Image Image Image Image Image Image Image Image Image Image
Scroll to top

Top

Pas encore de commentaire

[Cinema] Avis/Critique : Monsieur Lazhar

Lucian
  • Le 17 septembre 2012
  • http://chez815etalex.com/

 

 

  • Date de sortie: 5 septembre 2012 (1h 35min) 
  • Réalisé par Philippe Falardeayu
  • Avec : Mohammed Fellag, Sophie Nélisse, Émilien Néron
  • Genre: Comédie Dramatique
  • Nationalité: Canadien
     

Synopsis:

« A Montréal, Bachir Lazhar, un immigré algérien, est embauché au pied levé pour remplacer une enseignante de primaire disparue subitement. Il apprend peu à peu à connaître et à s’attacher à ses élèves malgré le fossé culturel qui se manifeste dès la première leçon. Pendant que la classe amorce un lent processus de guérison, personne à l’école ne soupçonne le passé douloureux de Bachir, qui risque l’expulsion du pays à tout moment. »

 

 

Suite au suicide d’une maîtresse au Québec, Bachir Lazhar, immigré algérien, propose sa candidature et son expérience d’instituteur, pour éviter que les enfants souffrent d’une trop grosse coupure.

Les premiers moments entre les enfants et Bachir sont touchants: en effet, deux cultures se confrontent à travers l’enseignement, les petits habitués à une méthode très américanisée axée sur la communication (pupitres en U…) et Bachir, partisan d’une éducation à la française, avec un professeur plus strict et plus de discipline. 


Le maître se prend pourtant au jeu, et apprend à s’adapter face à ces petits monstres, en leur proposant d’abord une dictée d’Honoré de Balzac, puis guidée par une élève, un autre devoir sur Croc Blanc. Les influences anglo-saxonnes sont très présentes dans un pays où la majorité de la population est anglophone, et on notera la difficulté que Lazhar aura à comprendre certaines expressions comme « J’te lift ? » ou « Québec la schleuse ».

Les scènes (pas toutes mais presque) drôles qui se déroulent à l’école sont entrecoupées par quelques incursions dans la vie personnelle de Lazhar, qui lutte pour que sa demande d’asile politique soit prise en compte par le gouvernement canadien. Le réalisateur permettra, à travers ces moments, de dénoncer avec légèreté la lenteur de l’administration, et la négation des problèmes en Algérie ( Lazhar a subi une fatwa et ne peut revenir sur le sol algérien).

Mr Lazhar est un film où les enfants sont les principaux moteurs, portés par un Fellag très calme et pédagogue, qui arrive dans un endroit et essaie d’améliorer ce qu’il peut avant de tirer sa révérence. Une leçon sur l’histoire de France, mais aussi sur nos anciennes colonies.

 

Note: 3.5/5