Image Image Image Image Image Image Image Image Image Image
Scroll to top

Top

4 Commentaires

Test : Theatrhythm Final Fantasy (Nintendo 3DS)

Test : Theatrhythm Final Fantasy (Nintendo 3DS)
Negikun

 

 

Square Enix a voulu faire de nombreuses choses pour fêter les 25 ans de sa série phare, dont un jeu vidéo qui servirait à faire revivre les meilleurs moments de chaque volet. Quoi de mieux pour cela que de faire voyager les joueurs aux sons des mélodies les plus célèbres des treize jeux Final Fantasy. Mais faire juste un rythmning game n’aurait pas rendu hommage à la richesse des différents gameplay proposés par les jeux de la saga.

Cet anniversaire se fête donc en musique au travers des musiques d’antan en 8 bits jusqu’aux plus récentes, avec certaines cinématiques qui exploitent au mieux le potentiel de l’écran de la 3DS, le tout avec une équipe de héros pour affronter les vagues d’ennemis !
 

  

 

Le gameplay propose un mélange original avec les atouts d’un bon RPG addictif, mais en simplifié avec des défis musicaux possédant une difficulté croissante adaptée à tout publique.
On peut gérer les sorts de nos quatre personnages afin de construire une stratégie associée à notre façon de jouer. Si l’on sait que l’on rate certains passage il sera bon de mettre quelques sorts de soin, à l’inverse si l’on sait que l’on peut passer la chanson sans faire de faute il va falloir mettre un maximum de sorts offensifs pour éliminer le plus d’ennemis et glaner un maximum d’expérience.
Les sorts dépendent des personnages, comme dans tout bon RPG, on retrouvera des personnages qui ont plus d’affinités pour l’attaque au corps à corps, pour les dégâts avec la magie, qui ont une grande agilité ou bien qui ont de la chance pour mieux dropper.
C’est donc à vous, sans être aveuglé par votre attirance envers certains personnages de composer une équipe équilibrée pour partir au combat.
 

    

 

Une fois votre petite équipe prête, Theatrhythm Final Fantasy vous propose alors différents modes de jeu : Le mode Series, le mode Challenge et le mode Chaos Shrine.
Le premier propose de faire d’affilé les cinq musiques proposées pour chaque volet. On commence par une musique d’introduction, une ballade, un combat, un événement et une musique de conclusion.
Le souci des thèmes d’intro et de fin c’est que le gameplay est basique il faut juste tapoter sur un cristal quand des notes arrivent dessus avec un déplacement en spiral, ce qui finalement ennuie vite le joueur qui pourra « passer » ces chansons.
Alors que celui des autres types de jeu demandent quatre gestes : Un tapotement simple (note rouge), une prolongée (note verte), une note prolongée avec un tracé à suivre (vert également) et des notes directionnelles où il faudra donner un coup de stylet dans le sens associé à la flèche (en jaune).
Vous aurez bien compris que le jeu se joue entièrement au stylet !
 

   

 

La ballade (Field) est une course où il faudra mettre en leader vos personnages ayant le plus d’agilité pour aller le plus loin possible afin de croiser des personnages secondaires / un moogle qui vous donnera un objet rare. Les notes arrivent sur une seule ligne et il faudra parfois tracer un chemin en maintenant appuyé votre stylet quand la ligne se courbe sur une note longue.
Les « feature zone » réussis permettent de chevaucher un chocobo pour aller plus vite un court instant.

Le combat (BMS) à la façon d’un combat traditionnel, vos personnages sont alignés et vont frapper les ennemis en face lorsque vous jouerez correctement les notes sur leurs lignes. Les sorts se déclenchent  une fois que vous aurez réussis plusieurs notes de même catégorie, par exemple un sort de foudre niveau 2 s’active toutes les 24 notes directionnelles.
Les « feature zone » réussis permettent de jouer avec les célèbres invocations (Odin, Shiva, Ramuth, Ifrit) et lancer une attaque destructrice.

L’événement (FMS) se joue avec en fond une vidéo qui retrace les moments forts d’un FF. Pour les jeux récents c’est un mélange des différentes cinématiques du jeu (spoil inside).
Pendant qu’on a un œil sur la vidéo, l’autre doit bien s’accrocher car il faut suivre un tracé qui se déplace de toutes parts en ligne droite ou bien cylindrique et qui change parfois de vitesse… Ces nombreuses feintes vous demanderont de bien connaitre la chanson avant de pouvoir faire un sans-fautes !
Les « feature zone » réussis permettent d’aller un peu plus loin dans la chanson et voir une « true end ».
 

   

 

De retour dans le menu principal, on peut aussi choisir le mode Challenge, qui propose toutes les musiques du jeu (Field, BMS et FMS) mais une par une. C’est ici qu’il faudra jouer les chansons d’abord en basique et si l’on obtient un rang A ou plus on débloque la difficulté supérieure, expert et pareil pour débloquer le mode ultimate. Opération qu’il faudra répéter pour toutes les chansons du jeu si vous voulez du défi en ultimate et gagner un maximum d’expérience.

Enfin, le Chaos Shrine (qui peut aussi se jouer en multi) vous propose une composition avec une ballade et un combat.  Ces « Black Notes » sont définies par «  N°xx » qui donne le niveau de difficulté des chansons « Mv.XY » qui renseignent sur le titre de la ballade X et sur le titre du combat Y puis un titre donné à cet ensemble.
Plus concrètement « N°99 Mv71 Prelude » proposera une difficulté maximale sur les chansons « Zanarkand FFX » en ballade et « Battle 1 FFVI » en combat.
Les notes se gagnent en en finissant une nouvelle ou bien en streetpassant des joueurs qui pourront choisir quelle note ils veulent partager dans les options de leur profil.
 

  

 

Mais si le joueur s’acharne encore et encore sur les mêmes musiques, ce n’est pas juste pour faire monter de niveau sa petite équipe.  Il y a bien sur le coté scoring pour faire au moins un rang S à chaque chanson, mais surtout le fait qu’une fois la chanson accomplie on gagne des « Rhythmia » qui servent à débloquer quelques chansons supplémentaires ou bien gagner des « Shard » de couleurs pour récupérer de nouveaux personnages jouables.
Mais ce n’est pas tout ! Lors des combats on peut gagner des objets ou bien des cartes a collectionner pour remplir son classeur et avoir un… Trophée !
Car oui, dans Theatrhythm Final Fantasy il y a de nombreux succès qui vont de tout finir en basique, comme avoir un rang S sur toutes les chansons en ultimate, ou bien jouer 100h, etc. Vous aurez bien compris que ainsi, déjà que le jeu demandait de refaire pas mal de fois chaque chanson, la durée de vie peut très vite grimper pour les perfectionnistes qui veulent tout faire !
 

  

 

Il est évident que les fans chercheront en premier si le jeu inclus leurs musiques préférées. C’est normal qu’avec seulement trois titres jouables par jeu, il ne puisse pas y avoir de quoi contenter tout le monde. Mais Square Enix à pensé à tout (un peu le spécialiste dans ce domaine avec Capcom) et vous propose un large choix de musique en DLC. Ne crachons pas tout de suite dessus, car les musiques sont à 1e l’unité et ne sont pas vendues par pack afin de vous obliger à acheter des musiques que vous ne voudriez pas ! On y trouve actuellement 40 chanson dont Otherworld FFX, Cosmo Canyon FFVII et d’autres incontournables comme Something to Protect FFIX.
Alors oui ce sont encore quelques euros qui partent mais le jeu possède déjà énormément de chansons de base pour vous satisfaire. ^^
On regrettera juste que certaines musiques cultes ne servent que pour les opening/ending et ne sont pas vraiment intéressantes à jouer.
 

   

 

Au final, Square Enix nous propose un jeu plein de fraicheur, qui nous replonge avec nostalgie dans 25 ans de jeux Final Fantasy, le tout avec quand même une sacrée dose de défis !
Malheureusement il n’est pas traduit, entièrement en anglais ce qui peut poser des soucis à la compréhension de certains sorts.
Même si ça peut paraitre agaçant de devoir recommencer en boucle certaines chansons, on fait vite abstraction de ces défauts et sans se rendre compte on est déjà à nos 100h de jeu
Une pure merveille qui nous a accompagnés tout l’été et qui rend un très bel hommage aux Final Fantasy et bien sûr à Nobuo Uematsu ! 😉

 

Ma note : 17/20

 

Theatrhythm Final Fantasy est un jeu 3DS.

 

 

  • Tres bon test, j’ai le jeu depuis Japan expo et je ne me lasse pas ! Je n’y joue pas pendant des heures à la suite mais j’aime me faire quelques musiques de Final Fantasy dans la journée ^^
    Petit précision sur ton test par contre…

    • oula petit bug O.O pour ton test tu parle d’atteindre la note S, on peut aller jusqu’au SSS en équipent aucune capacité et aucun objet a nos personnage ^^ c’est grace a Stoic (petit doute sur le nom ><) qui donne un bonus de points ^^

      • Merci pour ma précision 🙂

      • T’inkiète j’ai presque 90h de jeu et 58 trophées, j’en ai à la pelle des SSS ^^
        Mais bon déjà que ce test fait un peu livret de doc pour comprendre le jeu, je pouvais pas non plus trop m’enfoncer dans les détails sinon ça n’en finissait plus :p