Image Image Image Image Image Image Image Image Image Image
Scroll to top

Top

3 Commentaires

Rétro Test : Super Mario 64 sur Nintendo 64

Rétro Test : Super Mario 64 sur Nintendo 64
Bastien

 

Comme chaque semaine, voici le nouveau Rétro-Test de Bastien ! Cette fois-ci c’est Super Mario 64 sur Nintendo 64 qui passe sur le banc d’essai. N’hésitez pas à partager votre avis !

 

Avec la sortie de Super Mario 3D Land sur 3DS (testé il y a peu par sur le blog), j’ai trouvé opportun de faire un retour sur un jeu qui a marqué les esprits, à savoir Super Mario 64, sorti sur Nintendo 64 en 1997.

 

En ce temps là (et oui c’était il y a près de 15 ans quand même, ça ne nous rajeunit pas !), Mario était le roi de la plateforme 2D. Mais avec l’arrivée de la Nintendo 64, nouveau fleuron de la marque, Mario se devait de pérenniser son statut de leader, tout en faisant évoluer son univers et son gameplay.

 

 

Et à défaut d’évolution, nous allons bel et bien avoir affaire à une révolution. Car Mario 64, c’est le porte étendard de la Nintendo 64, à tel point que le jeu était directement vendu en pack avec la console. Le jeu se devait donc d’être irréprochable et de prouver au monde que la Nintendo 64 en avait dans le ventre, et le moins que l’on puisse dire, c’est que le pari sera remporté haut la main !

 

Dans un environnement entièrement en 3D, nous partons à l’aventure avec Mario, bien décidé à sauver Peach des griffes de Bowser, et ce sur près de 15 mondes différents. Si le scénario est pour le moins convenu, on ne pourra reprocher à ce Mario 64 son manque d’originalité, la série n’ayant jamais brillé par sa qualité scénaristique. En revanche, ce qui va être à l’avantage de ce Mario 64, cela va être ses graphismes, Dieu que c’est beau ! (comme le disait Balavoine). Environnements colorés, ennemis aux traits très enfantins, on retrouve tout de l’univers de Mario, avec l’immersion en plus par rapport aux anciens épisodes. On a pour la première fois vraiment l’impression de prendre part à l’aventure et voir Mario sauter de plateforme en plateforme, courir, nager, ou encore voler prend réellement une autre dimension !

 

Le gameplay est lui aussi le reflet de ce que Nintendo a toujours fait dans ces jeux, il est parfaitement millimétré et de ce fait Mario obéit au doigt et à l’œil, un vrai régal pad en main ! Il est juste dommageable que la caméra fasse parfois un peu des siennes lors des sauts, il n’est ainsi pas rare de se gaufrer lamentablement d’une plateforme juste parce que la caméra ne se sera pas automatiquement ajustée, fort heureusement, on peu la repositionner à volonté grâce aux touches de la manette !

 

 

La bande son du jeu est elle aussi très réussie, les thèmes propres à Mario 64 ne resteront pas nécessairement dans les mémoires comme le pouvaient ceux d’un Super Mario World par exemple, en revanche il est très appréciable d’entendre certains petits remix des thèmes des premiers épisodes.

 

La durée de vie est conséquente, on pourra certes toujours tracer sa route pour finir le jeu rapidement, mais trouver les 120 étoiles éparpillées dans les 15 mondes que l’on sera amené à visiter n’est pas nécessairement de tout repos, on en a donc pour notre argent. (rappelons que ce jeu était quand même vendu 550F à sa sortie, soit 85 de nos euros aujourd’hui ! mais bon, la vie ne coutait pas aussi cher à l’époque, la conversion est donc à relativiser)

 

 

Conclusion : Mario 64 se voulait être l’incontournable de la N64, et le moins que l’on puisse dire, c’est que c’est le cas. De gré ou de force, Nintendo a réussi à imposer son jeu sur sa console, et a par la même occasion créé un standard pour ses futurs jeux, comme pour, par exemple, Mario Galaxy sur Wii, auquel il a apporté plus que de simples fondements, mais bien une véritable nouvelle manière de jouer avec Mario. Vous pouvez retrouver cette perle du rétro gaming en occasion sur N64 pour moins de 5€, mais aussi sur DS et sur Wii Ware, si vous n’avez jamais succombé aux charmes du jeu originel, je ne peux que vous conseiller de vous y essayer sans tarder ! (bon par contre l’opus N64 a quand même très mal vieilli, je tiens à le préciser lol)

 

Ma note : 18/20