Image Image Image Image Image Image Image Image Image Image
Scroll to top

Top

Un Commentaire

[Cinéma] Avis / Critique : Microbe et Gasoil

[Cinéma] Avis / Critique : Microbe et Gasoil
Faust

Jeudi dernier, je me suis rendue au MK2 de Bibliothèque François Mitterrand. Bien sympathique un petit ciné en pleine canicule !
J’ai donc assisté à l’avant première de Microbe et Gasoil, le dernier film de M.Gondry, et ce, en sa présence. Nous avons eu droit à un petit discours de celui-ci, accompagné des acteurs principaux, Ange Dargent et Théophile Baquet. Diane Besnier ainsi qu’Audrey Tautou, font également partie du casting.

Gondry vient ici nous conter l’histoire de deux ados hors du communMicrobe, petit et maigrelet, un peu toqué sur les bords, le genre de gamin qui se balance pour dormir…
Un frère punk, une mère trop aimante au bord de la dépression…le cliché de la famille angoissante. Il est celui qu’on prend pour une fille, qu’on trouve bien trop petit pour son âge .

microbe_et_gasoil_2

Gasoil, l’érudit, le pro de la mécanique aux phrases dignes de grands philosophe, doté d’une verve et d’une répartie hors du commun : il est l’ado intello, étrange, parfait. A l’inverse c’est celui qui se fait remarquer et qui clairement n’a pas peur du ridicule.
Une famille tout aussi oppressante que son comparse l’entoure. Une mère malade et aigrie, un père caractériel, voire colérique.

La rencontre de deux ados aussi sympa qu’imaginatif.  J’ai noté, non sans plaisir, l’absence quasi totale de réseaux sociaux et autres smartphones. Les deux ados ne se téléphonent pas, ne communiquent pas via Facebook. Ils prennent simplement leur vélos pour se voir l’un, l’autre. Ce petit retour en arrière est d’une grande fraîcheur à l’heure des dictas du net. Loin des selfies et private messages, une amitié se met en place, en tout simplicité.

Après avoir acheté le moteur d’une tondeuse à gazon, nos deux ados ont l’idée de fabriquer leur propre voiture à partir de celui-ci. Des planches, quelques objets trouvés, et c’est parti. Une voiture à la vitesse de pointe atteignant les 20 kilomètres à l’heure, habilement déguisée en maisonnette pour ne pas être arrêter par la police.
Nous avons donc la joie de suivre leur road trip.

Ils n’iront pas à l’autre bout du monde (forcement en allant à 20 kilomètres heure…) mais auront le plaisir de découvrir les routes de campagne. Leur périple est parsemé d’embuches toutes plus drôles les unes que les autres. Ils finiront tout de même par rentrer, mais pas tout à fait comme prévu !

Pour Conclure

8

sur 10

Je n’en dirai pas plus, c’est un film à voir, peut être même à revoir. Un film intemporel et frais, une écriture légère et intelligente. J’ai bien ri, le tout reste émouvant et bien loin des prises de tête pseudo intellectuelles de certains films français.
  • Christophe

    Salut !

    J’ai jeté un œil sur la petite vidéo et, franchement, je
    trouve le film plutôt pas mal.

    Merci pour ce partage !