Image Image Image Image Image Image Image Image Image Image
Scroll to top

Top

3 Commentaires

[Cinéma] Avis/Critique : Les Mondes de Ralph

[Cinéma] Avis/Critique : Les Mondes de Ralph
Stark Bears Alexis

Affiche Les Mondes de Ralph

 

Les studios Walt Disney ont eu la gentillesse de nous inviter à la présentation de leur film de Noël, Les Mondes de Ralph, en présence du producteur Clark Spencer (« Lilo & Stitch », « Bienvenue chez les Robinson » et « Volt, star malgré lui »)

S’est déroulé une projection de 30 minutes du film, à travers laquelle nous avons pu nous faire une idée du contenu, des personnages. Puis Clark Spencer s’est exprimé sur le film, le processus créatif…Et nous avons pu lui poser quelques questions.

 

Synopsis:

« Dans une salle d’arcade, Ralph la casse est le héros mal aimé d’un jeu des années 80. Son rôle est simple : il casse tout ! Pourtant il ne rêve que d’une chose, être aimé de tous…
Vanellope Van Schweetz quant à elle, évolue dans un jeu de course , fabriqué uniquement de sucreries. Son gros défaut : être une erreur de programme, ce qui lui vaut d’être interdite de course et rejetée de tous…
Ces deux personnages n’auraient jamais dû se croiser…et pourtant, Ralph va bousculer les règles et voyager à travers les différents mondes de la salle d’arcade pour atteindre son but : prouver à tous qu’il peut devenir un héros…Ensemble, arriveront-ils à atteindre leurs rêves ? »

 

 

Les Mondes de Ralph est donc un hommage à plusieurs générations de joueurs, même s’il reste plus orienté vers un jeune public. En effet, on retrouve 4 univers majeurs dans le film : un jeu 8-Bit, un FPS ultra-moderne, un jeu de course aux influences 90’s indéniables et un dernier lieu qui vous fera certainement sourire.

 

Chaque monde a sa propre identité, tant au niveau visuel que musical ( Skrillex, Kool and the Gang, Rihanna, AKB48 font partie de la bande-son), et on pourra voir Ralph évoluer dans chaque monde, se rapprochant peu à peu de son moment de gloire.

Si le projet a mis près d’une quinzaine d’années à se concrétiser ( le vieux fantasme du film d’animation traitant de jeux vidéo est enfin d’actualité), il a fallu y aller au culot pour qu’apparaissent certains guests dans le film, tels que Zangief, Bison, Pacman et bien d’autres encore. Pour ce faire, l’équipe du film s’est rendue à l’E3 et a présenté son projet aux éditeurs, lesquels s’ils acceptaient de leur céder les droits pouvaient se tenir au cours de l’avancement sur leurs personnages. Ce qu’on a pu ressentir pendant le visionnage des extraits est une volonté de respecter les différents univers, de Sonic aux derniers titres actuels.

 

 

Ca sera certainement pour moi un retour dans les salles obscures, au moins pour ce film-là. Une fable trans-générationnelle qui même si elle est offerte aux enfants pourra faire sourire les vieux briscards du jeu vidéo, ceux qui ont commencé il y a 35 ans.

 

Les Mondes de Ralph sort en exclusivité au Grand Rex dès le 21 novembre, et dans le reste des salles le 5 décembre.

 

 

  • j’ai vraiment hâte que ce film sorte perso ^^

  • Si ce film n’existait pas, il aurait fallu l’inventer. Un des fils que j’attends le plus.

  • Vivement ^^