Image Image Image Image Image Image Image Image Image Image
Scroll to top

Top

2 Commentaires

[Cinéma] Avis/Critique : Die Hard : Belle journée pour mourir

Stark Bears Alexis

20417688.jpg-r_640_600-b_1_D6D6D6-f_jpg-q_x-xxyxx

 

Bon, chez Julsa on a l’occasion d’être invités à des avant-premières pour nous faire une idée de ce que vous pourriez aller voir chers lecteurs. Ce coup-ci c’était le dernier Die Hard, qui sort le 20 février 2013

Est-ce que la licence est toujours efficace, ou éculée, la réponse dans la suite !

« John McClane est de retour, pour des vacances en Russie dans cet épisode.
Cette fois-ci, le flic qui ne fait pas dans la demi-mesure, est vraiment au mauvais endroit au mauvais moment après s’être rendu à Moscou pour aider son fils Jack, qu’il avait perdu de vue. Ce qu’il ignore, c’est que Jack est en réalité un agent hautement qualifié de la CIA en mission pour empêcher un vol d’armes nucléaires. Avec la mafia russe à leur poursuite et la menace d’une guerre imminente, les deux McClane vont découvrir que leurs méthodes radicalement différentes vont aussi faire d’eux des héros que rien ne peut arrêter »

Typique des McClane, l'artillerie lourde est toujours une priorité.

Typique des McClane, l’artillerie lourde est toujours une priorité.

Derrière ce synopsis flatteur se retrouve un film plus que moyen

Bon, pour ceux qui trouvaient que John McClane était un peu effacé dans le 4e film, je vous rassure on retrouve un Bruce Willis pétant la forme, même si l’âge commence à se faire sentir. Très vif et à base de Yippee Kay Yay Motherfuckers, on retrouve le personnage. 
L’adjonction du fils, sous les traits de Jai Courtney (le méchant de Jack Reacher) est sympathique, mais le duo n’est pas éclatant en soi. Les relations sont tendues entre les deux (c’est d’ailleurs pour se réconcilier avec que John part en Russie). Mais les scènes « émotionnelles » sont trop longues et mal dosées. Ça tourne en rond et ça ne fonctionne pas super bien.

Tel père tel fils hein.

Tel père tel fils hein.

Les méchants sont sans reliefs, et vraiment surjouent leur rôle (le méchant qui a les héros en sa possession et qui décide de raconter son plan machiavélique n’est pas prêt de prendre sa retraite). Les personnages secondaires souffrent d’un manque de profondeur en général, et le film en pâtit tout du long.

Il y a toujours une potiche dans ces films. Faut avouer qu'elle est sacrément jolie. Mais inutile.

Il y a toujours une potiche dans ces films. Faut avouer qu’elle est sacrément jolie. Mais inutile.

On sent la volonté de faire un film mixant espionnage et grosses scènes d’action mais le résultat est décevant. En parlant des scènes de gunfight/poursuites, c’est le minimum syndical même si c’est maîtrisé (au moins ça quoi). Les incohérences du scénario ne sont pas un plus. Je ne vous en dit pas plus, mais la première partie du film est très sympa, voire cohérente. La deuxième c’est du n’importe quoi sur du n’importe quoi. On part totalement en live, la logique disparait noyée dans des effets spéciaux très moyens. 

"Vous avez l'habitude de faire ça hein ?"  Des mauvais Die Hard non, des fusillades ouais.

« Vous avez l’habitude de faire ça hein ? »
Des mauvais Die Hard non, des fusillades ouais.

Descendu par une intrigue trop grossière et un scénario carrément ridicule, Die Hard 5 est un film divertissant mais en rien réussi ni même fini. Le casting ne fait pas tout, et si un nouveau scénariste n’est pas embauché rapidement je ne donne pas cher de la licence.

Fan d’action façon Hollywood laissez-vous tenter, les autres passez votre chemin.

 

 

Note: 2/5

Die Hard une bonne journée pour mourir sort le 20 février 2013 au cinéma.

 

  • Même s’il semble « plus que moyen », je pense quand meme aller le voir. Soit dit en passant, le jeu sorti sur l’AppStore devrait assurer une belle promotion au film.

  • Lucian

    Il est sympatoche à regarder, mais ce n’est plus vraiment un Die Hard.