Image Image Image Image Image Image Image Image Image Image
Scroll to top

Top

Pas encore de commentaire

[Cinéma] Avis / Critique : The Birth of a Nation

[Cinéma] Avis / Critique : The Birth of a Nation
TeMrn

Lorsque l’on va voir The Birth of a Nation, on se demande automatiquement si l’on va voir un énième film sur l’esclavage ? Malheureusement la réponse est oui.

Nat Turner est un jeune esclave noir qui vit dans une riche famille du sud des Etats Unis. Il se démarque des autres esclaves car il apprend à lire rapidement. Il devient prêcheur et fait le tour des fermes voisines pour prêcher la bonne parole à ses semblables en échange d’argent dont son maître a besoin pour redresser sa ferme. Il s’aperçoit vite de toutes les atrocités auxquelles sont confrontés ses semblables et décide de monter un plan qui pourrait rendre la liberté à son peuple.

birth-of-a-nation_photo-cb577

Le problème c’est que l’on connaît déjá l’intrigue principale du film. Donc on s’attend à avoir un angle différent des autres films sur l’esclavage. Mais il n’en est rien. On peine à entrer dans le film, le rythme est lent, le découpage des séquences est hyper classique ce qui dessert la dynamique du film. L’histoire d’amour entre le héro et une esclave prend une place importante et devient presque la colonne vertébrale de l’histoire, pas très original.

Cependant, le sujet traité dans ce film est grave. On se demande comment un jour de telles atrocités ont pu être commise par les blancs envers les personnes de couleur noire.

La réalisation n’est pas non plus catastrophique. De nombreuses scènes font référence de manière subtiles à des passages de la bible et un soin particulier est apporté à l’image et à la lumière.

Pour Conclure

5

sur 10

The birth of a Nation est donc un énième film sur l’esclavage. On se rend bien compte des atrocités qu'ont vécus les esclaves à l'époque et ça fait froid dans le dos. Malheureusement, la manière dont l’histoire est raconté peine à captiver le spectateur.