Image Image Image Image Image Image Image Image Image Image
Scroll to top

Top

3 Commentaires

[Cinema] Batman - The Killing Joke

[Cinema] Avis / Critique : Batman – The Killing Joke
Lusgem
  • Le 25 août 2016
  • https://twitter.com/lusgem

Alors qu’en ce moment, tous les yeux des fans de DC Comics sont rivés sur l’échec cuisant de Suicide Squad au cinéma, j’ai eu envie de regarder ce que beaucoup considère comme le véritable Suicide Squad, ou du moins ce qu’il aurait du être : le film d’animation, Batman – Assault on Arkham. Et c’est en regardant ce dernier, que je vous conseille fortement, que m’est venue l’idée de creuser un peu l’univers animé de Batman.
Tout fraîchement sorti en Direct to DVD, Batman – The Killing Joke est l’adaptation de l’excellent comics du même nom, écrit par Alan Moore et illustré par Brian Bolland. Pour ceux n’ayant pas lu le comics ou pas vu le film, cette critique ne devrait pas vous gâcher le plaisir de découvrir cette œuvre. Pour être le plus juste possible, j’ai accompagné ce visionnage de la lecture du comics dont je vais vous résumer les grandes lignes.

Batman the Killing Joke 1

Le Joker s’est échappé de l’asile d’Arkham et a fait l’acquisition d’un parc d’attraction abandonné. Après avoir privé Barbara Gordon de l’usage de ses jambes, il kidnappe son père, le célèbre inspecteur Gordon, afin de prouver une de ses grandes théories, tout le monde, même un citoyen modèle, peut sombrer dans la folie après une mauvaise journée.
Le précédent résumé ne présente que le comics, mais l’adaptation en film d’animation, qui a su gardé celui-ci avec brio, a dû ajouter une introduction d’une demie heure. Cette partie nous présente la dernière aventure de Barbara sous les traits de BatGirl aux cotés de Batman. Cet ajout est bien-sur présent pour allonger l’histoire de The Killing Joke et faire un vrai film d’1h15 à la place de seulement 45 minutes, mais pas seulement. Je m’explique, beaucoup de gens n’ayant pas vraiment lu de comics, ne connaissent pas vraiment l’histoire et le personnage de Barbara Gordon et la perte de l’usage de ses jambes par la suite n’aurait été qu’une anecdote si ils ne l’avaient pas correctement présentée d’abord. De plus, cela rajoutera de l’intérêt à la scène post-générique.

Batman the Killing Joke 2

J’en attendais beaucoup, et au final, le résultat n’est pas vraiment à la hauteur. Si la bande dessinée est considérée un chef d’œuvre, c’est grâce à sa mise en scène et son Joker particulièrement perturbant et aussi car on en apprend un peu plus les possibles origines du Joker. Cependant, même si l’œuvre animée est particulièrement fidèle à l’œuvre originale, elle manque cruellement de profondeur dans la mise en scène et n’offre pas du tout le même effet. Le Joker et sa folie, ça ne fonctionne pas (et ce n’est pas à cause de la VF qui est de plutôt bonne qualité), il est beaucoup moins crédible que dans l’original et comme l’histoire se base sur ce personnage et sa folie, c’est vraiment dommage. Le seul moment où on la ressent vraiment, à l’instar de l’œuvre originale, c’est quand il se transforme en Joker, à ce moment la, on comprend. Et puis ce final, mystérieux à souhait dans le comics, est presque ridicule dans ce film, ce qui devait être perturbant est devenu subitement comique, cette fin est gâchée à tel point qu’on se demande si c’est comme ça que ça se termine vraiment.
Finalement, les cotés positifs ne sont pas si nombreux que ça. L’histoire sur Batgirl est un véritable point positif à mes yeux, bien menée et débouchant sur une histoire d’amour impossible, on se met à vraiment porter de l’intérêt pour ce personnage. De plus, on ne peut pas lu reprocher d’être infidèle à l’œuvre d’origine puisque rien n’est omis. L’animation et le chara-design sont aussi plutôt intéressants et agréable à l’œil même si, comme expliqué plus haut, le Joker reste assez fade.

Pour Conclure

6

sur 10

Pour conclure, je ne pourrais que vous conseiller de lire Killing Joke d'Alan Moore et Brian Bolland à la place du visionnage de ce film si jamais vous voulez découvrir cette histoire. Car plus qu'une histoire, c'est une œuvre qui par bien des aspect, surpasse ce film qui n'est pas mauvais, mais plutôt moyen. Si vous voulez voir un film plus intéressant et collant avec l'actualité, je vous conseillerais plus d'aller jeter un œil à Batman - Assault on Arkham.
  • jvenerosy974

    De quel échec « cuisant » on parle ? OK les gens sont en général très mitigés sur le film (personnellement j’ai détesté), mais niveau box office il s’en sort pas trop mal niveau recettes. Que ce soit en France ou aux USA d’ailleurs. Sinon oui les anime DC sont de loin supérieurs aux films 🙂

    • Je parle de son échec cuisant en tant que film, pas en tant que produit (là, il a plutôt bien réussi et on se rend bien compte qu’ils s’en foutent de faire un bon ou un mauvais film du moment que ça marche). Pour moi, c’est un échec, pas commercialement, mais en tant qu’oeuvre.

  • Teujip

    Le petit souci que j’ai avec l’histoire de Barbara, c’est qu’elle est réduite à une nana qui tombe amoureuse de Batman, alors que elle est nettement plus mature et intelligente que ça (à mon avis).

    Après, c’est vrai que la fin laisse nettement à désirer