Image Image Image Image Image Image Image Image Image Image
Scroll to top

Top

Pas encore de commentaire

Test : Halo 4 (Xbox 360)

Stark Bears Alexis

halo_4

 

 

Halo 4 est enfin sorti ! (oui je sais ça fait un petit moment, mais tout tester pour vous en parler, ça prend du temps !)

Nous revoilà donc aux commandes du Master Chief, pour une nouvelle trilogie épique et très surprenante (Le test dans la suite ! ). 

 

Beaucoup de nouveautés dans ce nouvel opus donc, à commencer par un nouveau studio de développement : 343 Industries. Supervisant la refonte graphique de Halo CE: Anniversary et proposant du contenu pour Halo Reach (le pack de maps Defiant), le studio s’essaie enfin à la licence avec Halo 4. 

On l’attendait ce nouvel épisode, après le très moyen Halo 3 et l’épisode Reach qui s’en tire mieux. Cependant, sera t-il à la hauteur des attentes d’une communauté très exigeante ?

 

Où est-ce qu’on est ?

 

On retrouve le mighty Master Chief où le hasard l’avait laissé à la fin du 3, dans un caisson cryogénique du Forward Unto Dawn, coupé en deux et errant dans l’espace. La première chose à accomplir sera de se sortir de cette épave. Mais pourquoi Cortana nous a t-elle réveillée ? Des ennemis sont présents à bord et l’activité vous oblige à sortir de vos rêves. Qui sont-ils ? Des Covenants. Hé oui les mythiques ennemis de John 117 sont toujours au coeur de l’intrigue. Mais ça ne sera pas les seuls. Vous arriverez à vous sortir du vaisseau au prix de fusillades de plus en plus tendues. 

 

Tout ça pour finir sur votre nouveau terrain de jeu: Requiem. C’est une planète d’apparence basique ( plusieurs continents, plusieurs climats…). A une différence près, elle est couverte de structures Forerunners ( toutes les structures grises et élancées que vous visitez à travers les jeux). Que recèle donc Requiem, hormis cette impression de violence retenue ? A vous de le découvrir.

halo-4-xbox-360-1307438487-005

La Charhe Adhésive à la main, John est prêt à kicker some ass

Qui est-ce qu’on combat ?

 

Vous vous rendrez compte assez vite que les Covenants ne sont pas les seuls à vous en vouloir. En effet, les nouveaux ennemis d’Halo 4 se prénomment Prométhéens. Ils ne ressemblent à rien de connu, mais se distinguent en trois classes:

 

  • les Rampants: ressemblant à des chiens cybernétiques, ils marchent sur toutes les surfaces, sortent des murs et vous harcèlent avec leurs mitraillettes. 
  • Les Chevaliers Prométhéens: De forme humanoïde mais beaucoup plus gros, ils sont extrêmement dangereux à cause de leur armement varié, du sniper au fusil à pompe.
  • Les Sentinelles: En forme de raquette de tennis double, elle spawn à partir des Chevaliers, soigne ses alliés, peut attraper vos grenades au vol et vous les renvoyer…Bref l’ennemi à abattre au plus vite (plus facile à dire qu’à faire, trust me I’m an Engineer). 
Les Prométhéens ont des traits assez familiers...parfois.

Les Prométhéens ont des traits assez familiers…parfois.

Qui dit nouveaux ennemis dit nouvel arsenal. Nous retrouvons donc les armes humaines et covenantes classiques, et celles, très stylisées des nouveaux venus ( je ne mets que les nouvelles, les autres ne changent pas trop, sauf le fusil d’assaut MA5D qui lui devient totalement jouable).

 

– Armes humaines:

* Rail Gun: un fusil court qui se charge en laissant la touche de tir appuyée. L’arme relâche une munition explosive mortelle à l’impact ( extrêmement efficace contre les véhicules légers et les ennemis à bouclier).

* Charge adhésive: Pistolet qui tire des charges explosives collantes ( vous l’avez certainement vu dans la scène du Master Chief qui s’échappe du vaisseau en faisant exploser une porte).

* SAW : Fusil-mitrailleur à la cadence de tir élevée et au chargeur énorme. Héritée des mitraillettes Thompson, le SAW vous apporte une puissance de feu énorme (qui pourrait couper vos ennemis en deux yirk yirk).

* Fusil de Combat (BR55): Nous retrouvons enfin ce bon vieux fusil qui tire en rafales de 3 coups. Puissant et très précis, il permet de surcharger un bouclier très vite, voire de tuer plusieurs ennemis non protégés en une rafale (pour les plus doués).

 

-Armes Covenantes:

*Fusil Storm: Si on mixe Fusil à plasma et Répéteur, on obtient ce fusil à la cadence de tir élevée mais aux dégâts faibles.

 

-Armes Prométhéenes:

* Fusil Léger: Un croisement entre le DMR et le BR55. je m’explique : en tir normal, il propulse ses décharges de lumière solide en coup par coup. Cependant, avec la lunette le mode de tir passe en rafale de trois, moins puissantes mais pouvant surcharger un bouclier rapidement).

* Répercuteur: l’équivalent du fusil à pompe prométhéen. Mortel à courte portée, ses dégâts retombent vite passés les 10 mètres.

* Pistolet à particules: L’équivalent du magnum chez les Prométhéens, c’est une arme de poing puissante. Deux modes de tir sont utilisables, le classique coup par coup ou la charge. A l’instar du pistolet à Plasma, il se charge et délivre un tir surpuissant à courte portée en deux secondes.

* Eradicateur : Le fusil d’assaut Prométhéen n’est pas très puissant mais sa cadence de tir surclasse les autres armes en combat rapproché.

* Fusil Binaire: Le fusil de sniper Prométhéen est extrêmement puissant. En effet, une touche suffit à tuer, contrairement aux autres fusils de précisions du jeu. Ce qui explique aussi son chargeur de deux coups et son temps de rechargement relativement long. De plus, quand la lunette est activée, un double laser rouge (similaire au Laser Spartan) permet à l’ennemi de vous visualiser. Attention !

* Canon Incendiaire: Un mix entre le Lance-Roquette et le Canon à barreaux de combustibles. Le canon tire une décharge de lumière solide qui explose au contact de la cible, provoquant des petites explosions secondaires. C’est la seule arme à pouvoir détruire une Apparition ou un Scorpion en un coup.

 

Au niveau des personnalisations d’armures, peu de nouveautés que vous n’auriez pas vues depuis Reach ( le sprint n’est pas infini mais disponible de base).

– Un bouclier de lumière solide.

-Une petite tourelle.

– La vision Prométhéene ( qui permet de voir les adversaires à travers les murs). ……Qui  a dit wallhack ? Dénoncez vous !

 

De nouveaux paquetages font leur apparition, vous gratifiant de capacités comme le rechargement plus rapide de vos boucliers ou de vos armes ect…
Des améliorations d’appui telles que power ups de vitesse ou de dégâts peuvent être largués ponctuellement sur le champ de bataille.

Enfin, les armures ont des spécialisations déployables au fur et à mesure que vous grimperez en niveau, qui vous donneront accès à d’autres pièces d’armure et surtout à une capacité spéciale, comme ne pas faire de bruits en courant, ou pouvoir localiser le dernier ennemi à vous avoir tué.

 

Au niveau des véhicules, peu de nouveautés. Outre les véhicules de Reach, vous pourrez découvrir les sensations de piloter un Mecha gigantesque, ou enfin piloter un Pélican (mais que dans le solo).

Blast'em like a bitch  !

Blast’em like a bitch !

Au niveau du solo ça donne quoi ?

Se réveiller dans un vaisseau coupé en deux avec une flotte Covenante qui tape à la porte. Only in Halo4

Se réveiller dans un vaisseau coupé en deux avec une flotte Covenante qui tape à la porte. Only in Halo4

On retrouve une aventure classique: je dois appuyer sur ce bouton, oh il faut que je revienne à l’autre bout de la map, des ennemis spawnent entre les deux, je dois tenir ma position….Bref je n’ai pas été transcendé par les mécanismes de jeu je l’avoue. Mais ça sera le seul truc que je n’ai pas vraiment aimé.

Les graphismes sont d’une beauté de fin de vie de console HD. C’est du très beau, les effets de lumière en jettent un max, bien plus que Reach. Le moteur graphique a aussi été amélioré, ce qui permet des animations très très fluides.  Les environnements  s’ils ne brillent pas forcément par leur variété (on se balade pas mal dans des bases Forerunner toussa) sont extrêments grands, laissant place à une exploration poussée (n’oubliez pas de chercher les terminaux qui vous ouvrent des données sur Halo Waypoint, ça pourrait vous éclairer sur les Prométhéens).

Les ennemis sont assez variés, et leur design remanié apporte un petit vent de fraîcheur sur le jeu. L’IA a été méchamment améliorée aussi, et les nouveaux venus sont un vrai obstacle à partir de la difficulté en Héroïque.

L’histoire en elle-même n’est pas hyper fouillée, mais on sent qu’elle apporte une nouvelle base de narration, pour une trilogie qui pourrait s’avérer totalement épique. On a des retournements de situation très intéressants d’ailleurs. Le ton donné par le studio est BEAUCOUP plus sombre que tous les autres Halos, et on en vient à vraiment prendre les choses au sérieux quand il s’agit de défendre la race Humaine de ces foutus lézards. La relation John/Cortana est aussi plus élaborée, et on commence à comprendre certaines boucles de l’intrigue.

On se prendra à sourire en voyant Lasky si vous avez suivi la mini-série Forward Unto Dawn (<< on clique et on a le premier épisode).

 

Et au niveau du multi ?

Cette technique, appelée le "Leroy Jenkinnnnnnns" marche toujours aussi bien sur Mangouste.

Cette technique, appelée le « Leroy Jenkinnnnnnns » marche toujours aussi bien sur Mangouste.

Tout d’abord, il faut savoir qu’on a accès à deux modes: 

 

 -Le mode Spartan OPS remplace le mode Baptême de Feu. Il s’agit d’une « campagne alternative » sous forme de missions hebdomadaires que l’on pourra effectuer jusqu’à 4 joueurs en coopération (2 joueurs max par console). Chaque série de 5 missions, accompagnée d’une cinématique, formera un épisode. Chaque épisode pourra être rejoué autant de fois que les joueurs le désir. L’accès à ce mode nécessitera obligatoirement un abonnement Xbox Live Gold.

La première saison, inclus dans le prix du jeu, sera composée de 10 épisodes dévoilés au rythme de un par semaine (tout les Lundis) soit 50 missions pendant deux mois et demi. Le scénario, qui se passe six mois après la campagne, permettra de découvrir tout les secrets de Requiem. Vous dirigerez l’Escouade Crimson.

 

Le multijoueur d’Halo 4, intitulé Jeux de Guerres, se dote d’un scénario. Chaque partie sera une séance d’entraînement en salle virtuelle de Spartan-IV à bord de l’UNSC Infinity.

Le mode Parasite est "un peu" revisité

Le mode Parasite est « un peu » revisité

Certains changements affecteront le gameplay :

  • Certains types de partie accepteront les paquetages personnalisés, d’autres proposeront des paquetages définis.
  • La jauge de vie et le maniement double ne sont pas inclus, les assassinats seront toujours présents.
  • Un indicateur de grenade est maintenant présent, et indique la position d’une grenade menaçante autour du joueur. L’indicateur de grenades reviens en haut à gauche sur le HUD.
  • Le temps de réapparition (respawn) pourra être instantané dans certains types de partie.
  • Dans certains modes de jeu, on pourra apparaitre sur ses alliés.
  • Le score ne se base plus uniquement sur le nombre de frags dans les parties Assassin, mais sur le nombre de point engendrés non seulement par les frags, mais aussi par les médailles.
  • Le radar comporte maintenant des flèches colorées qui indiquent la situation au-delà de son champ d’action, avec moins de précision. Les alliés ne sont plus affichés en vert, mais en blanc, tout comme le joueur, mais les ennemis restent affichés en rouge. Une icône spécifique pour chaque véhicule a été ajoutée.
  • Le sprint sera tout le temps disponible.
  • Il sera possible de tenir une arme en main en plus de porter l’objectif (drapeau, crâne) dans les modes associés. Des assassinats spéciaux avec les objectif seront présents.
  • Halo 4 intégrera le système de killcam et de killcam finale (désactivable dans les options de jeu). 
Sarah Palmer, commandante Spartan-IV et plus jolie fille du crew

Sarah Palmer, commandante Spartan-IV et plus jolie fille du crew

 

Conclusion :

Halo 4 reste une superbe mise en bouche de la nouvelle trilogie annoncée. Une nouvelle menace plane sur l’Univers, et Master Chief sera prêt à la repousser encore une fois, avec l’aide d’alliés improbables, et d’autres plus connus. L’aventure proposée par 343 Industries est parfaitement maitrisée, et manque de ce fait de quelques prises de risques niveau scénario ou gameplay. Cependant ça reste une superbe aventure, pliable en 10 heures si vous prenez votre temps.

Je vous conseille vivement ce pinacle du jeu vidéo 2012. !

 

Note: 18,5/20

Halo 4 est disponible à 52€ en exclusivité sur Xbox 360.