Test : NBA 2K16

par JulSa_

Quelques semaines après sa sortie, on vous propose un test du très attendu NBA 2K16. Chaque année on s’interroge si ça vaut la peine de l’acheter pour quelques améliorations graphiques ou des liftings sur les modes de jeu. Sauf qu’avec NBA 2K16, on ne se pose pas cette question, car ce jeu est tout simplement exceptionnel et s’approche de la perfection !

2K avait annoncé une révolution pour ce nouvel opus, et on ne peut pas vraiment dire le contraire. Cette année, Spike Lee a pris en main la direction artistique du jeu et on le voit dès le clip d’introduction. Une fois le jeu démarré et arrivé dans l’arène, l’univers de la NBA nous saute clairement aux yeux !
1443534201-6717-capture-d-ecran-simulation-sport-visual-concepts

On sait que NBA 2K est connue pour ses graphismes soignés et son réalisme à toute épreuve. Cette année encore les développeurs ont fait très forts. Les parquets, les joueurs sont modélisés à la perfection et les gros plans laissent entrevoir ce réalisme si cher à la franchise. L’environnement semble plus réel que jamais et le jeu de plus en plus beau.

Même au niveau de l’ambiance, il y a une nette amélioration et elle évolue au rythme du match. L’immersion est totale puisque des interviews de joueurs (enregistrées à l’avance) viennent étayer les temps-morts. Si vous coupez les voix des commentateurs et montez le niveau de l’enceinte au maximum, vous allez très vite vous rendre compte que vous êtes dans les gradins. Impressionnant et assez incroyable.

Mais ce qui nous intéresse, c’est le jeu. Le gameplay n’a pas beaucoup évolué depuis l’année dernière. Il reste toujours aussi technique et quelques séries de matchs de prise en main sera nécessaire même pour les habitués. Mais, le système de passes a été revu et corrigé et devient plus simple et plus précis (on ne choisit jamais un type de passe par hasard). C’est le plus gros changement de 2K16 en ce qui concerne le gameplay.

1443534202-9765-capture-d-ecran-simulation-sport-visual-concepts

Mode MaCarrière

MaCarrière est pour moi l’un des plus beaux modes de l’histoire du jeu, tout simplement GENIAL ! Jamais un jeu, et encore plus une simulation de basket, n’a poussé un mode aussi loin. Spike Lee scénarise donc l’histoire de Freqency Vibes (Freq) donnant un film ambitieux, avec une écriture soignée et un scénario cohérent. Tout démarre par la création du joueur, on commence au lycée avec le statut de future grande star de la NBA, puis on a le choix d’intégrer une des dix universités disponibles. On essaye de se faire sa place pour intégrer la Grande Ligue lors de la prochaine Draft et on reconnait les ambiances High School et College. Visual Concept a fait un énorme boulot pour les retranscrire et les différencier de la NBA. Par contre la première saison est véritablement un film où le basket n’est que mineur dans l’histoire et votre contrôle extrêmement limité, on ressent même un peu d’impatience durant les scènes entre les matchs. Spike Lee veut montrer que la célébrité est difficile à gérer pour un jeune prometteur.

Mais fort heureusement, c’est là ou 2K a vu juste, on peut partager son temps entre le gymnase (entièrement customisable), les nouveaux amis stars de la NBA qui rapporteront des bonus (comme acheter de nouvelles fringues ou de nouvelles animations en jeu toujours plus nombreuses), et les obligations pour les sponsors…

1443534203-2277-capture-d-ecran-simulation-sport-visual-concepts

Mode MonMG

Il est parfois sympa de pouvoir abandonner les parquets et prendre de la hauteur. Le mode MonMG permet toujours de se glisser dans la peau d’un directeur de franchise et cette fois pas de Spike Lee pour gérer sa franchise… Les grandes principes du mode sont toujours présents, on peut donc s’occuper de tout ce qui touche de près ou de loin à la franchise (conversations avec son staff, ses joueurs et son boss, gestion du prix des places, etc) Les rares nouveautés concernent les entraînements (on peut carrément planifier des entrainements personnalisés pour chaque joueur, on est donc être un vrai entraineur pro). On a maintenant la possibilité de devenir le propriétaire de notre franchise, mais surtout, de faire déménager l’équipe avec une grosse cinquantaine de villes disponibles (tels de vrais responsables marketing NBA).

À noter, l’arrivée du nouveau mode “Pro-Am 2K” qui permet de s’affronter en 5 vs 5 sur tout terrain en ligne (10 joueurs pour une seule partie sur un playground de Los Angeles, ça change !). L’objectif est de monter la meilleure équipe possible avec des amis (ou non) pour défier le monde entier.

NBA 2K16 est disponible sur PS4, Xbox One et PC à partir de 37,91€.

Merci à Léonardo pour ce test.

Vous pourriez également aimer

2

Les jeux PlayStation Plus du mois de mai 2016 1 juin 2016 - 9 h 00 min

[…] NBA 2K16 (PS4) […]

Répondre
Les jeux PlayStation Plus du mois de juin 2016 1 juin 2016 - 18 h 56 min

[…] NBA 2K16 (PS4) […]

Répondre

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.