Image Image Image Image Image Image Image Image Image Image
Scroll to top

Top

Un Commentaire

[Test] Yo-kai Watch sur 3DS

[Test] Yo-kai Watch sur 3DS
Lusgem
  • Le 7 juin 2016
  • https://twitter.com/lusgem

Trois ans auparavant, Yo-kai Watch faisait son arrivée au Japon et y trouva un énorme succès. Produits dérivés, série animée et manga entourent le jeu et concurrencent sérieusement la franchise Pokémon. Cette année, Yo-kai Watch premier du nom arrive dans nos contrées occidentales et avec lui sont lot de goodies et autres. Mignonne et sur-médiatisée, Pokémon doit-il trembler devant la nouvelle licence de Level 5 ?

Un univers complet et ancré dans la réalité

Tout commence lorsque Nathan (c’est son nom officiel en France, bien qu’il n’ait pas de nom prédéfini en jeu) tombe par hasard sur une vieille machine à capsule. Lorsqu’il ouvre une de ces capsules, Whisper en sort et lui offre une Yo-kai Watch qui lui permettra par la suite de voir les fameux Yo-kai. Les Yo-kai sont des êtres invisibles au commun des mortels mais capables d’influencer, voir même de causer certaines situations dans le monde des humains. Nathan va alors devoir œuvrer pour réparer les tords causés aux habitants de sa ville.

Yo kai watch 1

Ce qui saute aux yeux lorsqu’on joue à Yo-kai Watch, c’est la volonté d’ancrer cet univers dans le monde réel. En effet, Nathan est un enfant de 11 ans et son aventure se limitera à une ville et non à une région par exemple. Mais ce n’est pas tout, Nathan doit aussi respecter les horaires fixés par ses parents, traverser lorsque le feu piéton passe au vert, demander la permission à ses parents avant de sortir. S’ajoute à cela certains éléments de la vie de tous les jours comme la fatigue ou encore la monnaie du jeu (l’euro). Tout cela ne gâche pas l’expérience de jeu puisque vous pourrez aisément contourner ces règles tout au long du jeu grâce à des Yo-kai, mais tout porte à croire que l’orientation enfant du titre a été mise en place pour offrir une immersion directe et intéressante aux enfants d’age similaire au héros. Ainsi, Nathan a des hobbies « normaux », il chasse des insectes avec un filet, pêche et se balade à bicyclette. Tout pourrait se passer dans le monde réel ici, à l’exception des maps et de leurs bordures improbables, parfois vous serez, par exemple, obligé d’atteindre un passage piéton pour traverser la route et changer de maps alors qu’il semblerait logique de pouvoir le faire avant.
Toujours dans cet univers proche du réel, les Yo-kai sont des êtres bénéficiant d’une volonté propre. Ce sont des être qui se cachent et qui ne sont pas agressifs (en dehors des phases de « donjons ») tant que vous ne les trouvez pas. Votre Yo-kai Watch vous aidera donc à traquer ces esprits à l’aide d’un radar et d‘une loupe. Tous les Yo-kai ne deviendront pas automatiquement amis avec vous. Si certains d’entre eux, notamment ceux liés à des quêtes vous rejoindront sans le moindre combat, d’autres en revanche seront plus délicat à obtenir, il vous faudra leur offrir de la nourriture ou bénéficier de chance pour les ajouter à votre équipe et remplir votre médaillium.

Une aventure bien remplie

Nombreux sont les Yo-kai dans cette grande ville, nombreux sont les tracas causés par ceux-ci. En plus de l’histoire principale qui vous prendra une petite quinzaine d’heures si vous prenez votre temps, de nombreuses requêtes (réalisables une seule fois) et services (réalisables plusieurs fois) vous seront proposés. A travers ces aventures, vous pourrez vous lier d’amitié avec un grand nombre de Yo-kai et ainsi obtenir leurs médaillons, nécessaires à leur invocation. Les Yo-kai sont  tous différents, mais appartiennent chacun à une tribu parmi les huit suivantes : sinistre, insaisissable, vaillant, mystérieux, sombre, bienveillant, mignon et costaud. Ces tribus permettent l’attribution de bonus en combat. Si plusieurs Yo-kai de la même tribu sont mis à coté lors des combats, vous bénéficierez d’un bonus non négligeable, le placement sera donc un élément important et modifiera fortement votre façon de créer votre équipe.

Yo-kai watch 2

Heureusement, toutes les quêtes ne se ressemblent pas, vous devrez parfois éliminer des Yo-kai spécifiques, résoudre des petits problèmes causés par ces être farceurs ou encore récupérer certains objets. Certaines quêtes annexes seront obligatoire pour avancer dans le jeu, puisque votre Yo-kai Watch aura besoin d’amélioration pour trouver de nouveaux Yo-kai au rang plus élevé ou briser des verrous disséminé au quatre coins de la ville et bloquant l’accès à certaines zones. Comme toujours, d’autres quêtes vous permettront d’obtenir des pièces d’équipements, des consommables de l’xp et de l’argent. En revanche, d’autres quêtes non obligatoires mais très intéressantes existent et amélioreront grandement l’expérience de jeu. Ainsi la fusion de Yo-kai qui permet d’obtenir un Yo-kai de rang plus élevé en fusionnant deux Yo-kai ou un Yo-kai avec un objet, se déverrouillera grâce à une requête, ce qui s’avérera grandement utile puisque tous les yo-kai ne sont pas égaux face à l’évolution naturelle. Un autre événement viendra ponctuer votre aventure, la terr’heure qui représente une sorte de cauchemar. Lors de ces phases, vous devrez rejoindre la sortie du labyrinthite le plus vite possible en évitant les combats au maximum et en ouvrant quelques coffres au passage. Ces éventements n’ajoutent pas grand chose au jeu et sont assez inintéressants.

Des combats pas toujours intéressants

Bien choisir son équipe de Yo-kai et leur placement est très important ! En effet, dans Yo-kai Watch votre équipe entière participera à chaque combat. Lors des combats, vos Yo-kai sont disposés sur une roue et trois de vos petits fantômes attaqueront automatiquement en même temps en suivant quatre stratégies (attaque, technique, envoûtement et garde). La roue vous permet aisément de changer de Yo-kai à l’aide des gâchettes et c’est la le cœur des combats de ce jeu. Vous passerez tout votre temps de combat à alterner entre vos Yo-kai, soit pour leurs ôter une malédiction (il faut qu’ils ne soient pas en train d’attaquer), soit pour utiliser les amultimes, des compétences spéciales très puissantes, évolutives et différentes selon le Yo-kai ! Les amultimes et les désenvoûtements s’utilisent presque de la même façon, vous devez appuyer sur le bouton correspondant puis effectuer l’action demandée à l’aide de votre stylet comme toucher des petites boules défilant sur l’écran ou encore dessiner des formes.

Yokai watch 3

Le problème, c’est que la plupart des combats classiques se dérouleront sans encombres, vous viendrez très facilement à bout des Yo-kai simples. Si les combats en général sont peu intéressant, le choc est plutôt violent lorsqu’on arrive devant un boss qui, bien souvent, est très fort. Il vous faudra redoubler d’effort, de tactique et de farm pour en venir à bout, voire changer vos pièces d’équipements en fonction du bonus et malus accordé par celle-ci. Chaque boss possède en effet un ou plusieurs point faibles qu’il vous faudra viser et épingler afin de lui infliger des dégâts, vous devrez aussi anticiper leurs amultimes dévastatrices en plaçant des Yo-kai plus résistants en avant du champ de bataille. Sans les boss, le très bon système de combat ne sert pas à grand chose et il suffirait presque de laisser les auto-attaques achever vos adversaires.

 

Points positifs :

  • Le système de combat

  • Les Boss

  • Nombreuses quêtes en tout genre

  • Un univers intéressant

  • L’OST

Points négatifs :

  • Les combats classiques trop simple

  • Les noms des Yo-kai pas toujours originaux

  • Des Yo-kai pas assez marquants

  • Les bords de maps

  • Phases de Terr’heure inutiles

Pour Conclure

7.5

sur 10

Yo-kai Watch est un jeu mignon, mais ses mascottes ne sont pas aussi marquantes que prévu (mis à part Jibanyan !), on ne s'attache pas beaucoup à eux et les changer ne pose donc aucun problème. L'univers est bien construit et nous met facilement à l'aise, notamment grâce à la musique qui accompagne notre aventure. Le système de combat quand à lui nous offre quelque chose d'original et intéressant, notamment lors des combats de boss.
  • Valentin

    Hello,
    J’ai aussi eu l’occasion de jouer à Yo-kai Watch sur 3DS et je dois dire que le jeu ne m’a pas vraiment impressionné. D’ailleurs, je le trouve plutôt banal.