Image Image Image Image Image Image Image Image Image Image
Scroll to top

Top

Pas encore de commentaire

[Test] Pokémon Let's Go - Nintendo Switch

[Test] Pokémon Let’s Go – Nintendo Switch
Lusgem
  • Le 2 janvier 2019
  • https://twitter.com/lusgem

Ce test reflète mon avis personnel et est totalement subjectif

Comme beaucoup de gens de mon âge, j’ai grandi avec Pokémon. Le premier jeu auquel j’ai touché était Pokémon Bleu, puis j’ai suivi la série avec plus ou moins d’assiduité depuis. Pokémon Let’s Go est, à l’instar des versions Vert Feuille et Rouge Feu sorties sur GBA il y a quelques années maintenant, un remake des versions originelles de la série (Rouge, Bleu et Jaune). Alors, la nostalgie suffira-t-elle à me faire apprécier une nouvelle fois cette aventure ?

Le passage à la Switch

Pokémon Let’s Go Evoli et Pikachu est la première itération de la série sur la dernière console de Nintendo et honnêtement la première chose que l’on remarque, c’est vraiment beau ! Quel plaisir de parcourir la région de Kanto dans ces conditions. L’arrivée sur cette console a, par ailleurs, apporté son lot de nouveautés des plus plaisantes. Premièrement, dans cette version, vous n’avez plus de combats qui se déclenchent aléatoirement, vous voyez les Pokémons se balader autour de vous. En plus de rendre l’exploration bien plus agréable qu’avant, cette nouveauté rend le monde plus crédible et joli. Vous pouvez aussi plus facilement choisir quels pokémons vous voulez rencontrer et ainsi éviter ceux que vous avez déjà capturés de nombreuses fois.
Le but du jeu, outre le fait de capturer tous les pokémons, est de défaire la team Rocket, obtenir les 8 badges d’arènes et venir à bout de la ligue Pokémon. Un des points qui m’a fait extrêmement plaisir en parcourant ce jeu est la refonte graphique des arènes. Les arènes de Pokémon Let’s Go sont magnifiques et les différents concepts imaginés à l’époque des premières versions prennent une forme beaucoup moins abstraite (notamment pour l’arène de Safrania dont le design prend tout son sens ici).

La Switch propose de nombreuses façons de jouer mais cette version de Pokémon a malheureusement décidé de se passer de certaines de celles-ci. Le jeu intègre une partie de motion gaming, notamment lors de la capture des pokémons et une manette a même été spécialement conçue pour cette fonctionnalité (Pokéball Plus que je n’ai malheureusement pas testé car je n’ai pas saisi l’intérêt d’acheter un accessoire si cher et si peu réutilisable).  Il ne reste alors que trois façons de jouer, avec le joy con gauche, le joy con droit ou en mode portable. S’il parait logique de pouvoir jouer avec un seul joy con pour utiliser le motion gaming comme avec la Pokéball plus, j’ai trouvé illogique (et dommage) qu’on ne puisse pas jouer avec une manette pro comme on peut le faire en mode portable (c’est-à-dire sans utiliser autre chose que le gyroscope). En conclusion de tout ça, je n’ai pratiquement joué que sur ma console en mode portable et j’ai été assez frustrer de ne pas pouvoir jouer comme je le voulais dans mon salon.

Attrapez-les tous

Dans Pokémon Let’s Go, vous occuperez la plupart de votre temps de jeu en capturant des pokémons et ce d’une façon beaucoup plus fréquente que dans les versions précédentes. A la manière d’un Pokémon Go, lorsque vous rencontrez un pokémon sauvage, vous ne le combattez pas mais vous arrivez directement sur un écran de capture. A partir de cet écran, vous devez viser le pokémon en essayant de toucher le centre d’un cercle pour le capturer. Ces pokémons ont différentes caractéristiques, et peuvent être plus ou moins intéressants à placer dans votre équipe. Ces captures sont un bon moyen de faire progresser les pokémons de votre équipe puisqu’à la fin d’une capture, ces derniers obtiennent tous le même nombre de points d’expérience. J’ai adoré capturer et collectionner les différents pokémons mais malheureusement, ça a créé un énorme décalage avec l’ancienne formule des jeux Pokémon qui étaient plus orientés combats. Les combats de ce nouveau Pokémon sont lents, ils sont lents à cause de leurs animations (notamment celles de lancement de combat…), ne sont plus vraiment très intéressants pour xp votre équipe et surtout surviennent très souvent. J’ai donc passé la plupart de mon temps à vouloir éviter ces combats qui cassaient le rythme du jeu plus qu’autre chose et ce jusqu’à la ligue.

Mise au gout du jour

Certains éléments apparus au cours des précédentes versions de Pokémon ont été intégré au jeu. C’est le cas par exemple des méga évolutions ou encore de certains pokémons sous forme alola. Par ailleurs, un parallèle a été établi avec le jeu mobile Pokémon Go. A l’emplacement de l’ancien Parc Safari, vous pouvez désormais transférer vos pokémons capturés sur Pokémon Go dans Pokémon Let’s Go et ainsi compléter plus facilement votre Pokédex. Avancer dans le jeu est d’ailleurs devenu beaucoup plus simple qu’avant. J’aurais pu vouloir le reprocher au jeu mais c’est une tendance qu’à pris la série Pokémon (et une grande partie du jeu vidéo d’une manière générale), depuis plusieurs années. La disparition des CS, remplacées par des TS que votre compagnon (Evoli ou Pikachu) peut apprendre et utiliser sans être placé dans votre équipe ou même dans ces capacités représente déjà un énorme allégement de ce qui faisait la difficulté de la version d’origine

 

Les Points Positifs :

  • Se balader aux cotés des Pokémons Sauvages
  • Les phases de capture
  • La refonte des arènes

Les Points Négatifs :

  • La lenteur des combats
  • L’incompatibilité de la manette pro

 

 

 

Pour Conclure

6.5

sur 10

Je crois que ce nouveau Pokémon m'a lassé, il était bon et fut plaisant à parcourir mais la longueur des combats et l'impossibilité de jouer comme je le voulais sur ma tv m'ont un peu gâché le plaisir. Il n'est pas mauvais mais il m'a paru moins palpitant qu'auparavant. Néanmoins, je pense qu'il plaira à beaucoup de monde et peut être une bonne porte d'entrée dans la série de par la beauté de son univers et du fait qu'il soit orienté sur la capture des pokémons.