Image Image Image Image Image Image Image Image Image Image
Scroll to top

Top

Pas encore de commentaire

[Cinéma] Avis / Critique : L'âge de glace 5 : les lois de l'Univers

[Cinéma] Avis / Critique : L’âge de glace 5 : les lois de l’Univers
Mickybad

Aprés 4 ans d’absence, et un quatrième épisode en demi-teinte, sauvé plus ou moins par la présence de la grand-mère de sid, Blue Sky Studio remet le couvert en nous présentant pour les vacances estivales un cinquième opus.
Manny, Sid, Diego et l’irrésistible Scrat sont de retour, mais est-ce pour notre plus grand bonheur?

2 (2)
La noisette est toujours la!!

Tout commence, comme à chaque film de la série, par Scrat poursuivant sa noisette.
Et c’est pendant cette course, que Scrat découvre et fait décoller accidentellement un vaisseau spatial extraterrestre enfermé dans la glace. (j’avoue c’est WTF!!!). Malheureusement, c’est à cause des pérégrinations spatiales de Scrat qu’un asteroïde géant se dirige droit sur la terre, et surtout sur nos charmants amis Manny, Diego, Sid, Ellie et pêche qui se prépare a se marier avec Julian. Avec l’aide de Buck, qui revient du monde d’en dessous, notre joyeuse horde, va devoir se lancer dans une grande aventure afin de sauver le monde.

3 (3)

Du nouveau mais pas vraiment nouveau.

Bon, sans fioritures, ce dernier opus de la série ne présente rien de nouveau, les personnages restent les mêmes, et donnent l’impression de stagner en matière de personnalité, Manny est toujours aussi grognon, Sid toujours aussi stupide, et Diego est… complètement effacé dans le film au profit d’un Buck totalement survolté et au comble de sa folie.

4 (4)

C’est d’ailleurs à mon sens le seul personnage réellement mis en avant. On rencontre sa folie de plus près, (mention spéciale à la référence à Morgan Freeman et ses documentaires d’astrophysique).
Scrat est fidèle à lui-même, reprenant une place plus importante dans le voyage de nos héros, alors que dans les films précédents, ses aventures étaient quasiment dissociées des événements de la horde. Sid est également relégué au second plan au profit de la folie innocente de Julian, futur marie de pêche, qui cherche à bien se faire voir par Manny, totalement insensible à la personnalité de ce nouveau personnage, et de sa mémé, qui remplace carrément Sid dans les ressorts comiques de l’histoire ( mais je dois avouer qu’elle est toujours excellente dans ce rôle).

5 (3)
Quant aux méchants du film, ils sont… tous simplement invisibles, on ne s’y intéresse autant qu’à un épisode de « plus belle la vie »! Le plan général de l’histoire est quasiment identique aux films précédents, ce qui laisse un sentiment de déjà-vu, les gags ne nous surprenant plus, cependant la recette fonctionne toujours aussi bien et on passe un bon moment.

Sur le plan visuel, on se retrouve avec le même moteur de rendu, et cela reste de très bonne qualité. Les environnements sont superbes, nous faisant voyager dans des environnements variés (le pays de cristal est magnifique), et flatteur pour une rétine habituée en général à une qualité graphique de haute volée d’autres productions.

Pour Conclure

7

sur 10

La recette reste la même, les personnages ont perdu en évolution et l'introduction et la multitude de personnages, effacent certains protagonistes, mettant en avant principalement Buck, Scrat et Mémé. Cependant, malgré ces defauts et le manque de renouvellement, "les lois de l'univers" est un bon film taillé pour faire passer un bon moment en ce Début de vacances d'été, ne boudant pas notre plaisir de retrouver la horde et notre inimitable et persévérant Scrat qui reste tout de même la marque de fabrique de l'âge de glace.