Image Image Image Image Image Image Image Image Image Image
Scroll to top

Top

Un Commentaire

Preview / test: Assassin's Creed III

Preview : Assassin’s Creed III
Negikun

 

Il ne reste maintenant que quelques jours avant la sortie d’Assassin’s Creed III et pourtant Ubisoft reste encore plutôt silencieux sur les informations relatives de notre nouveau héros. Si ce n’est qu’il est issu d’un parent amérindien et un autre britannique, mais qu’il est bien plus proche de ses racines indiennes et consterné devant l’injustice qui s’abat sur ses semblables.
Attendu comme étant l’un des meilleurs jeux de cette fin d’année, nous étions ravis d’être invités par Ubisoft pour prendre la manette en main pendant trois heures afin de tester cette nouvelle aventure et nous embrocher entre blogueurs en multi-joueurs !

La démo commence par une discussion avec Achille, un homme plein de sagesse qui nous apprendra les bases du jeu, il agit un peu comme notre mentor et surtout notre « base » est chez lui.
On enchaine ensuite avec une petite balade en forêt où l’on y croise une jeune demoiselle en détresse, blessée par des braconniers. Le joueur a le choix entre la laisser perdre tout son sang sur place ou bien lui venir en aide et l’amener dans notre QG, dans cette dernière option vous débloquerez alors une mission secondaire qui consiste à aller abattre ces chasseurs sans scrupules ! Quête plutôt intéressante car elle nous permet d’apprendre à utiliser les nouvelles armes et à se déplacer/tuer discrètement depuis les hauteurs des arbres.
Une fois accomplie, la jeune femme vous remercie de vos services et vous lui proposez alors de rester dans la maison pour mettre à votre profit les savoirs acquis par son métier.

 

 

 

Notre nouvelle alliée bien installée, on reprend le chemin de notre quête principale vers Boston. A dos de cheval, il va donc falloir traverser une immense foret et là s’est trouvé face à moi le premier gros défi du jeu. J’ai voulu monter en haut d’un arbre gigantesque pour activer la vision d’aigle sur la zone !
Ce n’est pas du tout évident de savoir s’il faut grimper un étage sur le tronc ou bien sauter vers une branche pour se balancer vers une autre etc… Au final on se jette parfois du mauvais côté et il faut alors tout refaire. J’ai beaucoup aimé cette nouvelle idée, mais je l’ai trouvée un peu frustrante.
Bref, j’ai continué mon petit bonhomme de chemin en côtoyant des petits lapins, des cerfs, et de loin un ours au regard féroce !

 

 

Une fois en ville, on sent bien la différence avec les jeux précédents. La ville parait bien plus vivante et réaliste que celles qu’on avait pu visiter auparavant. L’ensemble étant sur de la terre battue, on trouve de la boue sur les bâtiments mais aussi sur les mendiants qui sont vraiment sale. On voit clairement la différence dans les classes sociales et les soldats anglais sont visible de loin avec leurs uniformes rouges.

Nous devons trouver sur place un certain Johnson, qui veut acheter nos terres sans notre consentement. Vous aurez bien deviné qu’il s’agit d’un méchant templier et qu’il va falloir s’occuper de son cas. Mais la mort n’étant pas la seule solution de notre jeune Connor, on va tout d’abord essayer de lui faire comprendre qu’il n’est pas le bienvenu.
Dans la liste de ses méfaits, il collecte aussi des taxes abusives et s’est arrangé pour avoir le monopole du thé pour le vendre une fortune. Notre contact sur place nous confie la mission d’arrêter par n’importe quel moyen le collecte d’impôts de ses hommes. La bien évidement il va falloir sortir les armes et s’occuper d’eux.

 

 

On se rend vite compte que le jeu est beaucoup moins facile que les précédents, le système de combat est moins assisté et les contre-attaques sont maintenant en deux temps, il faut d’abord esquiver puis attaquer. Par contre un ennemi attaquant avec une grosse hache ne peut être contré, il faut absolument faire une esquive en se déplaçant pour garder ses précieux points de vie. Les combats sont bien plus rude, surtout si vous êtes dans la ligne de mire des arquebusiers qui vous tirent dessus et provoquent de lourds dégâts.
De plus, les ennemis ne vous lâchent plus ! Il m’a difficilement été possible de les semer car il en arrive de partout et il faut vraiment s’éloigner du centre-ville pour commencer à les distancer et vous planquer.
Cette course folle sur les toits m’a également permis de trouver des feuilles volantes qu’il faudra pourchasser dans toute la ville car ce sont des éléments à trouver pour finir le jeu à 100%.

 

 

On continue donc notre mission, il va falloir poser des explosifs sur des gros cartons de thé, ou bien si l’on suit la quête secondaire pour avoir une meilleure synchronisation, il faut tirer sur des barils de poudre à côté de ces mêmes caisses de thé.
Une fois de retour, notre contact perd son sang-froid et appelle le peuple à la révolte… Notre nouveau devoir est de protéger cette personne des soldats anglais sur le chemin ou de ceux qui viendront calmer la foule qui se rassemble dans la rue !
On se dirige donc tous ensemble vers le port pour attaquer les bateaux de Johnson et détruire les cargaisons restantes de thé. Bien évidemment les anglais débarquent furieux, il va donc falloir switcher entre les caisses à envoyer dans l’eau et combattre les ennemis pour protéger nos amis !

 

 

 

Suite à ça, le méchant templier s’enfuit avec son armada… Une ellipse temporaire nous amène quelques mois plus tard et là, bien sur, Johnson revient avec encore plus de stock et une nouvelle armée flambant neuve, mais surtout son désir de racheter nos terres qui nous place vraiment dos au mur… Cette fois ci Connor n’a plus le choix, il va falloir aller s’occuper de lui !
Mission qui nous fait grimper à son domicile gardé par de nombreuses troupes, on s’infiltre en passant par la falaise, ou bien on fonce tête baissé, on finit par arriver devant la maison et la ni une ni deux on lui saute dessus pour l’assassiner !
Petit élément qui m’a choqué, comme dans les précédents on le tue avec une mise à part des deux personnages, mais on écoute juste ses dernières paroles sans faire un équivalent du « Requiescat in pace » ni lui fermer ses paupières…
Mais est-ce que tuer ce templier va améliorer nos affaires ? On va pas tout vous spoiller non plus ! Vous le découvrirez lorsque vous aurez la manette en mains ! ^^

 

 

 

Nous avons ensuite enchainé sur le mode multi avec une première mise en main du mode Domination. Équivalent d’un capture the flag, il faut rester dans une des trois zones A, B ou C pour la mettre sous notre couleur. Le joueur évolue toujours en faisant une tuerie spectaculaire pour gagner un maximum de points (ne pas s’être précipité, l’avoir tué tout en étant caché, via un saut, etc) ou bien en humiliant ses ennemis.
L’action est toujours aussi bien gérée, et les parties auxquelles nous jouions avaient déjà tous les bonus de débloqués (faire diversion en jetant des pièces, se transformer un court instant en un autre personnage, etc) on a pu se faire plaisir avec nos combinaisons préférées.
Un nouveau mode de jeu, « La Meute » a aussi pu être essayé. Il s’agit d’un mode Coop à 4 contre des ordis où il faut tuer les ennemis en même temps pour éviter qu’ils ne s’enfuient. Les joueurs doivent affronter de nombreuses vagues sous la pression d’un compte à rebours qui ne laisse pas tellement de marge pour chaque étape. Mais ce n’est pas tout, les ennemis sont de plus en plus dispersés, deviennent de plus en plus malins et utilisent ensuite des pouvoirs pour se faire la malle… Ce mode demande donc aux joueurs de l’organisation mais surtout de parler en même temps pour planifier des synchronisations d’assassinats.
Enfin, détails à part, mais les personnages jouables en multi ont un look d’enfer ! ^^

Ceux qui ont déjà eu la chance de jouer aux versions du AC Brotherhood ou Revelation retrouveront vite leurs réflexes (il faudra juste tout re-débloquer encore une fois).

 

 

Bref, ces trois heures de jeu ont finalement passées très vite, mais on est rassuré quant aux innovations apportés à ce volet afin d’éviter la répétition avec les jeux précédents.
Nos escapades à cheval nous donnent vraiment l’impression de voyager dans différentes contrées, la forêt nous réserve de nombreuses activités. Les combats sont plus techniques et on se sent vraiment en danger, les animations des personnages bien plus travaillées etc…
J’avais quelques réticences à jouer « encore » un Assassin’s Creed, mais maintenant il me tarde d’enfiler ma capuche et d’aller embrocher quelques templiers !

 

Assassin’s Creed III sera disponible le 31 Octobre sur Xbox 360, PS3 et PS Vita.

 

Vous pourrez aussi retrouver Assassin’s Creed 3 sur Gamoniac.

 

  • La saga assassin’s creed ne me tente toujours pas :/ meme si celui la semble meilleur que les anciens