manière forte, soit l’infiltration. Contrairement à un Batman Arkham, l’IA n’est pas très réceptif quand on piège un de ses collègues à 3 mètres de lui , on aura alors une extrême facilité à piéger et entoiler nos ennemis pour se faire discret. Petit plus, nous pouvons incarner Marie-Jane Watson dans des phases d’infiltrations encore une fois, en tant que journaliste pour le Daily Bugle, et un autre personnage, qui sera très utile dans les prochains opus à venir…

Le jeu vous fera peut être rappeler à Infamous Second Son, un des premiers jeu de la PS4. En effet, la voix de Donald Reignoux et certaines quêtes annexe de prise de territoires nous ferons rappeler la très bonne aventure du jeu de Sucker Punch. Pour la durée de vie, comptez une quinzaine d’heure pour finir l’histoire principale, et une dizaine d’heure de plus pour finir le jeu à 100% avec les quêtes annexes, la collecte des sacs à dos et plus de 30 costumes qui retracent l’univers Spider-man, ce qui est largement suffisant!

Petit plus, nous pouvons incarner Marie-Jane Watson dans des phases d’infiltration, en tant que journaliste pour le Daily Bugl

 

 

Les Points Positifs :

  • Se ballader dans un monde ouvert avec Spider-Man, un vrai kiff !
  • Le doublage français, un gros plus !
  • L’histoire princpale bien ficelée
  • Système de combat très dynamique

Les Points Négatifs :

  • Quelques combats de boss un peu décevants 
  • On aurait aimé un peu plus d’histoire sur les personnages des quêtes annexes.

Pour Conclure

9

sur 10

Spider-Man sur PS4 est le jeu Marvel que tout le monde attendait, une liberté dans les mouvements dans tout Manhattan, des combats dynamiques et spectaculaires, des cinématiques dignes des plus grands films, ajoutez à ça une une VF travaillée et de grand qualité. Le jeu pourra être apprécier des néophytes de l'univers Spider-Man mais aussi des fans de la première heure avec des petits clins d’œil... On espère bien évidemment une suite, mais aussi d'autre jeu Marvel du même genre, pourquoi pas un autre Avenger ?