Image Image Image Image Image Image Image Image Image Image
Scroll to top

Top

5 Commentaires

Test : Uncharted 3 : L'illusion de Drake

Test : Uncharted 3 : L’illusion de Drake
Bastien

2 ans après le dernier opus – excellent au demeurant – Naughty Dog remet le couvert avec Uncharted 3, l’occasion de retrouver l’aventurier Nathan Drake au meilleur de sa forme, pour ce qui sera à n’en pas douter LE jeu de l’année 2011.

 

Uncharted, pour les profanes, c’est un jeu d’action à la 3ème personne où l’on dirige Nathan Drake, un aventurier qui n’a pas froid aux yeux  rappelant fortement Indiana Jones de par son intelligence et ses facultés de déduction. Mais Drake est aussi un acrobate hors pair, n’hésitant pas à se mettre dans des situations que l’on pourrait croire inextricables, mais finissant toujours par s’en sortir, et c’est précisément ces traits de caractère qui vont faire de ce personnage quelqu’un que l’on va vouloir suivre dans ses pérégrinations, en ayant du mal à décrocher du pad. 

 

Dans ce troisième volet, tout commence dans un bar miteux à Londres, où l’on retrouve Drake et son fidèle ami et mentor, Sullivan, négociant avec des mafieux une bague, que Drake a en sa possession, pour plusieurs millions de livres sterling. La négociation va rapidement tourner court lorsque Drake se  rend compte que l’argent  est en fait de la fausse monnaie. Une rixe s’engage alors avec tout ce beau monde, l’occasion de lancer l’histoire sur les chapeaux de roues et de permettre aux débutant de se familiariser avec le gameplay d’Uncharted. 

 

 

Ne souhaitant pas spoiler le scénario du jeu, je ne vais volontairement pas trop en dire à ce sujet, mais sachez que le but de Drake dans ce volet sera de trouver une mystérieuse cité connue sous le nom de « L’Atlantide des Sables », avant la méchante du jeu (oui, c’est une femme ce coup-ci) Katherine Marlowe, affiliée à un groupuscule secret anglais. 

Toute la clique des précédents opus répondent présents dans cette aventure, nous retrouveront donc en plus de Sullivan et Drake, les charmantes Elena et Chloé. On sera amené à voyager dans des environnements très variés, de l’Angleterre à la Syrie, en passant par la France et le désert d’Arabie  Saoudite, où nous suivront les pas de T.E. Lawrence, dît « Lawrence d’Arabie », ce dernier ayant manifestement un lien avec l’aïeul de Nathan Drake, le corsaire du 16ème siècle Sir Francis Drake. 

 

Visuellement, Uncharted 3  : L’illusion de Drake est une grosse claque graphique. Le 2ème volet avait déjà mis la barre très haut, et cet épisode trouve encore le moyen de transcender tout cela, un véritable tour de force, d’autant que si vous avez le matos adéquat, vous pourrez également profiter de tout ça en 3D, bref que du bonheur. Je me suis d’ailleurs surpris à m’arrêter de nombreuses fois pour admirer le paysage, et force est de constater que Naughty Dog a mis les bouchées doubles pour retranscrire un maximum de détails, j’en veux pour preuve la physique du sable lorsque Drake est dans le désert, c’est parfaitement somptueux. 

 

 

Epique sur tous les chapitres des 22 que compte  Uncharted 3, l’action est sans temps mort, et Drake se retrouve régulièrement pris dans des situations toutes plus rocambolesques les unes que les autres, et même si le fictionnel prend très souvent le pas sur le réel (Drake est littéralement un surhomme), on est pris dans l’histoire et toutes les situations paraissent « normale ». 

 

Doublé avec une VF de très bonne qualité, le soft bénéficie également de musiques symphoniques parfaitement orchestrées, et aussi de musiques ethniques qui mettent bien dans l’ambiance, un vrai régal auditif. Je pense certainement que je vais m’acheter la B.O. du jeu tant celle-ci m’a enthousiasmé. 

 

Côté gameplay, Drake réagit au doigt et à l’œil, les combats au corps à corps ont gagnés en dynamisme – grâce aux QTE – et il ne sera pas rare de foncer sur les ennemis pour leur mettre un taquet, plutôt que d’essayer de les tuer de loin, avec une arme qui ne sera pas forcément adaptée pour cela. Autre ajout notable pendant les gunfights, Drake peut dorénavant renvoyer les grenades que les ennemis lui jette dessus, et ça, c’est vraiment appréciable; à plus fortes raisons que les ennemis sont assez intelligents et qu’ils n’hésiteront  pas à vous contourner, afin de vous prendre à revers. 

 

 

On retrouvera dans cet épisode tout ce qui a contribué au succès des précédents : des bâtiments qui s’écroulent, des poursuites à bord de véhicules, des énigmes, bref on a le droit ici à un véritable film d’action. 

Le scénario tient bien la route, certains le trouveront probablement un peu alambiqué, d’autres le trouveront au contraire trop prévisible, dans tous les cas quelques surprises étonneront le joueur pendant son aventure, notamment le chapitre qui vous mettra dans la peau de Drake à 15 ans, et qui vous donnera l’occasion de vivre la genèse de l’amitié entre lui et Sullivan. 

 

Enfin, malgré ce tableau idyllique, un point noir vient ternir, dans une très moindre mesure néanmoins, mon jugement. En effet, la durée de vie du jeu est courte, très courte. J’ai mis moins de 9h pour finir l’aventure en difficulté « Normale » et pourtant j’ai perdu des vies à de nombreuses reprises, c’est vous dire ! A ce que l’on dit : quand c’est bon, c’est toujours trop court; et fort heureusement pour lui, Uncharted 3 est vraiment très bon !  On pourra par contre rallonger la durée de vie en se lançant dans le multijoueurs, que je n’ai pas eu la possibilité de tester faute d’une connexion Internet instable, mais qui s’annonce, tout comme le multijoueurs d’Uncharted 2, de très bonne facture.  A noter également qu’un mode coopération en ligne ou en écran splitté est aussi de la partie, et là, franchement, les développeurs ont assurés. 

 

 

En conclusion, Uncharted 3 : L’illusion de Drake est LE jeu que tous les possesseurs de PS3 se doivent d’acheter  pour cette fin d’année. Véritablement addictif, vous serez scotché dans votre canapé et aurez beaucoup de mal à décrocher tant que vous n’aurez pas vu aboutir la quête de Nathan Drake et ses amis. Sublimement réalisé et magnifié par d’innombrables effet de caméras qui confinent véritablement à la technicité d’un vrai film, on en prend plein les mirettes. Bien qu’un peu trop court dans le déroulement de l’histoire, Uncharted 3 reste le titre bourré de qualités que les fans attendaient et s’impose comme l’incontournable jeu de cette fin d’année; et mon gros coup de cœur, assurément. 

 

Note : 19/20