Image Image Image Image Image Image Image Image Image Image
Scroll to top

Top

2 Commentaires

Test Blazblue Continuum Shift II

Test : Blazblue Continuum Shift II 3DS
Negikun

 

Arc System Works n’a pas autant de publicité que ses concurrents pour leurs jeux de combats et le nouveau Blazblue Continuum Shift II n’est pas vraiment mit en valeur en magasin face à Street Fighter IV ou bien Dead Or Alive HD.
Cette jeune licence a déjà fait ses preuves pourtant avec deux versions sur consoles de salon (Calamity Trigger et Continuum Shift). Ce sont des jeux de combat 2D simple mais efficace avec un rendu visuel chatoyant (un des plus beaux à mon gout) avec un dynamisme dans les combats et un casting complet avec des personnages avant chacun des pouvoirs différents qui sauront séduire tous type de joueur.

 

 

 

Le jeu démarre sur une magnifique cinématique qui montre tous les personnages sur un fond sonore rock et qui annonce au joueur que ça va se fritter dans tous les sens ! Ce petit aperçu sexy donne une idée esthétique de l’univers et des relations entre les personnages que vous allez contrôler. Une idée bienvenue mais qui fait monter encore la barre d’attentes du joueur qui va ensuite découvrir un jeu beaucoup plus pauvre…

 

 

 

Le menu propose énormément de modes de jeux. Du mode entrainement pour commencer au mode arcade, le versus, le score attack, le mode Legion 1.5 qui était déjà dans le BBCS et une nouveauté, le mode Abyss.
Ce dernier vous demandera d’enchainer des ennemis de plus en plus fort en fonction de votre descente vers les abysses, et vous pourrez acheter des améliorations (défense, attaque, etc…) pour essayer d’aller le plus loin possible.
Le Legion 1.5 est comme sur console HD, vous affrontez des ennemis par groupe et vous pouvez en garder un pour continuer votre aventure. Avec votre petite armée qui se forme il faut aller combattre le groupe final en faisant des détours pour trouver des options de soin ou de force par exemple.
Blazblue propose au final neuf modes de jeux, avec en plus le mode multijoueur (seulement en local) un mode galerie qui se rempliera au fur et à mesure (avec de magnifiques artworks). Ce dernier est bien plus complexe que les versions précédentes, car maintenant en jouant on gagne de l’xp et de l’argent pour débloquer et acheter des illustrations.

 

  

 

Le joueur aura le choix au départ entre 18 personnages jouables (dont les trois DLC qui étaient payants sur le BBCS). Les trois nouveaux personnages sont Makoto, une femme tanuki, Valkenhayn, un majordome aux pouvoirs de loup garou issu de l’univers d’Hellsing et enfin Platinuum, qui possède trois personnalités différentes.
Comme n’importe quel jeu de baston, il existe de nombreux combos qui varient d’un personnage à l’autre. Mais ils ne seront pas forcement aisés à sortir car le stick analogique n’étant pas activé, vous devrez jouer avec la croix directionnelle.
Pour éviter ce souci technique, le jeu propose un mode « stylish » qui permet de sortir des combos très puissants, juste en appuyant sur les touches et en variant un peu les directions. Une bonne idée dans le principe, mais qui finalement va très vite ennuyer le joueur qui va enchainer les ennemis trop facilement et sans intérêts.

 

Makotooooo !!! ♥

Coté graphique, quand on a joué aux versions précédentes on sait que le jeu est beau de base, cependant sur 3DS c’est une autre histoire… Le design des personnages et les décors sont toujours agréables à regarder, mais contrairement aux versions consoles les décors sont presque fixes et perdent de leur charme.
Les animations des personnages sont bien réussites, ainsi que les FX de certaines attaques comme les distorsion finish et les astral finish. Mais il arrive parfois d’avoir des ralentissements qui gâchent la fluidité du jeu.
En ce qui concerne la « 3D » de la console, c’est le premier jeu ou je trouve ça sympa. C’est toujours aussi gadget de mon point de vue, mais ça floute légèrement les bords ce qui rend l’image plus belle, et comme c’est un jeu avec une « profondeur » entre les persos 2D et le décor au fond, l’effet est amplifié et plutôt agréable.

 

 

 

Attaquons maintenant les points négatifs du jeu. Car oui il y a pleins de choses qui peuvent vite déplaire.
D’abord, le jeu est entièrement en anglais, ce qui n’est pas grave quand on joue en mode arcade, mais pour ceux qui veulent en savoir plus sur l’univers et les personnages qui vont s’attaquer au mode story doivent se tenir prêt. Car il peut y avoir cinq minutes de blabla avant un combat !
Les boss de fin, comme dans le Blazblue CS sont TRES forts. Par exemple en mode arcade (difficulté normal) vous pourrez facilement arriver à la fin mais dernier combat il faudra connaitre parfaitement son perso (je parle en mode normal, pas en stylish). Au début du jeu il est conseillé de trouver avec qui l’on a le plus d’affinités et de le maitriser progressivement.
Il est aussi dommage qu’Arc System n’ai pas exploité les capacités de la console avec la fonction StreetPass pour défier les joueurs.

 

 

 

Si les développeurs nous réussis à faire une version renouvelée et assez complète, le résultat est un peu décevant du a sa difficulté et au fait qu’une personne qui ne connait pas les jeux précédents ou qui n’a pas l’habitude de jeux de combat en 2D va vite être découragé. Les tutoriaux sont ennuyants à mourir et si l’on veut jouer normalement il va falloir pourtant s’entrainer de longues heures pour tenter de gagner contre certains ennemis.
En revanche, pour les plus aguerris de ce genre de jeu, la durée de vie est énorme, et les challenges à la hauteur d’un Blazblue. Il est juste regrettable de ne pas pouvoir s’affronter en ligne ou d’avoir une version française pour mieux comprendre l’histoire.
Il y a certes de nombreux défauts et il vise un publique entrainé aux jeux de combat 2D, mais il n’en reste pas moins un jeu sympathique et très agréable visuellement. Je le conseil donc à ceux qui ont pu jouer aux versions consoles et qui trouveront ainsi vite leurs repères.

 

Note : 13/20

 

Blazblue Continuum Shift II est disponible sur 3DS et PSP.

 

  • Un jeux digne de Blazblue Continuum Shift sur console de salon.

    Merci pour le test, je l’ai chercher pres de chez moi et impossible de mettre la main dessus :/

  • Je suis pas vraiment d’accord avec toi quand tu dis  » jeu pauvre  »

    BlazBlue est vraiment complet, l’histoire est prenante quand c’est traduit en francais. J’ai les 2 BB, sur ma console, et je vais me prendre le CS extend à sa sortie

    Ce style de jeu, est destiné à des joueurs qui cherchent avant tout un défi, car il n’est pas destiné aux novices