Test Scars Above : la nouvelle référence du jeu sci-fi ?!

par JulSa_

Cette next-gen nous montre d’énormes titres qui arrivent. Scare Above met en avant une héroïne cherchant un passé plus ou moins proche (Horizon ou Returnal dernièrement) Scars Above vient alors s’aligner devant eux sans être une pâle copie et, au contraire, est un vent de fraîcheur pour les joueurs. Mad Head Games ne sont pas très connues, mais Scars Above va sûrement être leur jeu phare et surtout une grande surprise de ces années 2020. J’ai pu tester le jeu sur PS5 et voici mon avis.

Référence scénaristique à des jeux et films.

L’histoire de SCARS ABOVE met en scène une femme perdue dans l’espace (À noter qu’on peut retrouver un même scénario sur Returnal, un chef-d’œuvre en la matière).
Le personnage que l’on incarne est Kate WARD, membre de l’équipe SCAR, composée de spécialistes, de scientifiques et d’ingénieurs. Leur mission est de comprendre l’origine d’un bâtiment étrange en orbite autour de la Terre, surnommé « Le Metahedron ». Cependant, lorsqu’ils arrivent sur place, des problèmes techniques surviennent, et le personnage principal se retrouve projeté sur une planète inconnue et hostile, avec pour mission prioritaire de rechercher ses coéquipiers, comprendre ce qu’il s’est passé et survivre.

Moins de frustration, plus de plaisir.

Le gameplay de SCARS ABOVE rappelle celui de RETURNAL, avec l’incarnation d’un personnage féminin en vue à la troisième personne, l’exploration d’une planète inconnue et la recherche d’indices pour avancer… Mais qui prend moins de temps à démarrer.
Un tuto de 10 min, et on rentre dans l’action, c’est ça que l’on veut, c’est ça l’on aime. On avance comme un amateur puis… On se fait tuer, encore et encore.
Mais on sent une facilité dans la matière, cela a beau être un die and retry, je trouve quand même que les points de sauvegarde se font très présent, on sent le côté moins frustrant du Dark Souls Like, ce qui n’est pas pour me déplaire au final… Attention, la difficulté reste quand même bien présente, il ne faut pas foncer tête baissée même sur un petit mob. Le besoin de ressource est très présent et il faudra faire preuve de stratagème pour essayer de ne pas gaspiller ses balles.

 

Une ambiance de SF comme on aime

Le gros point positif de ce jeu est tout de même les différents styles d’armes et ses pouvoirs. Nous avons les pouvoirs énergisants, mais aussi de glace, de feu et bien d’autre. Chaque monstre aura ses faiblesses et il faudra donc encore une fois bien réfléchir avant d’en descendre un.
L’atmosphère du jeu est sombre et intrigante, avec des décors SF bien réalisés et des sons qui renforcent l’immersion dans l’univers hostile du jeu. J’ai un gros coup de cœur pour le lore, l’ambiance qui nous autour mais surtout les monstres/aliens dont Kate Ward fera face tout au long de l’aventure. Les aliens sont autant dégouttant qu’effrayant, et je me dois de faire le rapprochement avec un univers Lofcraftiens.

A lire aussi :   La mise à jour PS Vita 1.80 est disponible

 

Vous pourriez également aimer

À PROPOS...

Julsa.fr est une fenêtre sur l’univers du jeu vidéo et de la high-tech. Notre mission ? Découvrir et partager avec vous les pépites du web, les jeux incontournables et les innovations technologiques qui façonnent notre quotidien. Plongez dans une exploration enrichissante et demeurez à la pointe des tendances digitales. En savoir plus…

Julsa.fr – © 2010-2024 -Tous droits réservés