Image Image Image Image Image Image Image Image Image Image
Scroll to top

Top

5 Commentaires

Rétro Test : Duck Tales sur Nes

Rétro Test : Duck Tales sur Nes
Bastien

 

Pour ce nouveau rétro-test, je reviens aux fondamentaux avec un des classiques de la Nintendo Nes, Duck Tales, développé par Capcom et sortie en 1990.

 

Si au jour d’aujourd’hui les productions sous licence Disney ne sont pas synonyme de qualité (hormis un Epic Mickey sur Wii assez convaincant), cela ne fût pas toujours le cas par le passé, et Duck Tales, plus connu en France sous le nom de La Bande à Picsou, en est la preuve.

 

Tirée de la série animée éponyme de l’époque, vous dirigez Picsou, et aidé par Fifi, Riri, Loulou et Flagada Jones, vous allez arpenter le monde afin de gonfler le patrimoine du multi-milliardaire, déjà conséquent. Comment vouliez-vous que le scénario soit plus travaillé ?

 

 

Les cinq zones que constitue l’aventure vous donneront l’occasion de combattre un boss, dont certains font partie des ennemis jurés de Picsou, comme par exemple Miss Tick.

 

Chaque zone est assez diversifiée par rapport à une autre, ainsi on traversera la Transylvanie, l’Amazonie, l’Himalaya, l’Afrique et même la Lune ! Le level design est très travaillé pour l’époque, et l’architecture des niveaux a été étudiée de sorte de faire du jeu l’un des standards de la plate-forme. Dans chaque zone, des personnages de la série viendront prêter main forte à l’oncle Picsou et l’aideront dans sa quête, comme Géo Trouvetou, Mamie Baba, Bouba Duck ou encore Gizmo Duck, un petit plus sympathique pour renforcer l’esprit de l’animé !

 

Assez difficile à prendre en main sans être pour autant d’une difficulté extrême au niveau de la progression, le jeu multiplie les moments crispants : un saut mal calibré ou une hitbox ennemie inexistante, à de nombreux moments on s’énerve !! Picsou n’a d’ailleurs pas d’autre moyen de défense que sa canne, qu’il utilisera à maintes reprises pour sauter plus haut ou pour faire valser ses ennemis.

 

 

Graphiquement le jeu est très joli, Picsou est bien animé, néanmoins de grosses chutes de frame rate sont à déplorer tout le long du jeu, mais comment pourrait-on reprocher à la Nes de manquer de puissance alors qu’à l’époque elle n’avait quasiment aucune concurrence ?

 

Au niveau de la bande son, là encore on est au top niveau, les thèmes sont repris directement de la série animée, on ne peut décemment pas faire mieux avec une 8 bit !

 

Le seul point négatif, comme beaucoup de jeux Nes, c’est la durée de vie. Il faut compter environ 2h30 pour finir le jeu (et encore c’est relativement long pour l’époque !), du coup aucun système de sauvegarde ou de password n’est disponible.

 

Voici la publicité Duck Tales 😀

 

Conclusion : Duck Tales fait partie des jeux incontournables de la Nes, fort de nombreux points, il saura ravir les plus nostalgiques des jeux de plate-formes des années 90, bien qu’aujourd’hui il pique pas mal les yeux… Quoi qu’il en soit, c’est toujours un bonheur d’incarner Picsou, personnage malheureusement trop peu souvent utilisé dans un jeu-vidéo.

 

Ma Note : 18/20