Image Image Image Image Image Image Image Image Image Image
Scroll to top

Top

Pas encore de commentaire

[Manga] Avis / Critique : Bestiarius (Tome 1 à 3)

[Manga] Avis / Critique : Bestiarius (Tome 1 à 3)
JulSa_
  • Le 15 février 2016
  • http://www.julsa.fr

Après le succès de Rainbow, et les très bonnes ventes de Hideout puis de Green BloodMasasumi KAKIZAKI revient chez Kazé avec le son nouveau manga : Bestiarius. Après avoir dévoré les trois tomes actuellement disponibles en France, je vous partage mon avis.

Bestiarius se passe au Ier siècle après Jésus-Christ ou l’Empire romain est à son apogée et ses légions soumettent une à une les dernières contrées où monstres et humains vivent encore en paix. Criminels, innocents, orphelins, demi-humains, wyvernes… Tous constituent les rangs d’esclaves guerriers jetés dans l’arène et forcés de s’entretuer pour divertir l’empereur Domitien et les Romains avides de sang. Parmi ces combattants se trouvent des gladiateurs qui affrontent fauves et créatures légendaires : on les appelle les “Bestiarii”. Or, certains d’entre eux, comme Finn ou Zénon, ont été élevés aux côtés de ceux qui, aux yeux de Rome, ne sont que de simples bêtes, et ils comptent bien retourner leurs armes contre leurs geôliers… et même contre l’Empire tout entier !

Cette œuvre se place du côté des vaincus. Assemblage d’histoires courtes où des protagonistes vivent leurs expériences différemment, vous pourrez suivre des individus qui cherchent à retrouver leur liberté, après avoir été réduits en esclavage, tandis que d’autres chercheront à venger la mort de leurs proches. Le seul réel point commun entre ces différents récits est un personnage nommé Finn. Orphelin depuis son enfance suite à la défaite son peuple, il sera réduit en esclavage. Doué pour le maniement des armes, il sera entraîné par une wyverne, puis envoyé dans l’arène du Colisée, pour tenter de gagner sa liberté en enchaînant les duels.

Après avoir lu le premier tome, j’ai eu l’impression qu’il aurait tout à fait pu être un one-shot. En effet, il est composé de deux histoires auto-conclusives. Le tome 2 quant à lui est le vrai début de la série, malgré le fait que l’auteur raccroche les wagons en reliant toutes ses histoires à la première qu’il a écrite. Le tome 3 suit la trame du précédent, ce qui me fait dire que le tome 2 est vraiment le début de l’histoire. J’ai enchaîné les 3 tomes et j’ai vraiment apprécié le travail de l’auteur.

Les traits de Kakizaki sont vraiment très bon. Ils sont très détaillés, surtout en ce qui concerne les tenues ou armures des personnages. Mais j’ai vraiment été impressionné par le bestiaire du manga ! Les monstres sont tous plus impressionnants les uns que les autres : wyvernes, manticores, minotaures, orques, et autres bêtes légendaires sont tout simplement magnifique. 

Les tomes 1 à 3 sont actuellement disponibles aux éditions Kazé !

Bestiarius © Masasumi Kakizaki / SHOGAKUKAN

 

Pour Conclure

7.5

sur 10

Masasumi Kakizaki nous propose une nouvelle œuvre sur une époque qui est très peu abordée dans le manga. De plus les dessins sont vraiment un régal. J'ai hâte de savoir ce que va donner le suite avec un petite crainte quand même après la fin du tome 3. Le gros point noir de ce titre serait la patience dont il faudra faire preuve pour obtenir les prochains volumes, puisqu’au Japon, les tomes sont espacés d’au moins 6 mois entre chaque numéro.