Image Image Image Image Image Image Image Image Image Image
Scroll to top

Top

2 Commentaires

[Cinéma] Avis / Critique : Pourquoi J’ai Pas Mangé Mon Père

[Cinéma] Avis / Critique : Pourquoi J’ai Pas Mangé Mon Père
JulSa_
  • Le 7 avril 2015
  • http://www.julsa.fr

Pourquoi J’ai Pas Mangé Mon Père, adaptation cinématographique très libre du roman « Pourquoi J’ai Mangé Mon Père » (The Evolution Man) de Roy Lewis publié en 1960, est un réel pari. A vrai dire, à part le titre qui ressemble à l’œuvre littéraire, le scénario est complètement différent. Pour tenir ce pari, le film possède l’un des plus gros budgets de l’année : 23M €, et est le premier film tourné en motion capture en France et en Europe, ce qui promet de révolutionner le film d’animation français. La motion capture qui, pour rappel, consiste à filmer les acteurs avec des capteurs, ensuite retravaillés sur ordinateur pour leur donner une nouvelle nature. Connaissant l’extraversion de Jamel Debbouze, on ne l’attendait pas pour la réalisation d’un premier film, mais on n’avait hâte de le découvrir dans le registre aussi décalé que s’avère « Pourquoi j’ai pas mangé mon père ».

maxresdefault

Synopsis : L’histoire trépidante d’Édouard, fils aîné du roi des simiens, qui, considéré à sa naissance comme trop malingre, est rejeté par sa tribu. Il grandit loin d’eux, auprès de son ami Ian, et, incroyablement ingénieux, il découvre le feu, la chasse, l’habitat moderne, l’amour et même… l’espoir. Généreux, il veut tout partager, révolutionne l’ordre établi, et mène son peuple avec éclat et humour vers la véritable humanité… celle où on ne mange pas son père.

Après 7 ans de travail, Pourquoi J’ai Pas Mangé Mon Père est une pure réussite dans tous ce qu’il a entrepris et voir même au-delà ! Jamel qui est habitué à être devant la caméra, se prête ici à la réalisation tout en restant acteur de son propre film. Il interprète Édouard et a choisi Mélissa Theuriau, son épouse, pour incarner Lucie l’âme sœur du héros. L’histoire d’Edouard est une métaphore à la fois personnelle et sociétale des divers obstacles de la différence et de l’exclusion. Ce film est aussi, de manière plus large, les stigmates des sociétés actuelles avec quelques références culturelles mais aussi cinéphiles avec un bel hommage de Jamel à Louis de Funès (il incarne le personnage de Vladimir). Ce premier film français en motion capture prouve que les français peuvent aussi jouer dans la cours des grands !

POURQUOI+J'AI+PAS+MANGE+MON+PERE

De plus, Jamel étant un humoriste ayant démontré ses talents de comique à multiples reprises, on ne pouvait que s’attendre à une très bonne comédie et nous n’avons pas été déçus, le résultat est saisissant ! Pourquoi J’ai Pas Mangé Mon Père tient toutes ses promesses et plus encore puisqu’il pose de vraies questions de vie avec notamment une qui englobe tout le film et qui est vraiment profonde : pour avancer, faut-il garder une certaine part de tradition (symbolisée ici par le grand arbre) pour avancer ou faut-il s’envoler vers un nouvel avenir en coupant définitivement ses racines pour pouvoir déployer ses ailes ?!

Merci à Léonardo pour sa critique.

Pour Conclure

8

sur 10

Pourquoi j’ai pas mangé mon père est un film très réussi, drôle et techniquement bluffant, avec une interprétation impressionnante. L’honnêteté d’écriture de Jamel transparaît sur absolument chaque plan du film, et son humour propre à lui domine de bout en bout et touchera toute la famille.
  • Zalmoxis ♫♪‏

    N’etant pas un grand Fan de Jamel il faudra me payer pour aller le voir au ciné.
    Ce que j’avais retenu des bande annonces était que le doublage était surjoué par rapport au mimique du personnage, ce qui faisait que je n’arriver pas a rentrer dedans…
    Tu as ressenti ça aussi ?

    Je le téléchargerai au moment venu car je ne savais pas que c’était tiré d’un roman.
    Du coup je suis curieux.

  • Christophe

    Salut !

    J’avoue que c’est vraiment un film impressionnant, que
    d’ailleurs, j’ai adoré regarder avec ma famille. Comme tu l’as dit, l’humour,
    le graphisme et les scènes sont bel et bien réussis.

    A+