Dernières nouvelles sur la réglementation des crypto-monnaies

par JulSa_

Dans le monde dynamique de la crypto, l’industrie évolue constamment. Même ces dernières années, les cryptomonnaies ont transformé le secteur financier et changé de nombreuses vies. Cependant, à mesure que le secteur de la crypto s’étend, notre société fait des efforts pour s’adapter en conséquence. Les pays du monde entier ont introduit de nouvelles règles pour tenter de réglementer les cryptomonnaies, et certains ont été plus réussis que d’autres.

2023 a déjà été une année passionnante et controversée pour les traders et les gouvernements. Ces derniers mois, dans l’UE et en Amérique du Nord, les spéculations se sont multipliées sur l’avenir des crypto-monnaies après que de nouvelles propositions de réglementation ont été émises. Mais quelle est la dernière réglementation en matière de crypto-monnaies ? Découvrons-le !  

 

Marchés des crypto-actifs (MiCA)

Markets in Crypto Assets (MiCA) est une loi de régulation qui a été approuvée par le Parlement européen le 20 avril 2023. Proposée en 2020, cette loi vise à fournir une sécurité juridique autour des actifs en crypto-monnaie, à réduire les risques pour les consommateurs et à protéger l’intégrité du marché. Cette loi s’appliquera à l’ensemble de l’Union européenne et devrait entrer en vigueur en 2024. 

En vertu de cette loi de régulation, les entreprises et les plateformes de crypto-monnaies seront tenues de demander des licences d’exploitation. Elles devront également publier des informations telles que leur consommation d’énergie et informer les clients des risques liés à leurs activités. En outre, les émetteurs de crypto-actifs seront soumis à plusieurs obligations. Ils devront notamment fournir un livre blanc contenant des informations essentielles sur l’utilisation de l’actif, une description de l’émetteur et les risques liés à l’actif. 

Depuis que cette loi a été récemment approuvée, les membres de l’industrie de la cryptographie, y compris les fournisseurs de services et les traders, ont commencé à prendre des mesures pour s’adapter à d’éventuels changements. Alors que certains sont ouverts à ces nouveaux changements, d’autres craignent que les nouvelles règles réglementaires ne perturbent le secteur des crypto-monnaies. Les nouvelles concernant l’approbation de MiCA sont encore en train de se dévoiler, donc seul le temps dira comment la communauté réagira à un espace crypto réglementé.

 

Lutte contre le blanchiment d’argent dans l’UE

MiCA n’est pas la seule évolution notable dans le secteur des crypto-monnaies de l’Union européenne cette année. Le Conseil de l’Union européenne a également mis à jour les règles relatives au transfert d’actifs cryptographiques dans le but de lutter contre le blanchiment d’argent.

Ces nouvelles mesures obligent les fournisseurs de services de crypto-actifs à collecter des informations sur les expéditeurs et les bénéficiaires au cours des transferts de crypto-monnaies, quel que soit le montant de la transaction. En outre, ces informations doivent être rendues accessibles par les fournisseurs. Ce faisant, le Conseil de l’UE peut garantir la traçabilité des transactions de crypto-actifs. Il sera ainsi beaucoup plus facile d’identifier et de bloquer les transactions suspectes. 

Comme l’a déclaré Elisabeth Svantesson, ministre suédoise des finances, « la décision d’aujourd’hui est une mauvaise nouvelle pour ceux qui ont abusé des crypto-actifs pour leurs activités illégales, pour contourner les sanctions de l’UE ou pour financer le terrorisme et la guerre. Il ne sera plus possible de le faire en Europe sans être exposé – il s’agit d’une mesure importante dans la lutte contre le blanchiment d’argent ».

 

Propositions de réglementation des crypto-monnaies au Royaume-Uni

Suivant les traces de l’UE, le Royaume-Uni prend également des mesures pour réglementer davantage les crypto-monnaies. Dans un rapport publié le 19 mai, la commission du Trésor britannique a demandé que les crypto-monnaies destinées aux consommateurs soient réglementées comme des jeux d’argent. Après avoir conclu qu’en raison de la volatilité de leur prix, les crypto-monnaies présentent un risque important pour les consommateurs, la commission estime qu’elles s’apparentent davantage à des jeux d’argent qu’à des services financiers. 

Dans ce rapport, la commission s’inquiète également du fait que si les échanges de crypto-monnaies étaient réglementés en tant que service financier, cela créerait un effet de halo par lequel les consommateurs croiraient à tort qu’il s’agit d’une activité sûre et protégée.

La présidente de la commission du Trésor, Harriett Baldwin, a déclaré : « Les événements de 2022 ont mis en évidence les risques posés aux consommateurs par l’industrie des crypto-actifs, dont de grandes parties restent un Far West. Une réglementation efficace est clairement nécessaire pour protéger les consommateurs contre les préjudices, ainsi que pour soutenir l’innovation productive dans le secteur des services financiers du Royaume-Uni. »

 

Toutefois, la commission a reconnu les avantages possibles des crypto-monnaies et de leur technologie sous-jacente. Tout au long de son rapport, elle a recommandé au gouvernement d’adopter une approche « équilibrée » pour soutenir les crypto-monnaies et la technologie des crypto-monnaies. Selon la commission, le gouvernement britannique devrait éviter de dépenser des ressources publiques pour soutenir les activités liées aux crypto-actifs qui n’ont pas de cas d’utilisation clairs et bénéfiques. Cette approche de la réglementation des crypto-monnaies a été controversée, et nombreux sont ceux qui s’opposent à la classification des échanges de crypto-monnaies en tant que jeux d’argent. 

A lire aussi :   The Altcoin Oracle : Une newsletter pour les investisseurs actions / Cryptos / NFTs

Différents relatifs à la réglementation américaine

De l’autre côté de l’Atlantique, les États-Unis cherchent également à décider comment réglementer les crypto-monnaies et autres actifs numériques. Il y a notamment un conflit permanent entre la Securities and Exchange Commission et le secteur des crypto-monnaies. La Securities and Exchange Commission (SEC) des États-Unis est une agence dont l’objectif est de faire respecter la loi contre les manipulations de marché. Malgré ce rôle, la SEC nie toute responsabilité dans la réglementation des crypto-actifs. Cette décision a été pour le moins controversée.

Récemment, Coinbase, un célèbre site d’échange de crypto-monnaies, a demandé au gouvernement fédéral des États-Unis de lui délivrer une ordonnance d’injonction (mandamus). En d’autres termes, il s’agit d’une décision de justice ordonnant à la SEC d’adopter des réglementations sur les crypto-monnaies. La SEC a réagi en affirmant qu’il ne lui appartenait pas de réglementer les crypto-monnaies. 

 

Cependant, Coinbase et d’autres ont fait valoir qu’il y a un manque important de clarté et une abondance d’incohérences. Ils affirment que cela empêche les entreprises du secteur de la crypto-monnaie de comprendre pleinement leurs obligations en matière de conformité. Pour jeter de l’huile sur le feu, la SEC a également intenté de nombreuses actions en justice contre des fournisseurs de services de crypto-monnaie et des émetteurs d’actifs numériques au cours des derniers mois.

De nombreux prestataires de services et traders de crypto-actifs affirment que les actions de la SEC ont ajouté de la volatilité et de l’incertitude au marché des crypto-actifs. Si cette bataille persiste, le fossé entre la communauté des cryptomonnaies et les organes du gouvernement américain continuera de se creuser. 

Le Débat sur la Monnaie Numérique de la Banque Centrale

Les monnaies numériques des banques centrales (CBDC) suscitent également la controverse aux États-Unis. Similaires aux cryptomonnaies, les CBDC sont des formes numériques de monnaie. Cependant, c’est la banque centrale du pays qui est responsable de l’émission de ces monnaies nationales. D’ici 2023, plus de 20 pays, dont le Brésil, l’Inde et l’Australie, ont prévu de prendre des mesures pour piloter une CBDC. Au moment de la rédaction de cet article, 11 pays, dont la Jamaïque et la Chine, ont déjà lancé une CBDC. Toutefois, les États-Unis ne figurent pas encore sur cette liste.

 

Toutefois, à l’approche des prochaines élections présidentielles, l’introduction des CBDC a suscité des débats politiques. Tout au long des années 2021 et 2022, le président Biden aurait tenté de mettre en place un dollar numérique, qui serait une CBDC américaine. Toutefois, plus récemment, de nombreux candidats potentiels à l’élection présidentielle ont ouvertement pris position contre les CBDC. Ils ont déclaré que l’introduction de ces actifs constituait une menace directe pour la liberté et la vie privée des citoyens. 

En raison des nouvelles réglementations sur les cryptomonnaies qui balayent le monde, la question des monnaies numériques de banque centrale (CBDC) devrait probablement apparaître dans les campagnes présidentielles de 2024. De plus, alors que les candidats exprimaient leurs opinions sur les CBDC, cela a suscité davantage de débats autour de la réticence du gouvernement américain à promouvoir l’innovation sous forme d’actifs cryptographiques.

Les traders, en particulier, soutiennent que les candidats à la présidence sont « trop âgés » pour comprendre les avantages potentiels des cryptomonnaies et hésitent à permettre aux actifs cryptographiques de transformer le secteur financier. Les acteurs de l’industrie cryptographique prévoient que si un « pro-Bitcoiner » était élu, l’introduction des CBDC serait stoppée et les crypto-monnaies deviendraient la principale alternative à la monnaie fiduciaire.

 
wance paleri NvZQct9lZmU unsplash

Ce que ces nouvelles signifient pour les crypto-monnaies 

Bien qu’il soit impossible de dire avec certitude comment la dernière réglementation en date affectera les crypto-monnaies, les experts et les membres de la communauté ont déjà commencé à faire des prédictions. Voici quelques exemples de l’influence que la récente réglementation des crypto-monnaies pourrait avoir sur le monde des crypto-monnaies :

A lire aussi :   Comment parier avec la crypto-monnaie en 2022

Impact sur les Stablecoins

La réglementation du secteur des Crypto va indéniablement affecter toutes les crypto-monnaies. Cependant, certains types de crypto-monnaies auront un impact plus important que d’autres, le principal exemple étant les stablecoins. 

Avec l’entrée en vigueur de nouveaux cadres réglementaires tels que le MiCA, les gouvernements commenceront à considérer les stablecoins comme des actifs financiers légitimes. Cette reconnaissance peut contribuer à renforcer la confiance des consommateurs, ce qui favorisera l’adoption de ces monnaies. En outre, comme les émetteurs de stablecoins auront des obligations de conformité accrues, cela permettra de filtrer les escroqueries et d’accroître la transparence du secteur. 

 

Effets sur les services de cryptomonnaie

Le récent développement de MiCA et des lois de lutte contre le blanchiment d’argent affectera également la manière dont les services liés aux cryptomonnaies fonctionneront. Avec l’expansion de l’industrie des cryptomonnaies, des plateformes crypto telles que Bitcoin 360 AI ont émergé pour aider les traders dans leurs investissements dans des actifs cryptographiques.

À mesure que les dispositifs réglementaires se multiplient, des entreprises similaires risquent de faire leur apparition. Simultanément, cela permettrait d’éviter que des activités malveillantes et illégitimes ne pénètrent sur le marché.

Avec une plus large sélection de services et produits adaptés aux débutants émergeant, nous pouvons prédire qu’un plus grand nombre de personnes entreront dans le secteur. Les traders inexpérimentés auront également plus d’outils et de ressources pour commencer à développer des portefeuilles de trading. Par conséquent, cela permettra aux prix des cryptomonnaies d’augmenter voire de se stabiliser.

 

Réduction des escroqueries

Comme nous l’avons mentionné, une plus grande réglementation aidera à lutter contre les escroqueries dans le secteur des stablecoins. Cela s’applique toutefois non seulement aux stablecoins, mais aussi à l’ensemble du secteur des crypto-monnaies. La réglementation exige déjà que les entreprises de crypto-monnaies mettent en œuvre des procédures de lutte contre le blanchiment d’argent (AML) et de connaissance du client (KYC) pour aider à filtrer les activités malveillantes et frauduleuses.

En poursuivant la mise en place de mesures réglementaires, les gouvernements réduiront davantage les risques d’escroquerie et créeront un environnement plus sûr pour les traders. En outre, ces mesures peuvent sensibiliser davantage le public au risque global que représente l’investissement dans les crypto-monnaies et d’autres actifs. 

Division au sein de la communauté

Malheureusement, les récents développements en matière de réglementation des crypto-monnaies ont également provoqué quelques divergences au sein de la communauté. De nombreux traders estiment que la réglementation contribuera à la sécurité et à la transparence, tandis que d’autres pensent qu’elle réduira leur liberté d’action. 

 

Sur les forums en ligne, les traders débattent constamment des avantages et des inconvénients possibles de la réglementation des crypto-monnaies. Certains d’entre eux affirment même qu’ils quitteront complètement la communauté si de nouvelles mesures réglementaires sont mises en place. Il est probable que ce fossé communautaire se creuse au fur et à mesure que les gouvernements multiplient les actions pour mettre en place une réglementation dans l’ensemble du secteur des crypto-monnaies.

Conclusion

Pour conclure, il y a plusieurs évolutions majeures concernant la régulation des cryptomonnaies qui se déroulent dans toute l’Union européenne, au Royaume-Uni et aux États-Unis. Le Parlement européen a récemment approuvé la MiCA, une loi qui vise à offrir une sécurité juridique et à réduire les risques pour les traders. De plus, le Conseil de l’Union européenne vise à lutter contre le blanchiment d’argent dans le secteur des cryptomonnaies en exigeant des entreprises qu’elles fournissent des informations permettant d’accroître la traçabilité des transactions cryptographiques.

Le Royaume-Uni prend également des mesures pour réglementer davantage les cryptomonnaies. En mai de cette année, le Comité du Trésor du Royaume-Uni a demandé que les cryptomonnaies soient réglementées comme des jeux de hasard. Ils estiment que cela permettra de mettre en évidence les risques liés au trading et constitue une meilleure alternative à la réglementation des cryptomonnaies en tant que service financier. Cette décision a suscité, sans surprise, la controverse parmi les traders de cryptomonnaies au Royaume-Uni.

 

L’année 2023 a été une année difficile pour le gouvernement américain alors qu’il poursuit sa lutte contre les traders et les entreprises de crypto. Après avoir engagé plusieurs poursuites judiciaires contre des entreprises basées sur la crypto, la Sécurité and Exchange Commission (SEC) des États-Unis a été critiquée pour son manque de clarté et de transparence.

Les traders ont également reproché à la SEC d’attiser le feu concernant l’incertitude actuelle du marché des crypto-monnaies aux États-Unis. De plus, les discussions sur les CBDC se propagent parmi les politiciens qui utilisent le débat actuel dans le cadre de leurs campagnes présidentielles de 2024.

Dans l’ensemble, 2023 a été une année spectaculaire pour les cryptomonnaies. Les traders, les entreprises et les gouvernements du monde entier anticipent d’autres évolutions cruciales dans la lutte entre les crypto-monnaies et la réglementation dans les mois à venir ! 

 

Vous pourriez également aimer

À PROPOS...

Julsa.fr est une fenêtre sur l’univers du jeu vidéo et de la high-tech. Notre mission ? Découvrir et partager avec vous les pépites du web, les jeux incontournables et les innovations technologiques qui façonnent notre quotidien. Plongez dans une exploration enrichissante et demeurez à la pointe des tendances digitales. En savoir plus…

Julsa.fr – © 2010-2024 -Tous droits réservés