Critique / Avis : Le Chat Potté

par Negikun

 

L’histoire se déroule bien avant la rencontre entre le Chat Potté et Shrek. Elle commence, lorsque le chat est encore un jeune orphelin qui vit dans le petit village de San Ricardo, où il se lie d’amitié avec un étrange personnage à la forme d’œuf.
Le chat écoute tous les rêves et les plans de son ami Humpty, qui n’étant qu’un œuf peine à se mouvoir et n’a aucune chance d’accomplir ses projets. Tous les deux aspirent à quitter l’orphelinat, ils cherchent alors des haricots magiques en dépouillant d’ici et là les marchants à la recherche de ceux qui donneront une pousse assez grande pour aller dérober une oie légendaire qui pond des œufs en or appartenant au géant vivant dans un château au-dessus des nuages.

 

 

Puis un beau jour après avoir sauvé une vieille dame d’un taureau enragé, toute la ville célèbre le chaton qui devient un héros et obtient alors son chapeau et ses bottes, symbole d’honneur et de courage.
Mais comme souvent, la gloire engendre la jalousie et l’œuf va abuser de son ami et préparer un plan qui va trainer dans la boue l’image du chat qui va passer pour un traitre aux yeux des villageois. De dépit et pris au piège, il préférera abandonner Humpty qui l’avait trompé, mais ce dernier qui se sent alors trahi n’aura plus que des rêves de vengeances…

Mais pourtant quelques années plus tard, leurs chemins vont à nouveau se croiser. Après de longues négociations ils vont repartir à la quête des haricots magiques afin de réparer les dégâts du passé et laver leur réputation car le Chat Potté veut être un chat d’honneur, et non un hors la loi.
L’opération nécessitera la contribution d’un troisième personnage, Kitty Pattes de velours, la plus grande cambrioleuse de toute l’Espagne.

 

 

Le Chat Potté est un romantique, mais c’est surtout un héros d’aventure au grand cœur, qui a le sens de la loyauté et de l’honneur, tout en étant un peu filou, ce qui le rend encore plus attachant aux yeux des enfants.
Il vit dans une contrée féerique aux allures méditerranéennes, c’est un monde très vivant avec des couleurs chaudes et chatoyantes. On sent bien l’inspiration dans les vieux films hispaniques et l’on retrouve de nombreuses références sans pour autant quitter l’univers d’origine.
En ce qui concerne la modélisation et l’animation c’est du Dreamworks, le mouvement des poils est vraiment bien travaillé, les expressions, les danses, les réflexes félin sont vraiment bien transcrit, ce qui en fera sourire plus d’un.
Il y a de nombreux effet visuel en 3D qui motivent à aller le voir avec des lunettes.  Entre le lierre qui pousse, le vol au-dessus d’une plaine immense, ou bien encore passer entre les roues d’un carrosse qui file au vent !

 

 

Un très bon film pour se détendre qui conviendra à toute la famille.

 

 

Related Posts

5

Jetset 28 octobre 2011 - 11 h 09 min

Super avis merci, j’irai surement le voir en famille 😉

Répondre
Simon 1 novembre 2011 - 14 h 24 min

Un film avec un chat comme héros, ça peut être que bien de toute façon.

Répondre
arno 27 novembre 2011 - 13 h 22 min

Ok, Mon fils a aimé.
Cependant une remarque concernant la stéréo. Le flou n’est pas nécessaire même déconseillé pour la 3d. Alors peut-être qu’un jour à hollywood ils sauront faire de la 3d

Répondre
[Cinéma] Sorties de la semaine 48 | JulSa_ 30 novembre 2011 - 10 h 31 min

[…] Le Chat Potté (critique disponible) […]

Répondre
tedsifflera3fois 20 janvier 2012 - 19 h 20 min

L’imagination fait cruellement défaut à ce film qui ressemble à tant d’autres avant lui. Ma critique : http://tedsifflera3fois.com/2012/01/11/le-chat-potte-critique/

Répondre

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.