Image Image Image Image Image Image Image Image Image Image
Scroll to top

Top

Pas encore de commentaire

[Cinéma] Avis / Critique : Men, Women & Children

[Cinéma] Avis / Critique : Men, Women & Children
ERROR_815
  • Le 10 décembre 2014
  • https://twitter.com/ERROR_815

Cette semaine sortira Men, Women & Children le huitième film de Jason Reitman. Au programme des ados, des smartphones, et du sexe. Alors le film vaut-il la peine d’être vu ? Réponse.

Jason Reitman s’est fait connaitre grâce à l’excellent Juno sorti en 2007, il a par la suite réalisé des films comme New York I Love You, In The Air ou encore Last Days of Summer. Men Women & Children qui sortira chez nous le 10 Décembre est donc son 8ème film, mais avant de vous en dire plus sur ce dernier, jetons un œil au synopsis :

Men, Women & Children brosse le portrait de lycéens leurs rapports, leurs modes de communication, l’image qu’ils ont d’eux-mêmes et leur vie amoureuse. Le film aborde ainsi plusieurs enjeux sociétaux, comme la culture des jeux vidéo, l’anorexie, l’infidélité, la course à la célébrité et la prolifération de contenus illicites sur Internet. Tandis que les personnages s’engagent dans des trajectoires, dont l’issue est parfois heureuse et parfois tragique, il est désormais évident que personne ne peut rester insensible à ce bouleversement culturel qui déferle sur nos téléphones, nos tablettes et nos ordinateurs.

GRAVITY

Autant être franc avec vous dès maintenant, Men Women & Children est d’un ennui total, bourré de clichés du début à la fin. Ce qui gêne au premier abord c’est d’avoir un énième film traitant du sujet des nouveaux médias dans notre culture et de leurs influences sur nos comportements sociaux. On nous bourre le crane dans les magazines, au journal de 20 h et aussi au cinéma, quel est donc l’intérêt de nous rabâcher encore une fois que l’on est tous accro à nos téléphones, nos comptes Facebook, Twitter, nos jeux en lignes, etc… Je pense qu’il est possible de produire un bon film sur le sujet, mais là Jason Reitman a raté le coche, ne maîtrisant pas du tout son sujet.

GRAVITY

Mais bon si on accepte que le monsieur voulait donner son avis sur la question, pourquoi pas, mais dans ce cas-là, pourquoi remplir son film de clichés tous plus gros les uns que les autres ! Entre le couple de parents avec une vie sexuelle totalement absente qui passe ses soirées à jouer sur leurs iPad, la cheerleader blonde, bien foutue, mais complètement superficielle, sa mère qui veut en faire absolument la prochaine star d’Hollywood, la gamine anorexique attirée par le mec le plus téubé de l’équipe de foot US, le mec associable sans amis qui sort avec la nana chelou et sans amis du lycée et la mère de cette dernière, folle comme pas possible qui pense que internet est l’équivalent de l’Enfer et les jeux vidéo une création du démon… Men Women & Children enchaine les personnages totalement clichés et ratés. Et attend, c’est pas fini ! Car en plus de personnages clichés, Jason nous offre aussi des situations vues et revues !! Entre le mari qui découvre que sa femme le trompe et qui réagit de manière totalement détaché, l’ado qui va vouloir se suicider parce que son père a supprimé Guild War de son ordinateur, l’autre ado accro au porno, ou la cheerleader qui pète un câble parce que sa mère a supprimée son site internet avec toutes ses photos ou elle pose en petite culotte… Bref je vais m’arrêter là.

GRAVITY

A ce stade, la question que l’on pourrait se poser est : Le film a-t-il des qualités ? Oui, les acteurs jouent dans l’ensemble plutôt bien, et l’apparition sous forme de pop-up des sms, tweet et mails au-dessus des personnages est bien sympas. C’est tout ? Et oui, c’est tout.

Pour Conclure

2

sur 10

Men Women & Children est un film raté du début à la fin, tant dans son sujet que dans ses personnages et ses situations totalement clichés. En cette fin d’année, ne vous infligez pas ce film, allez voir autre chose ;)