Image Image Image Image Image Image Image Image Image Image
Scroll to top

Top

Un Commentaire

Test : Max: The Curse of Brotherhood (Xbox One)

Test : Max: The Curse of Brotherhood (Xbox One)
JulSa_
  • Le 24 décembre 2013
  • http://www.julsa.fr

Max: The Curse of Brotherhood est un jeu de plateforme et de réflexion. Il est disponible depuis le 20 Décembre sur Xbox One et plus tard, sur Xbox 360. Il a été développé par Press Play, un studio danois basé à Copenhague qui appartient désormais à Microsoft.

 

 

L’histoire commence lorsque que Max rentre chez lui de l’école et vois tous ses jouets dans les escaliers. Il monte en courant dans sa chambre et voit son fère, Félix, en train de jouer et de casser ses jouets favoris. Furieux, il va sur son ordinateur portable et cherche sur Google (Giigle dans le jeu il me semble) un sort pour faire disparaître son petit frère. Internet étant un lieu ou tout est possible, il trouve ce sort et le lit à haute voix. Une faille temporelle s’ouvre, Félix se fait attraper par les forces du mals. Max, rongé de remords (ou juste courageux) fonce dans la faille pour attraper son frère. S’ensuit toute l’aventure pour récupérer Félix qui est emprisonné par Mustacho, « le méchant ».
Comme vous pouvez le voir, l’histoire tient sur un post-it et est très basique. Mais la n’est pas le plus important.

 Max-TCoB-04

 

Ce que l’on retiendra surtout de ce jeu c’est son gameplay. Max: The Curse of Brotherhood propose un univers de jeu de plate-forme en 2,5D aussi inventif que coloré, mêlant les sauts et courses classiques de ce genre de jeu avec des énigmes malignes et inventives. Le tout en utilisant les forces de la nature que Max récupérera tout au long de son aventure. Ses pouvoirs sont « stocké » dans un marqueur. Ils lui permettront de créer de piliers de terre, des lianes, des jets d’eau etc… Ils ne seront pas de trop pour franchir les réseaux de cavernes, les marécages et les châteaux inquiétants de ce monde étrange s’il veut sauver son frère.
Parfois il faudra même combiner les pouvoirs et les activé au bon moment pour passer des endroits complexes. Il m’est arrivé plusieurs fois tester plusieurs façons de faire avant de passer l’obstacle. Mais plus on avance, plus on trouve rapidement, non pas que ce soit plus simple, mais que l’on comprend la logique du jeu.

 Max-TCoB-01

 

Graphiquement ce n’est pas le jeu de l’année, d’autant plus qu’il tournera sur Xbox 360. Mais le style graphique est très joli et les décors réussis. Il apporte une ambiance différente entre chaque chapitre qui se déroule dans des lieux différents : forêt, marécage, châteaux, cavernes etc… En ce qui concerne la bande son et bien… à vrai elle ne m’a pas vraiment marqué, peut-être parce que j’étais concentré, je ne sais pas. Une chose est sur je ne retiendrais pas Max: The Curse of Brotherhood pour sa bande son !
En ce qui concerne la durée de vie, il vous faudra compter 5 bonnes heures pour terminer l’aventure. Rajouter à cela pas mal d’heure pour trouver tous les objets secrets et faire tous les succès. Je trouve cela très correct pour un jeu à moins de 15€

  

Pour Conclure

8

sur 10

En cette période creuse pour la Next-gen, Max: The Curse of Brotherhood arrive à point nommé pour nous faire passer quelques bonnes heures de jeu. J'aurais vraiment apprécié cette aventure mêlant jeu de plateforme et phase de réflexion. Je ne peux que vous recommander ce jeu qui est à petit prix (15€).