Image Image Image Image Image Image Image Image Image Image
Scroll to top

Top

7 Commentaires

Rétro Test : Sonic sur Master System

Rétro Test : Sonic sur Master System
Bastien

sonic-master-system

 

Comme chaque mercredi (avec un jour de retard :D) voici le nouveau Rétro-Test de Bastien ! Cette fois-ci c’est Sonic sur Master System qui passe sur le banc d’essai. N’hésitez pas à partager votre avis !

 

Apparu pour la première fois en 1991 sur Mega Drive, Sonic a aujourd’hui 20 ans. Et c’est l’itération qui l’a fait connaitre que j’ai testé pour vous aujourd’hui.

Sonic, c’est l’histoire d’un personnage créé par Sega pour pouvoir rivaliser avec la mascotte de son éternel rival Nintendo, Mario. Pourtant, Sonic n’était pas directement prédestiné à être une mascotte, puisqu’en effet Sega avait déjà créé Alex Kidd pour cela. Mais Alex Kidd, bien qu’attachant, parvenait tout juste à plagier ce que Mario faisait dans ses jeux, et de fait, peinait à s’imposer dans le rôle de porte étendard de la marque. C’est la raison pour laquelle Sega dû revoir sa copie et trouver d’urgence son remplaçant. Au milieu de plusieurs concepts s’est vu émerger un personnage qui avait été baptisé à l’époque « Mister Needlemouse » , un hérisson bleu, bleu comme le logo de Sega, et paradoxalement très rapide.

 

 

Ni une, ni deux, ce personnage sera rebaptisé Sonic et fera partie des plus célèbres personnages de jeu vidéo.

Dans un premier temps, il est nécessaire de préciser que cette version Master System n’est ni plus ni moins qu’un portage de la version de sa grande sœur Mega Drive. Vous y incarner donc notre héros Sonic, qui doit sauver les habitants de son île, transformés en robot par le méchant Dr. Robotnik. Vous parcourrez ainsi toute l’île à vitesse grand V pour sauver tout le monde. Ce scénario, très classique et prévisible, sera repris pour la quasi-totalité des jeux Sonic.

Pour mener à bien votre mission, vous pourrez compter sur l’impressionnante vitesse de déplacement de Sonic, mais aussi sur sa faculté à se mettre en boule pour détruire ses ennemis. Vous avez dit basique? C’est effectivement le cas. Vous trouverez néanmoins sur votre route des bonus vous permettant d’avoir un bouclier, de courir plus vite ou d’être invulnérable; et, grande classe, des checkpoints sont de la partie, et ça, ça fait bien plaisir !

 

 

Le seul problème auquel vous serez confronté sera la santé de Sonic, vous aurez en tout et pour tout un seul point de vie, et vous pourrez en avoir un deuxième si vous ramassez des « Rings ». Par contre, si vous vous faites toucher, vous perdrez la totalité de vos Rings acquis sans possibilité d’en récupérer un seul au vol, contrairement à la version Mega Drive…. Assez dérangeant ! Hormis cela, le gameplay est assez bon, en même temps, vu le peu d’actions possible, il serait dommage qu’il en soit autrement non?

 

L’aventure n’est pas très longue, 6 niveaux au total, mais c’est dans la moyenne de ce que l’on trouve à l’époque sur cette console. Sonic n’est ni trop facile, ni trop difficile, mais trouver toutes les Chaos Emeralds – sorte de bonus qui vous permettra d’augmenter votre score (hé oui à l’époque, c’est le scoring le plus important, pas de terminer le jeu 😉 – est assez compliqué !

 

Graphiquement, cette adaptation est au moins aussi bonne que celle de la Mega Drive, voire même un peu meilleure sur le plan de l’animation ! (un comble !) Sonic va vite, très vite, et la Master System livre ici un de ces derniers grands jeux, aucun ralentissement (ce n’est pas le cas de la version Mega Drive) et environnements variés font de cette version un must-have pour tout possesseur de cette console !

 

 

La bande son est quant à elle excellente, les thèmes de Sonic y sont tous sans exceptions, et entendre cela sur Master System fait juste halluciner ! 

 

Conclusion : Ce Sonic, contrairement à ce que l’on pourrait en penser, n’est pas une mauvaise adaptation, loin de là. A choisir, je préfèrerais même cette version à celle de la Mega Drive, car elle ne souffre d’aucune lenteur d’animation. En revanche, il est vrai que la beauté globale du jeu, surtout des environnements, et sa longévité ne peuvent tenir la comparaison avec l’opus Mega Drive. Un bien beau jeu tout de même, pour une console qui est a l’époque en fin de vie, cela force l’admiration !

 

Ma note : 16/20 

 

  • Mon premier jeu vidéo sur console de salon, j’en rêve encore la nuit 🙂

  • et maintenant le jeu des fautes… j’en ai laissé une dans le texte, shame on me –‘

    • Voilà, si tu avais ton compte, tu aurais pu corriger seul…
      Je dis ça, je dis rien…

      • Hey bien dis rien 😀

      • pas faux, sauf que je sais toujours pas comment on fait xD

  • Ah ce hérisson toujours aussi rapide ^^

  • je l’avais sur ma GameGear celui la.
    trop de bon souvenir ^^