Image Image Image Image Image Image Image Image Image Image
Scroll to top

Top

Un Commentaire

[Test] No Man's Sky - Le long voyage -

[Test] No Man’s Sky – Le long voyage
Lusgem
  • Le 30 août 2016
  • https://twitter.com/lusgem

No Man’s Sky, le jeu indépendant développé par le petit studio Hello Games et qui était censé nous faire rêver et voyager au travers de multiples univers totalement différents. Depuis son annonce en 2013, tout le monde s’imaginait que ça allait être le GOTY. Après 4 ans de développement et de hype, qu’en est-il réellement ?
No Man’s Sky se présente comme un jeu se déroulant dans un univers de Science-Fictionl’exploration n’a d’autres limites que votre capacité à survivre. Votre aventure commence lorsque vous atterrissez sur une planète, vous êtes seul et vous devez réparer votre vaisseau pour quitter cette planète et commencer votre histoire unique en suivant ou non la voie de l’Atlas. Personnellement, pour ce test je l’ai suivie. La voie de l’Atlas vous offre un certain ordre dans ce désordre et vous donne différents objectifs pour débloquer certaines technologies ou certains pass vous permettant d’atteindre quelques pièces disséminés dans les « différentes » bases que vous rencontrez. De plus, c’est le chemin le plus rapide vers votre objectif ultime, le centre de l’univers.

Une exploration infinie, au delà de notre imagination

Dans No Man’s Sky, les environnements, animaux et bâtiments que vous rencontrez sont générés de façon procédurale et cohérente afin de garantir une expérience unique à chaque joueur. Une expérience unique car, le jeu est prévu pour avoir une infinité de planètes possibles, il est donc quasiment improbable que vous fassiez le même voyage qu’un de vos amis. Mais qui dit expérience unique dit qu’elle n’est pas forcement bonne pour tout le monde. L’époque où je me baladais dans un monde au climat tempéré, peuplé de créatures incroyables dans de magnifique étendues sauvages me manque sérieusement. J’ai depuis l’impression d’être toujours confronté à des conditions invivables telles qu’une toxicité élevée ou encore des températures extrêmement basse, des planètes sans ressources intéressantes. De temps en temps, c’est mieux, mais pas aussi bien qu’avant. Maintenant imaginez les personnes qui n’ont jamais eu d’espoir, jamais eu la chance de trouver une planète accueillante au bout d’une dizaine ou vingtaine visitée, imaginez la déception, après avoir espéré rêver dans No Man’s Sky, on ne vous offre qu’un éternel cauchemar. On a donc bien vite envie d’en finir avec le jeu voir de relancer une partie !
Je ne m’étais pas vraiment renseigné sur ce jeu car il n’est jamais bon de trop espérer d’un jeu. Cependant, avec toute les attentes pour ce jeu, je me suis mis à imaginé jeu à la direction artistique magnifique, à voyager dans des univers chargés d’émotions, mais finalement, on se lasse assez vite de ces couleurs un peu agressives, de ces décors qui sont quand même assez souvent vide. J’ai cependant aimé les explorer, du moins pendant une dizaine d’heures. Je suis un peu de mauvaise foi, puisque si c’est le dépaysement que vous recherchez, vous le trouverez. La direction artistique n’est pas faite pour plaire à tout le monde, ce qui est magnifique pour l’un ne l’est pas forcement pour un autre. Finalement, je me suis mieux senti dans les espaces confinés tels que les tunnels, ou les grottes labyrinthiques où la lumière ne règne pas en maître. Heureusement, ces environnements sont enrobés d’une OST apaisante et poétique qui rend les découvertes un peu plus appréciable, même dans les moments difficiles.

Un univers trop grand pour un jeu si petit

No Man’s Sky, c’est un concept génial, imaginez tout ce qu’on aurait pu faire avec ça, rencontrer des populations, bâtir un nouveau monde, se poser dans une galaxie qui nous plaît et faire du commerce, interagir avec la faune et la flore locale, être libre. Et finalement, on a un peu de tout ça, juste un peu. Juste un peu car il existe une part de tous ces aspects dans No Man’s Sky, mais en quantité infime. Si je voulais simplifier le principe du jeu, je dirais que ça se résume grosso modo à explorer, miner, vendre et crafter. Et pour ce principe de base, on est accabler de charges qui diminuent grandement l’expérience de jeux, je parle par exemple de l’inventaire. Même si on possède deux inventaires (celui de la combinaison et celui du vaisseaux), ils sont de toute petite taille et sont encombrés des éléments équipés, ce qui est vraiment frustrant au début du jeu et qui sera amélioré plus tard lorsque vous aurez l’occasion de les changer. Par contre, je dirais que le jeu n’a pas raté son coté craft, puisqu’il y a de quoi se réjouir, il existe une multitude de plans dissimulés dans tous l’univers et qui vous donneront l’occasion d’améliorer et de modifier votre personnage, ses outils et son vaisseau. Alors certes, vous aurez le choix pour les amélioration, mais pour supporter quel gameplay ?
A terre, vous êtes équipé d’outils de minage ou d’armes, et il suffira de tirer sur l’élément que vous voulez récolter ou tuer. Autant vous le dire tout de suite, ce qui est plutôt optimisé pour la récolte ne l’est pas vraiment pour les ennemis, viser quelque chose en mouvement n’est pas tout le temps une partie de plaisir. Une fois sur la terre ferme, vous aurez quand même des objectifs sur les planètes. A l’aide de votre radar, vous pourrez trouver des éléments à miner ou à fouiller, divers bâtiments et monuments à découvrir, des technologies à pirater… Au final, vous aurez pas mal de choses à faire sur ces planètes si vous voulez les explorer en entier. Cependant, j’ai eu l’impression que ces objectifs ne changeaient pas beaucoup suivant la planète sur laquelle on se trouve et cela nous offre un coté répétitif au jeu qui déplaira forcement à certains (moi y compris).

Tu m’donnes ton vaisseau ?

L’espace et le sol, voici les endroits où vous serez libre de voyager dans No Man’s Sky. Pour effectuer un voyage, il faudra le préparer en récoltant les matériaux nécessaires à la création de différents carburants (décollage et différents « saut ») et cela force l’exploration de planètes d’apparences hostiles qu’on aurait bien voulu quitter dès le départ, l’expérience de jeu est ainsi beaucoup plus enrichissante. Cependant, le voyage dans l’espace est un petit peu ennuyeux. Vous me direz que c’est normal, l’espace, c’est vide, il n’y a que des météorites. Alors oui, il y a des météorites (Qui sont riches en ressources d’ailleurs), et il y a aussi des ennemis, des ennemis qui auraient pu être une bonne idée mais le système de visée automatique et de déplacement dans l’espace ne vous offrirons qu‘un mauvais moment à passer. Seule destination possible, la mort (bon Ok j’exagère peut-être un peu la… Mais quand même). Quand vous mourrez, vous changez de génération et vous apparaissez dans la station spatiale la plus proche. Ces stations sont généralement composés d’une sorte d’accueil vous proposant divers services et d’une gare où vous pouvez commercer avec d’autres vaisseaux et même faire leur acquisition ! Le commerce est un pilier central de No Man’s Sky, surtout si vous voulez devenir riche assez rapidement ! En effet, son système de commerce est intéressant car le prix des produits varie suivant l’endroit où on se trouve dans l’univers et suivant le marchand (et on nous indique même si il est plus ou moins cher que la moyenne!).

 

 

 

Poins Positifs :

  • La génération procédurale
  • Le commerce
  • Dépaysant
  • OST envoûtante
  • Beaucoup de possibilités de craft
  • Chacun son expérience
Points négatifs:

  • Répétitif
  • Tout ce qui ressemble de près ou de loin à un combat
  • Finalement, pas assez de choses à faire
  • Inventaire frustrant

Pour Conclure

6

sur 10

No Man's Sky est finalement presque exactement le jeu que j'imaginais sans m’être renseigné dessus. Un jeu au concept génial qui finira par tourner en rond et dont on se dirait très souvent : « Tiens, ils auraient pu faire ça ici ». Le jeu est complet sans l'être et ne va pas au bout de ses concepts pour les rendre intéressants. Le point gros point fort du jeu est certainement la génération procédurale des environnements qui reste une belle prouesse dans le monde du jeux vidéo et avec laquelle je n'ai pas eu de problèmes majeurs. Je suis certains que les mises à jours apporteront beaucoup au jeu et j'espère que ça me permettra de revoir mon jugement.
  • Cat.

    Merci pour cet article… Franchement ça à l’air pas mal…
    C’est déjà plus vaste que le jeu The Forest pour lequel mon fils m’avait harcelé.
    J’aime bien ce genre ou le but est de survivre, et l’exploration ça c’est cool.
    Je vais sans doute le tester un jour. Et puis 6/10 c’est pas si mal que ça au final.