Image Image Image Image Image Image Image Image Image Image
Scroll to top

Top

4 Commentaires

[Série TV] Avis / Critique : Fear The Walking Dead - Saison 1

[Série TV] Avis / Critique : Fear The Walking Dead – Saison 1
Camorra
 
Pour ceux qui n’avaient pas lu la critique du premier épisode de Fear the walking dead, je vous invite à cliquer ici.

 

Pour ceux qui ont la flemme de la lire, voici le synopsis :

Souvenez-vous, The Walking Dead nous plongeait quelques mois après le début de l’infection, dans un monde mort où les zombies prédominaient largement.
Bon certes, un zombie c’est pas super choupi, mais c’est lent, ça tombe en morceaux, ça boite, ça grogne et c’est pas très futé… Partant de ce constat, qui ne s’est pas demandé en regardant TWD « comment a-t-on pu en arriver là, surtout aux Etats-Unis, pays des armes à feu, des cow-boys et des Marines ? ».

AMC a entendu vos interrogations et va tenter d’y répondre dans « FEAR The Walking Dead ».

 

Comme je le disais dans la critique du premier épisode (vous ne voulez vraiment pas aller la (re)lire ?), pas question ici d’enquêter sur l’origine du virus. La raison d’être de Fear the walking dead est de nous expliquer comment tout a dégénéré, la fin de la civilisation tout ça tout ça. Et c’est à travers les yeux de la famille la plus chanceuse d’Amérique que nous découvrons la chose.

 

Notre belle famille

Notre belle famille

 

C’est vrai après tout, à la fin de cette saison nous avons l’impression que la famille Clark/Manawa/Salazar est la seule survivante de tout Los Angeles. Pendant que tout le monde est en train de se faire allègrement bouffer par des zombies, Nick prend du bon temps dans la piscine familiale, Alicia et Chris se murgent au Dom Pérignon, Ofelia flirte avec un soldat…
Alors oui certes, ils n’ont pas le droit de quitter leur quartier, ils sont rationnés, contrôlés, fouillés… Mais ils sont tranquilles pépères chez eux. C’est un peu la question que pose cette première saison : jusqu’où les autorités peuvent-elles restreindre les libertés des civils sous prétexte de sécurité ?
Les scénaristes répondent à cette question par l’opération « Cobalt » qui consiste à parquer les malades à l’écart et… Vous verrez bien par vous-mêmes, je ne vais pas tout spoiler non plus 😋

 

Le sujet peut être intéressant certes, mais il a été déjà traité des millions de fois à Hollywood et le scénario a été excessivement maltraité uniquement dans le but de l’aborder…. Beaucoup trop d’incohérences en ont résulté… Les coups de feu qu’on peut apercevoir à la fin du 4ème épisode laissent penser que les malades sont abattus comme du bétail, alors oui c’est bien le cas, mais ça se fait en sous-sol et sans arme à feu… Pourquoi faire tout ce cinéma avec les malades si le but des soldats était simplement de se barrer ? Et d’ailleurs, pourquoi ils se barrent ? J’ai le sentiment que nous n’aurons pas de réponses dans la deuxième saison, dommage, on a un petit sentiment d’inachevé… Comme souvent malheureusement avec TWD !

 

Soyons, clairs, j’aime The walking dead malgré ses défauts, mais j’aurais bien aimé que Fear the walking dead n’en hérite pas… Vous savez ces épisodes où on se fait un peu chier parce-qu’il ne se passe strictement rien et que les protagonistes passent leur temps à se poser des questions existentielles dignes d’une série pour adolescentes pré-pubères ? Ben pourquoi on retrouve ça dans Fear ? Je m’attendais à tellement plus brutal comme fin du monde 😢… Je m’attendais à… Et bien je m’attendais au dernier épisode de la saison. Pour moi la série commence vraiment au début de l’épisode 6, même si le premier épisode était génial, toute cette interlude avec les militaires n’a servi à rien… Comme l’épisode 5 par exemple, levez la main ceux qui ne se sont pas endormis devant. Personne ? Voilà.

 

Parlons-en un peu de ce final : magistral. L’action ne se contente pas de décoller, elle explose, ça va à toute vitesse, il y a une tension de malade et des personnages qui se révèlent enfin ! Travis Manawa sort de son rôle de pépère un peu trop peace limite niais, les épouses/ex-épouses arrêtent de se chamailler, et surtout papa Salazar qui dévoile un passé peu reluisant et des compétences à l’éthique certes douteuse, mais bien pratiques en cas d’apocalypse ! Sans parler de l’énigmatique Strand… Hâte de voir ce que ça va donner dans la saison 2 😎. Seule petite déception concernant les personnages, c’est qu’on ne revoit pas le gamin un peu bizarre du début, celui qui a tout compris avant que les zombies n’arrivent.

 

En conclusion, vivement la suite !

 

Et je re-passe le trailer pour les retardataires

 

Pour Conclure

8.5

sur 10

On retrouve ici le meilleur comme le pire de la série originale mais on garde le meilleur en tête, c'est à dire la photographie impeccable, les dialogues plutôt bien foutus... Et surtout des zombies, plein de zombies !