Image Image Image Image Image Image Image Image Image Image
Scroll to top

Top

Un Commentaire

Critique / Avis : Intouchables

YpNo
  • Le 31 octobre 2011
Intouchables - Affiche

Intouchables - Affiche

 

Lundi 17 Octobre au Publicis des Champs s’est déroulée l’avant première presse du nouveau film d’Eric Toledano et d’Olivier Nakache. Cette soirée organisée par le Club 300 Allociné me permet de vous présenter aujourd’hui : Intouchables

Je sors du boulot plus tard que j’en ai l’habitude pour arriver devant le Publicis 15min en avance. Comme pour tous les événements du Club300, c’est blindé à l’entrée du cinéma.

 

Intouchables - Publicis

 

Je connaissais vaguement le sujet ayant vu rapidement la bande annonce qui laissait prétendre un film drôle et touchant. J’attends donc le début du film avec impatience.

On y retrouve Omar Sy célèbrement connu pour ses sketchs du « SAV des émissions » aux cotés de son compère Fred Testo, mais que vous avez pu voir aussi dans Nos jours heureux sortie en 2006 réalisé également par Eric Toledano et Olivier Nakache. Omar joue ici le rôle de Driss un jeune de banlieue embauché par François Cluzet, dans le rôle de Philippe un riche tétraplégique, en tant qu’aide à domicile. François Cluzet qu’on ne présente plus a joué par exemple en 2010 dans le film Les Petits mouchoirs de Guillaume Canet. Un film qui a rencontré en franc succès et a rendu célèbre la région du Cap-Ferret.

 

Intouchables - Neige

 

Synopsis :

A la suite d’un accident de parapente, Philippe, riche aristocrate, engage comme aide à domicile Driss, un jeune de banlieue tout juste sorti de prison. Bref la personne la moins adaptée pour le job. Ensemble ils vont faire cohabiter Vivaldi et Earth Wind and Fire, le verbe et la vanne, les costumes et les bas de survêtement… Deux univers vont se télescoper, s’apprivoiser, pour donner naissance à une amitié aussi dingue, drôle et forte qu’inattendue, une relation unique qui fera des étincelles et qui les rendra… Intouchables

Comme je m’y attendais nous avons un film touchant et sacrement drôle. Omar déploie tout son savoir faire comique sans être lourd mais aussi, du sérieux, des liens familiaux et de l’humanité. Le personnage de banlieu franc, direct et taquin d’Omar permet au personnage de Francois de sortir de la solitude et de la monotonie de sa vie de tétraplégique riche. Francois remplit parfaitement son rôle en jouant immobilement bien. J’essayais de guéter le moindre mouvement qui trahirait sa mobilité, mais non. Même pendant les déplacements ou portés, il restait parfaitement inerte.

Le film commence par une scène se situant chronologiquement vers la fin de l’histoire. Cela afin d’introduire les personnages et les liens qui existent entre eux. Dans la suite du film on assiste à leur rencontre et cette amitié tissée au fil des mois qui les a amenés à cette fameuse scène que nous avons au début.

 

Intouchables - Tableau

 

A la fin de la séance nous avons eu le plaisir de pouvoir débattre en présence d’Omar et des deux réalisateurs. Diverses questions ont donc été posées dont les origines de cette histoire et la relation entre les deux personnes dont est tiré le film.

Eric Toledano et Olivier Nakache ont défini le film comme « un film de bouche à oreille » en référence à certaine scène du film. En effet Philippe ne pouvant pas avoir de relations sexuelles a gardé comme seule zone érogène ses oreilles. Pour satisfaire ses désirs, Driss fait appel à des services pour lui lécher les oreilles.
Selon Omar, ce film à changé la vision des choses concernant les handicapés. Depuis il n’a plus la même approche.

il est fier également d’avoir montré la cité comme elle est réellement : Les partages de grec a 8, un petit appart avec une famille nombreuse vivant avec peu d’argent, etc…

 ntouchables - Debat

 

Tiré d’une histoire vraie, Intouchables est touchant et saisissant tant pour les sentiments et la tendresse qu’il dégage que pour son humour éclatant. Il est pour moi le meilleur film français que j’ai vu depuis longtemps ! Il a d’ailleurs remporté 3 prix dans les festivals français du cinéma.

Je vous conseille donc de vous rendre dans votre cinéma à partir du 2 Novembre.

 

 

 

  • Aymeric Salabanzi aka Aymeric Zemmour

    Bof ! Que dire de ce film nommé « Intouchables » ? Drôle ? Non. Bourré d’émotions ? Pas du tout. Tout ce que j’ai retenu de mieux, moi, dans ce film c’est qu’il dépeint bien la société française actuelle. Oui. D’un côté on a les Blancs, les visages pâles qui en dépit de leurs problèmes personnels, moraux etc. sont plein aux as, bien assis, bourrés de thune (cf. François Cluzet) et de l’autre des Noirs qui sont prêts à faire tout & n’importe quoi pour casser leur croûte (cf. Omar Sy)…. Eh, oui, « triste réalité ». Mais bon, le temps d’une FICTION, ces deux mondes-là peuvent se CÔTOYER…